Lingua   

Deux assassins dans un miroir

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Monsieur Dutroux vit encore
Que se passera-t-il s'il en sort ?
Triste destin
Que celui d'un tel assassin.

Oublier n'est pas un mot populaire
Et qui croira à la réhabilitation
D'un tel pensionnaire
D'innombrables prisons.

Feu mon grand-père tenait de côté
Dans un coffret bien fermé
Certaine arme automatique
Certaines balles magiques.

Il tenait tout cela sous clé
Depuis fort longtemps, depuis plus de vingt ans :
Une arme, des balles, un instrument de résistant
Souvent graissé, à un usage préservé.

Il l'avait réservé à certain exilé
Qui en un lieu protégé,
Loin de Sainte Gudule,
Ressassait mille gloires ridicules.

Mais jamais n'est revenu à Bruxelles
De sa retraite ibérique
L'Oberschtroumpfführer Degrelle.
Grand Papa a rangé son automatique.

Monsieur Dutroux vit encore ;
On ne sait rien de ses remords.
En a-t-il eu d'ailleurs ?
Ira-t-il chez les bonnes sœurs ?

Monsieur Dutroux vit encore ;
Que se passera-t-il s'il en sort ?
On ne connaît jamais l'heure et le décor
Où l'insatiable Dame vient et mord.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org