Lingua   

Com Una Gran Orquestra - Ideas

Alan Stivell

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

Délivrance
(Alan Stivell)
Silvestrig
(anonimo)
Mandela, pendant ce temps
(Francis Cabrel)


[2018]
Album: Human ~ Kelt

Kelt

Medley (eus “Noite Peicha “ - Un Galicien en Bretagne - hag “Ideas”)
muzik: A.Stivell
pozioù: A. Stivell
troet e Katalaneg : Immaculada Fabregas
Okitaneg : Claude Sicre
Korsikaneg : Lea Antona

Deux titres en medley.

Pour les couplets, je reprends Noite peicha, laquelle j’avais enregistrée sur un disque (Un Galicien en Bretagne) de Carlos Nuñez (présent par ailleurs dans l’album).

Je l’avais écrit en espagnol, que Carlos avait mué en galicien. Cette fois, je chante en breton et catalan (en prise sur une actu. inlassablement actuelle chez moi depuis toujours), ceci grâce à l’adaptation d’Immaculada Fabregas.

Et j’ai eu le plaisir d’accueillir une très jeune chanteuse corse, Lea Antona, une merveille de pureté, de sensibilité et de sincérité. Le corse fait aussi, enfin, son entrée à la maison.

Le thème n’est pas très éloigné de Reflets. Là aussi l’avenir menaçant est là et je dis qu’il est moins utopique de prôner un nouvel ONU rassemblant tous les peuples, dans une grande symphonie plus harmonieuse, plutôt que de laisser les nations-états, en concurrence éternelle, rester nos uniques gentils organisateurs.

Pour les refrains, j’ai revisité Ideas, que j’avais chanté en occitan (dans l’album Terre des Vivants 1981), deuxième langue de l’Hexagone que je m’étais enfin décidé à utiliser. Ceci d’autant que j’ai deux liens avec l’Occitanie (à ne pas confondre avec la petite région du même nom) : un lieu de naissance de hasard et la famille de ma compagne.

Je suis vraiment honoré du cadeau rare que me fait Francis Cabrel : ici en occitan et en français.

Et aussi Claude Sicre (notamment Fabulous Trobadors et le grondement de millions de gens ne voulant pas être les derniers des Mohicans) en occitan bien sûr.

Ce thème « Ideas » est une sorte d’obsession chez moi ; car je traite ce sujet sous tous les angles possibles : l’idée qu’on devrait laisser libre cours à la pensée et à la création, ce qui n’est pas beaucoup plus le cas dans nos « démocraties » que dans les démocratures et dictatures. Liberté de créer et de penser (sauf quand la pensée est d’éradiquer celle du voisin et de la voisine) !
Alan Stivell
O toquem tots alhora
Com una gran orquestra
O ressonem tots alhora
O la nit serà pregona

Un Dael ‘vit holl dud hor bed-ni
Ewel o ren ul laz-seniñ

Tutti l'omini
Un' orchestra cusì

Idees, us estic cridant
No tingueu pas por de mi
Veniu no se us farà mal
No espereu barre-eres

No espereu porta tancada
No tinc cap prejudici
Sereu jutjats en democracia
Mil advocats són requerits

Idèas a vos n'apèli
Natz pas brica paur de io io io io

Per vos cap de porta tampada
Ai pas cap d'a priori
Los jutges son democratiques
Mila avocats son requesits

No tingueu pas por de mi

(La) vostra finestra es l’Espandi

No tingueu pas por de mi

Votre fenêtre est l’Infini
Com una gran orquestra

Dao eo dimp kaout ‘vit hon Douar
Da bep broad ‘n dileuriad

O ressonem tots alhora
O la nit serà pregona

Ka’ ma kouezhfe ‘vidomp an nos,
War ‘n douar, deomp holl mallozh

Quandu a notte casca
Sfurtuna in issa terra

Idees, us estic cridant
No tingueu pas por de mi

Idèas a vos n'apèli
Natz pas brica paur de io
Per vos cap de porta tampada
Ai pas cap d'a priori
Los jutges son democratiques
Mila avocats son requesits

No tingueu pas por de mi

(La) vostra finestra es l’Espandi

No tingueu pas por de mi

Votre fenêtre est l’Infini
Rêver l’assemblée des humains
Comme une chorale en harmonie
Mais sans ce rêve tombera la nuit
Et un cauchemar au bout du chemin
Idées, je vous appelle
N’ayez pas peur de moi
Venez, il ne vous sera fait mal
N’attendez aucun barrage
N’attendez nulle porte close
Je n’ai pas d’a priori
Vous serez jugées en démocratie
Mille avocats pour votre cause
Ils seront tous gratuits
Idées
Votre fenêtre est l’Infini

inviata da CCG/AWS Staff - 22/9/2018 - 08:18


Purtroppo Alan Stivell perpetua la rivisitazione di se stesso senza fine. La banalità dei suoni di cui circonda la sua splendida arpa e la sua altrettanto splendida voce è cosa per me oramai risaputa da prima che iniziasse questo secolo e anche l'accoppiata "A Noite Peicha" (La Notte Vicina) del 2003 con "Ideas" di due anni prima non sfugge purtroppo alla consuetudine. Le liriche poi, Jésus-ma-Doué! altrettanto scontate e spoglie di poesia fino all'osso: "Idee, vi chiamo, non abbiate paura di me, venite, non vi sarà fatto del male, nessun sbarramento vi attende, nessuna porta chiusa, non ne ho a priori, sarete giudicate in democrazia, mille avvocati tutti gratuiti per la vostra causa. Idee, la vostra finestra è l'Infinito". Peccato!!! Se lo paragoniamo con "Mil Hent" di Denez Prigent (anch'esso uscito in questo 2018 sul mercato) mi si contorcono le budella. Una cattedrale di suoni proveniente tanto dall'anima della Bretagna attuale quanto dalle radici della sua tradizione e una voce che incanta, incatena e seduce anche chi non capisce una parola di quello che dice. Esattamente come Alan Stivell una volta...

Flavio Poltronieri - 23/9/2018 - 10:20



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org