Langue   

El fantasma del laac

Davide Van De Sfroos


Langue: italien (Lombardo "Laghèe")


Peut vous intéresser aussi...

Hoka Hey
(Davide Van De Sfroos)
Les fantômes de Lunebourg (Vakuum im Kopfe)
(Marco Valdo M.I.)
Davide Van De Sfroos: La balàda del Genesio
(GLI EXTRA DELLE CCG / AWS EXTRAS / LES EXTRAS DES CCG)


[1992]
Album : Ciulandari

ciulandari
Viagi'n söl làac,
cumè una musca'n söl vedru,
vo' inanz e indrèe
de Belàas a Buvedru,
e viagi sö i stràad
e viagi de'n pèzz
stremissi i dunètt
de Cadenabia a Tremèzz...

Ooh aah, sunt el fantasma del làac...

Ho vedü la guera,
ho vedü i partigian,
e quel che hann cupàa
lé sura Azàn,
e viagi nel veent
e se grati una bala
stanòcc a durmìi
resterò pö giò a Sala...

rit...

Sun mort tresent voolt
e sunt gnamò in pàas
e me pias cùreg adrèe
ai tusanètt de Dumàas.
Però ogni tàant,
me vègn ancà'l magòn
e caragni un pezèet
giò in riva a Culònn...

rit.

E me curen adrèe
i carbinier de Argegn
i vören saràmm
in una casa de lègn,
e me curen adrèe
i finanzier de Nubiàll
e me ghe disi
de menga rump i bàll.
E me curen adrèe
anca i fràa de Piona
i m'avran scambià
per una quai Madona,
e scapi via
senza parabrezza
me tuca cambià làac
e finisi sö a Purleza...

rit.

envoyé par DonQuijote82 - 8/4/2011 - 11:40




Langue: italien

Versione italiana di Gian Piero Testa

Incantevoli luoghi stendhaliani...e non solo. (gpt)
IL FANTASMA DEL LAGO

Viaggio sul lago,
come una mosca sul vetro,
vado avanti e indietro
da Bellagio a Bolvedro,
e viaggio sulle strade
ed è un pezzo che viaggio
spavento le donnette
da Cadenabbia a Tremezzo...

Ooh, aah, sono il fantasma del lago...

Ho visto la guerra,
ho visto i partigiani,
e quello che hanno accoppato
là sopra Azzano,
e viaggio nel vento
e mi gratto una palla
stanotte a dormire
resterò giù a Sala (Comacina)...

Ooh, aah, sono il fantasma del lago...

Sono morto trecento volte
e sono ancora in pace
a me piace rincorrere
le ragazzine di Domaso.
Però ogni tanto,
mi viene anche il magone
e piango un pochettino
giù alla riva di Colonno...

Ooh, aah, sono il fantasma del lago...

E mi rincorrono
i carabinieri di Argegno
vogliono chiudermi dentro
una casa di legno,
e mi rincorrono
i finanzieri di Nobiallo
e io gli dico
di non rompermi le palle.
E mi rincorrono
anche i frati di Piona
mi avranno scambiato
per una qualche Madonna,
e scappo via
senza parabrezza
mi tocca cambiare lago
e finisco su a Porlezza (Lago di Lugano)...

envoyé par Gian Piero Testa - 9/4/2011 - 15:36




Langue: français

Version française - LE FANTÔME DU LAC – Marco Valdo M.I. – 2011
d'après la version italienne de Gian-Piero Testa
d'une chanson en comasque laghée de Davide Van De Sfroos – El Fantasma del Laac – 1992

Davide Van De Sfroos doit aimer les fantômes ou alors, il en rencontre souvent , peut-être fait-il partie lui-même d'une confrérie fantasmatique... Allez savoir... Voici donc sa deuxième chanson où un fantôme paraît dans le titre... Et un deuxième fantôme qui court autour du lac dans le pays de Côme...


Oh, dit Lucien l'âne en faisant semblant de trembler de tous ses membres et de tout son dos, en hérissant les poils de sa colonne de la tête à la queue, brrr, des fantômes... Ils me donnent le frisson, rien que d'y penser. mais à la vérité, je n'en ai jamais rencontré beaucoup et les seuls que j'ai vus étaient de bien braves gens, un peu déboussolés, mais gentils quand même. Aimables. Cela dit, je me demande, si ce ne serait pas le même fantôme, revenu à des années d'intervalle. Et puis, n'avais-tu pas toi-même fait une canzone où des fantômes apparaissaient dès le titre...


Si, tu as bonne mémoire. J'en ai fait une, elle s'intitulait Les fantômes de Lunebourg, mais ils étaient bien plus terrifiants ceux-là, souviens-toi...

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
LE FANTÔME DU LAC

Je voyage sur le lac,
Comme une mouche sur le verre,
J'avance et je recule
De Bellagio à Bolvedro
Et je voyage sur les routes
Et il y a un moment que je voyage
En effrayant les jeunes filles
De Cadenabbia à Tremezzo...

Ooh, aah, je suis le fantôme du lac...

J'ai vu la guerre,
J'ai vu les partisans,
Et celui qu'ils ont assommé
Là au-dessus d'Azzano,
Et je voyage dans le vent
Et je me gratte une couille
Cette nuit pour dormir
Je resterai là-bas à Sala (Comacina)...

Ooh, aah, je suis le fantôme du lac...

Je suis mort trois cents fois
Et je suis encore en paix
À moi, il me plaît de courser
Les petites jeunes de Domaso.
Pourtant parfois
J'ai un coup de bleu
Et je pleure un petit peu
En bas sur la rive de Colonno...

Ooh, aah, je suis le fantôme du lac...

Et les carabiniers d'Argeno
Me poursuivent
Ils veulent m'enfermer dans
Une maison de bois
Et les douaniers de Nobiallo
Me poursuivent
Et je leur dis
De ne pas me casser les couilles.
Et même les frères de Piona
Me poursuivent
Ils veulent me changer
En une quelconque Madone,
Et je fuis
Sans pare-brise
Il me prend de changer de lac
Et je finis là-haut à Porlezza.
(sur le lac de Lugano).

envoyé par Marco Valdo M.I. - 15/4/2011 - 21:29


sempre a proposito di lingue-dialetti per DVDS le canzoni sono indistintamente inserite come Italiano (Lombardo lagheè), Italiano (Comasco lagheè), Italiano (lagheè) quale dovrebbe essere la dicitura giusta? inoltre su Bielle.org parlano di dialetto tremezzino. Chiedo delucidazioni
(DonQuijote82)

Stesso discorso per l'uniformazione; poiché i DVDS stessi parlano di "lagheè", ci atterremo a quello. "Tremezzino" magari sarà più esatto e "scientifico", ma mi ricorda troppo un tramezzino... [RV]

24/11/2011 - 08:08


Page principale CCG

indiquer les éventuelles erreurs dans les textes ou dans les commentaires antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org