Lingua   

Le Jeu du Diable

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Gloire aux Femens !
(Marco Valdo M.I.)
L'Hélicon de Berluscon
(Lucien Lane)
Communiqués
(Marco Valdo M.I.)


Le Jeu du Diable
Lettre pastorale à tous les prêtres et fidèles de l’Archevêché

Canzone française – Le Jeu du Diable – Marco Valdo M.I. – 2014

Le Livre Blanc 7

Opéra-récit contemporain en multiples épisodes, tiré du roman de Pavel KOHOUT « WEISSBUCH » publié en langue allemande – Verlag C.J. Bucher, Lucerne-Frankfurt – en 1970 et particulièrement de l'édition française de « L'HOMME QUI MARCHAIT AU PLAFOND », traduction de Dagmar et Georges Daillant, publiée chez Juillard à Paris en 1972.

http://4.bp.blogspot.com/-4wOc92jz2rI/...


Le Jeu du Diable, mon ami Lucien l'âne, est une lettre pastorale. Et sais-tu ce que signifie une lettre pastorale ? J'imagine bien que oui, mais pour que les choses soient bien claires, je préciserai quand même qu'il s'agit d'un message fort envoyé par un évêque ou un archevêque aux fidèles de son diocèse ou de son archevêché – en somme, l'équivalent d'une lettre qu'un maire pourrait envoyer à ses administrés. Mais c'est aussi une lettre comminatoire, une injonction solennelle, une mise en garde, un rappel à l'ordre et l'indication par le pasteur du bon chemin à ses brebis. Elle passe par l'entremise des curés et des officiants des paroisses qui sont priés de la lire en chaire le dimanche et aussi, de la diffuser par toutes voies. En somme, c'est la ligne du parti, c'est la voix de l'orthodoxie. En somme, l'Église prend position et assure ses arrières. Voilà pour la théorie.

Au moins avec toi, les choses sont claires. Mais, dis-moi Marco Valdo M.I. mon ami, que peut-elle bien raconter cette lettre pastorale ? Et de quel archevêque vient-elle ?

Pour l'archevêché, la réponse est aisée : de l'archevêché dans lequel se situe la ville de K. On l'appellera pour la facilité du discours, l'archevêché de K et l'archevêque : l'archevêque de K. En fait, l'archevêque de K. intervient vigoureusement d'une part, pour soutenir l'ordre établi mis en danger par ce brave Adam Juracek et ses promenades au plafond et d'autre part, tout débordement hérétique. Imagine un instant que certains croyants y voient un miracle, un signe du ciel et en Adam, je ne sais pas moi, un nouveau messie, un sauveur... Au minimum, un saint... C'est très périlleux pour l'archevêque, car c'est périlleux pour l'Église en général... Et puis, il lui faut encadrer son troupeau et même, donner le « la » à ses curés. La question qui se pose à tous : mais quelle est donc la position de l'Église ? Que faut-il penser ? Qu'est ce qui est conforme et qu'est-ce qui ne l'est pas ? Et puis, en cas de dérapage, il faudra rendre des comptes en haut lieu... D'où cette lettre pastorale.

Si je suis bien, il condamne Adam...

Et pas un peu. Il va même l'accuser de faire le jeu du Diable et ça, c'est sans doute la plus terrible accusation. Du temps de Jean Huss, c'était le bûcher après une multitude de tortures, toutes plus douloureuses et atroces les unes que les autres. En somme, le bûcher, c'était l'ultime récompense, c'était la délivrance... Mais chaque chose en son temps...

Attendons donc la suite de l'histoire ; je suis même assez curieux de ce qui va advenir. Pour le reste, tissons le linceul de ce vieux monde bigot, clérical, croyant, crédule, superstitieux et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.



Bien chers frères
Nous vous parlons avec confiance
Nous savons votre chrétienne obéissance
Fondée sur une foi dure comme fer
Une foi, mes frères
Due à notre Mère l'Église, à notre Père
Et au Seigneur, notre Sauveur.
Jésus était un grand faiseur
D'incroyables miracles
Il multiplia les poissons et les pains
Et aux mariages, même le vin.
Mais il ne se donnait pas en spectacle.

Bien chers frères
Nous vous parlons avec confiance
Nous savons votre chrétienne obéissance
Fondée sur une foi dure comme fer.
Certains, d'autres, inspirés par l'Esprit
Objets des sarcasmes de nos ennemis
Ont rendu le faible fort
Fait voir l'aveugle, entendre le sourd
Marcher le cul-de-jatte, resurgir l'amour
Ils ont même réveillé les morts.
C'étaient des miracles de la foi
Reconnus par l'Église ; c'est la loi.

Bien chers frères
Nous vous parlons avec confiance
Nous savons votre chrétienne obéissance
Fondée sur une foi dure comme fer.
Seuls les miracles authentiques sont admis
Nous le réaffirmons solennellement ici
Mais des brebis au cœur endurci
Insensibles à la grâce de Jésus-Christ
Mettent à profit malicieusement
Certain exploit invérifiable
Pour crier au miracle et les inconscients
Font ainsi le jeu du diable.

Bien chers frères
Nous vous parlons avec confiance
Nous savons votre chrétienne obéissance
Fondée sur une foi dure comme fer.
Car, mes bien chers frères, marcher au plafond
Ce n'est pas un miracle, c'est une trahison
Qui dépasse toutes les limites
On ne peut laisser faire cette engeance maudite
Il faut dénoncer cet exploit révolutionnaire
C'est une action du Malin, elle doit être interdite
Priez, priez, mes bien chers frères
Allez en paix, la messe est dite.

inviata da Marco Valdo M.I. - 27/6/2014 - 22:33



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org