Lingua   

Bains de Lumière

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Sous un ciel de feu,
Juillet a commencé depuis peu.
Les bruits du monde reculent.
Effrayés par la canicule,
Ils abandonnent ma cellule.

Trente-sept degrés au moins
L’eau au repos
Dans le lavabo
Est plus chaude que les mains.
J’appréhende demain.

Sur le pavement brûlant,
La promenade est un châtiment.
Il est sept heures tapant,
Tout est mou et moite,
On cuit déjà comme dans une boîte.

Couché sur le ciment,
De mes pores coule d’abondance
Un liquide insipide.
Comme l’eau de jouvence,
Ma suée recluse est limpide.

Ces bains de soleil quotidiens
Font du bien.
Mes bras sont bronzés.
Pour mon visage, je ne peux juger
Sans miroir, je ne peux me regarder.

Mirage, rêve, délire :
Des démons tirent
Mon corps vers l’enfer
Et le pire,
Je ne peux rien y faire.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org