Lingua   

Les poètes aussi

Francesca Solleville
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

J'entends, j'entends
(Louis Aragon)
Chant du tabou
(Robert Desnos)
Chanson des villes
(Hélène Martin)


[1967]
Parole di Yves Broussard.
Musica di Hélène Martin.
Nell’album “La guerre, la gloire, le paradis…”.
La Martin la incise sempre lo stesso anno in un disco con René Char che abbiamo già incontrato, “Terres mutilées”.
La guerre, la gloire, le paradis…
Terres mutilées
Pour Lorca tué à Grenade
Et Desnos privé d'horizon
Feraoun sous la ratonnade
Les assassins ont même nom

Le temps n'est plus qu'à la colère
Si Villon a manqué de pain
Max Jacob est mort en fourrière,
Machado au bout du chemin

Car à Drancy comme en Espagne
Les prisons sont lourdes à porter
Nos morts en rase campagne
N'ont pas tous fini de chanter

Saint-Pol-Roux soupira "Misère !"
Quand la vie lui fut arrachée
Après que les tortionnaires
Jusqu'en son cœur l'aient déchiré

"Finie la vie, adieu ma France !"
Cria Pierre Unik, trébuchant
Meurtri sur cette terre blanche
De Slovaquie, près du printemps

Le peuple était au rendez-vous
Malgré l'automne et l'interdit
Fraternel encore jusqu'au bout
Quand Paul Éluard quitta Paris

Pour Lorca tué à Grenade
Et Desnos privé d'horizon
Feraoun sous la ratonnade
Les assassins ont même nom

Ils sont tombés parmi les hommes
La gorge ouverte aux quatre vents
Mais leur sang brûle encore comme
Brûlent les feux de la Saint-Jean

inviata da Bernart Bartleby - 9/12/2013 - 13:57



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org