Lingua   

Le camp du drap d'or

Francesca Solleville
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Chanson des Sans-voix
(Francesca Solleville)
Camarade Chili
(Francesca Solleville)
Cuando mi hijo nació
(Los Aguaviva)


[1972]
Parole di Serge Rezvani
Musica di Swingle Ward
Nell’album intitolato «Francesca Solleville chante la violence et l'espoir»

lp-violence

Iran, 1953. Fucilazione di militanti comunisti dopo il colpo di Stato sostenuto da GB e USA. Venne deposto il legittimo presidente Mosaddegh e salì al poter il fantoccio Mohammad-Rezā Pahlavi.
Iran, 1953. Fucilazione di militanti comunisti dopo il colpo di Stato sostenuto da GB e USA. Venne deposto il legittimo presidente Mosaddegh e salì al poter il fantoccio Mohammad-Rezā Pahlavi.


Iran, 1979. Fucilazione di ribelli curdi e poliziotti dello Shah dopo la rivoluzione islamica.
Iran, 1979. Fucilazione di ribelli curdi e poliziotti dello Shah dopo la rivoluzione islamica.
En Iran, il y a des assassins
On fusille pour une fleur de jasmin
Et les fleurs de pavot, sur les poitrines des fusillés
Éclosent, douze à la fois
Mille et une nuits et rossignols
Gisent dans le sang et le pétrole

Pleurons les roses d'Ispahan
Car leur couleur a la couleur du sang
Des hommes qu'on fusille en Iran
À la lueur noire des torchères
Sous les derricks, dans le désert
C'est la violence pétrolière

En Iran, il y a des assassins
On fusille pour une fleur de jasmin
Et les fleurs de pavot, sur les poitrines des fusillés
Éclosent, douze à la fois
Mille et une nuits et rossignols
Gisent dans le sang et le pétrole

Pleurons les fruits d'or de Chiraz
Persépolis et les neiges du Caucase
Rougissent du sang des torturés
Fleurs de pavot partout écloses
Entre les barreaux des prisons
Où frémit la révolution

En Iran, il y a des assassins
On fusille pour une fleur de jasmin
Et les fleurs de pavot, sur les poitrines des fusillés
Éclosent, douze à la fois
Mille et une nuits et rossignols
Gisent dans le sang et le pétrole

Pleurons car le camp du drap d'or
Est dressé sur la poussière des morts,
Des torturés, des fusillés
Qui ont rêvé de liberté
À la lueur noire des torchères
Dans une colonie pétrolière

En Iran, il y a des assassins
On fusille pour une fleur de jasmin
Et les fleurs de pavot, sur les poitrines des fusillés
Éclosent, douze à la fois
Mille et une nuits et rossignols
Gisent dans le sang et le pétrole

inviata da Bernart Bartleby - 6/12/2013 - 22:50



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org