Lingua   

Le temps des noyaux

Marie Cherrier
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Le temps des noyaux
(Jacques Prévert)


Le vent souffle sur la plaine
il a emporté les armes
l'soufre a laissé place au pollen
mais rôdent les cris du vacarme

Y aurait pu y avoir du soleil
c'était le printemps selon Nivelle
c'était l'été selon la haine
les calendes c'est pas leur domaine

Alors là-d'ssus j'rejoint Prévert
l'temps des cerises ce que ça vaut
quand la chair est tombée par terre
démerde-toi avec les noyaux

Sous mes pieds le sol se dérobe
j'le sens couler sous mes sandales
c'est le sang chaud comme une étole
que porte l'herbe après après la bataille

C'était pour pas que je m'endorme
sous la chaleur de quelques larmes
mais pour que jamais ne s'envole
ma colère, mon général

Alors là-d'ssus j'rejoint Prévert
l'temps des cerises ce que ça vaut
quand la chair est tombée par terre
démerde-toi avec les noyaux

Vous pouvez bien rire de mes vers
narguant l'enfant qui s'éveille
mais c'était les fruits de la Terre
et je conchie votre sommeil

Craignez les oiseaux en colère
qui viendront hanter vos tombeaux
pour protester contre les guerres
qu'ont dépouillé les branches trop tôt

Alors là-d'ssus j'rejoint Prévert
l'temps des cerises ce que ça vaut
quand la chair est tombée par terre
démerde-toi avec les moineaux

Ces dames ont un chemin qui mène
à la mort pour les clafoutis
imagine le tronche des gamelles
gare aux quenottes, planquez les p'tits

Aujourd'hui c'est plus votre problème
aujourd'hui c'est plus votre pays
et c'est plus ce con de Nivelle
mais d'autres noms sonnent l'hallali

Alors là-d'ssus j'rejoint Prévert
l'temps des cerises ce que ça vaut
quand la chair est tombée par terre
démerde-toi avec les noyaux

Le vent a soufflé sur la haine
il a emporté les larmes
et la souffrance sur d'autres plaines
malgré les cris, ils ne désarment

inviata da Jacky Fluttaz - 23/2/2008 - 19:16



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org