Lingua   

Petrodollars

La Gale


Ti può interessare anche...

Frontières
(La Gale)


dall'album " Salem City Rockers " (2015)
feat. Paloma Pradal

La Gale


Un bel brano di questa rapper svizzera di origine libanese che ho scoperto stamattina su "Couleur 3". Testo tratto da genius.

La Gale est d'origine libanaise, un pays pétrolifère… mais le pétrole qui coule dans ses veines ne lui sert qu'à écrire des raps incendiaires, et à s'enflammer contre les fléaux qui touchent les siens (guerre au Proche-Orient, racisme subi en Europe…)

La Gale è d'origine libanese, un paese petrolifero... ma il petrolio che le scorre nelle vene le serve solo a scrivere dei pezzi rap incendiari e a infiammarsi contro i flagelli che si abbattono sulla sua gente (guerra nel vicino oriente, razzismo subito in Europa).
J'ai des as dans l'viseur qui me portent la poisse
Ma carcasse absente de leurs registres et leur cadastre
Ma gueule encadrée dans leurs listes et leur caves
Le code génétique qui trahit à chaque fois qu'j'me déplace
Sous d'absurdes liens à la une, on m'affuble
Mon image dissoute à la crasse et à l'usure
Pour m'expliquer sur l'origine de mes séquelles
J'ai l'droit à mon briquet et mon essence culturelle
La suite est lisible et les muselières suivent
Entre la plaie et l'acide, et la pile de missives
La lucidité gagne mais n'prévient pas les dérives
La carotte, la cravache garantissent l'offensive
Mascotte humanitaire en marge des sommets mondiaux
Ma sale gueule en prime pour récolter la sève
Oblitération des aspects psychosociaux
Chacune de mes rimes passée sur leurs bureaux

Camino en la merced de mi obstinación
Je n'précise plus ma destination
Suficiente por si sola como bien o mala razón
La mémoire accrochée à ces maigres motivations
La sangre seca en los libros de historia
Le fond d'mon passé a déraillé en gare
Caos ruina y chatarra
L'acier, la mitraille et les pétrodollars

C'qu'on a transmis d'meilleur à notre progéniture
Un massage cardiaque en guise de "no future"
Nos veines en pâture, nos cœurs se déshydratent
Quand les gros titres annoncent qu'un nouveau conflit éclate
Scandaleuse presse suspendue à chaque lèvre
Imprimée sur les flancs jusqu'à décoller la plèvre
La rétine en face sur cadran prioritaire
Et une existence sur fond d'régime autoritaire
La mort en capsule et en terre ferme
La peur qui recule à chaque fer à l'épiderme
Ma mâchoire d'Arabe accrochée aux barrières
En conclusion s'dérobe aux pipelines et aux bannières
Vous souffrez de ça, des orteils à la tête
La mèche allumée par ma dernière cigarette
La frontière du sort, j'suis la pioche au tunnel
Sous le phosphore en salve et les coups d'Soleil

inviata da Lorenzo Masetti - 8/1/2016 - 23:21



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org