Lingua   

Sous le signe du G8

anonimo
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Le Blues de la Porte D'Orléans
(Renaud)
La goberge
(Renaud)
Les charognards
(Renaud)


Da questa pagina

Sur l'air d'Hexagone de Renaud
Sull'aria di Hexagone di Renaud
Ils se rencontrent au mois d’janvier
A Davos ensemble ils relancent
Leurs négociations barbelées
Qui plonge le monde dans la souffrance
A Porto Alegre on s’ démène
Centaine de milliers dans la rue
Pour résister à la gangrène
De la marchandisation qui pue

Ils sont pas lourd en février
A ne pas soutenir Sharon
Ses colonies assermentées
Qui transforment une peuple en charogne
Sous le désordre économique
Lorsque la misère se répand
Ils répondent par bombes atomiques
L’humanitaire ils font semblant

Lorsqu’au mois d’mars ils nous radinent
L’éducation et la santé
Ils bombardent les pipelines
Font diversion sur la pensée
Ils crient ils pleurent et ils s’indignent
Sur Sadam et ses mises à morts
Mais ils oublient qu’poser des mines
N’a jamais libérer qu’les morts

Etre né sous l’signe du pentagone
C est pas ce qu’on fait d’mieux en ce moment
Et le roi des cons sur son trone
Me dites pas qu’il est indigent

Ils sont dit au mois d’avril
De conserver leurs embargos
Q’il n’y avait rien de plus utile
Pour se mettre tout un peuple à dos
L’Etat minimal de leur maître
Choc des civilisations débiles
Ils les appliquent au pied d’la lettre
Ils m’font pitiés ces imbéciles

On se souvient au mois de mai
De mères argentines toutes en noir
Qui exigeaient la vérité
Et des disparus la mémoire
Je vois maintenant tous ces millions
Dépouillés par le crack boursier
Et la sauvage spéculation
La place de mai n’a pas vidé

Ils se retrouvent au mois de juin
Conscients de leur hégémonie
Bien planqués à Evian les Bains
Le G8 marchandise nos vies
Mais à la trace de leur ombre
Ensemble, on criera « assassins »
On manifestera en grand nombre
Pour reprendre nos destins en mains

Etre né sous l’signe du G8
C’est pas la gloire en vérité
Leurs négociations illicites
Ils va falloir les faire échouer

On se souvient au mois de juillet
De la sanglante répression,
Par 8 chefs d’Etat aux aguets
Voulant faire de Gènes leur bastion
Sans pitié ils assassinèrent,
Sans calmer notre opposition,
Et le bruit des hélicoptères
N’a pas faire taire nos chansons

Au mois d’Août, les Assemblées,
Oubliées par les magasines,
Qui préfèrent se préoccuper
De comment entre dans son jean,
Criminalisent à outrance
Prostituées, gens du voyage,
Et taxeront d’impertinence,
La moindre trace de bronzage.

Lorsqu’en septembre on assassine,
La statut de la liberté
Ils parlent de défense légitime,
Pour bombarder un peuple entier.
Nos libertés, ils restreignent,
Au nom d’une croisade infinie,
Le terrorisme, c’est une aubaine,
A Kaboul comme à Miami.

Etre né sous l’signe du G8
C’est pas la gloire en vérité
Leurs négociations illicites
Ils va falloir les faire échouer.

En novembre silence radio
Lorsque Poutine et son armée
Se régale du sale boulot
De faire des tchétchènes en pâté,
Ses 7 alliés embarrassés
Ferment les yeux avec déférence
Pour pas tenter de menacer
Un nouveau marché qui s’élance.

En décembre on a eu notre dose
Des mascarades et des fléaux
Mais l’empereur jamais se repose
Et commencent l’assaut des cadeaux,
Barbies débiles et jeux guerriers
Déferlent jusqu’à indigestion
Et rendent déjà prêts pour l’armée
La prochaine génération.

Etre né sous l’signe du G8
C’est pas la gloire en vérité
Leurs négociations illicites
Ils va falloir les faire échouer

inviata da adriana - 25/8/2006 - 18:42



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org