Lingua   

Les petits scouts

Matthieu Côte
Lingua: Francese

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

Cherokee Louise
(Joni Mitchell)
Le Rêve Américain
(Matthieu Côte)
Via
(Après La Classe)


[2006]
Parole e musica di Matthieu Côte, bravo musicista e cantautore francese, scomparso prematuramente all’inizio della sua promettente carriera solista.
Nel suo unico album eponimo.

Matthieu Côte

Gli allegri piccoli scout di Matthieu Côte mi ricordano troppo i ragazzini della Hitlerjugend...

Hitlerjugend


... o i giovani sadici, aspiranti nazisti de “Il nastro bianco” di Haneke...

Das weiße Band - Eine deutsche Kindergeschichte


... o ancora alcuni dei sopravvissuti ne “Il signore delle mosche” di Brook...

Lord of the Flies
Le jour se lève sur les champs, un bon gros soleil d’août,
Tout le monde dans le campement a plutôt bien dormi,
Chacun s’éveille doucement sauf un seul petit scout
Qui n’a pu, malheureusement, fermer l’œil de la nuit.

Debout les gars, le soleil se rapplique, il serait temps
de sortir la viande du torchon,
Faudra penser à libérer Cédric,
qui a passé la nuit nu ligoté à un tronc
Ce matin les gars, pas de réveil en musique,
car cette nuit on a chouravé le clairon,
Qu’on a planté, dans le derrière de Cédric,
qui pour l’instant n’en a pas tiré un seul son.

Une fois leur copain libéré, les joyeux petits scouts
S’en vont tous petit déjeuner et une fois repus,
Se répartissent les corvées et cirent la biroute
Du petit Cédric enrhumé qui a très mal au cul.

C’matin les gars, on part tous en balade,
on s’en va gaiement gambader sur les chemins,
Cédric vient pas, le pauvre, il est malade,
un des chefs l’a emmené chez le médecin.
Préparez-vous les gars pour la baignade,
y’en a des qui connaissent un super coin,
Avec beaucoup de courant et une cascade,
quel dommage que Cédric soit mal en point !

Ainsi toute la matinée, nos joyeux petits scouts
Se promènent et vont se baquer dans l’eau fraîche et limpide,
Cédric les a retrouvés juste à l’heure du casse-croûte
Il a une grippe carabinée et des hémorroïdes.

Ohé les gars, Cédric se raboule,
on se doit de lui faire un accueil d’enfer,
Je compte jusqu’à trois et on lui fait une boule,
puis on le jette avec ses fringues dans la rivière.
Faites gaffe les gars vous voyez bien qu’il coule,
qui est le malin qui a rempli ses poches de pierre ?
Dans la panique il s’est coincé une boule
en tentant de défaire sa fermeture éclair.

Il a bien failli se noyer, Cédric, il a eu du bol
Le garçon parait épuisé et un petit peu déçu,
Car ses amis viennent de voter et c’est lui qui s’y colle,
Il doit fuir seul et se cacher pour la chasse au dahu.

Cet après-m’ les gars on joue les militaires,
il faut courir après Cédric dans la forêt,
Il doit se planquer quelque part sous terre
avec sa pneumonie il peut pas être discret.
Dès qu’on l’attrape on lui mettra des vers dans son slip,
ses chaussures et son béret,
Mais pour ça faudrait trouver sa tanière,
mais qu’est-ce qu’il fout, il est bien caché, où il est ?

Le brave Cédric s’est réfugié où l’aumônier habite,
Mais le vieil homme dérangé ne l’a pas bien reçu,
Le petit scout traumatisé a tâté de sa bible,
Puis s’est enfui et s’est paumé dans la forêt touffue.

Allez les gars on retourne au bercail,
ça fait des plombes qu’on retourne ciel et terre,
Il commence à se faire tard et on caille,
Cédric s’est perdu, ça ne fait pas de mystère,
On a retrouvé ses lunettes en écaille,
mais en les piétinant on a cassé les verres,
A l’heure qu’il est il doit apprendre le braille,
sans ses carreaux, il n’y voyait pas très très clair.

Cédric, ses appels déchirants, la forêt les étouffe,
Ses camarades comptaient pourtant sur lui pour la veillée,
Ils font quand même un feu de camp, et une bataille de bouffe
Mais sans Cédric c’est moins marrant, ils vont vite se coucher.

Cette nuit les gars c’est concours de branlette,
la veuve poignet va passer un mauvais quart d’heure.
On va se pougner, faire tinter la gourmette,
on va serrer la main du créateur,
Elles vont cracher leur guano nos petites mouettes,
Nos popauls vont verser leur larme tous en cœur,
C’est triste de voir qu’à défaut de Jeannette,
il n’y a même plus Cédric pour calmer nos ardeurs.

La nuit pose un voile d’innocence sur les jeunes âmes pures,
Les scouts font des cartes de France dans leurs sacs de couchage,
Tout seul dans la forêt immense, tremblant dans la froidure,
Cédric meurt dans l’indifférence la main pleine de cirage.

inviata da Bernart Bartleby - 11/6/2015 - 00:11


Bernart Bartleby - 11/6/2015 - 09:51



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org