Lingua   

Les terroristes

Sarclo
Lingua: Francese



[1981]
Parole e musica di Sarclo (Sarcloret)
Dal suo disco d’esordio, “Les plus grands succès de Sarcloret”



“Non abbiate troppa paura dei terroristi… gli automobilisti sono molti, molti di più e sono ben più pericolosi…”

Una canzone scritta a pochi anni dai suicidi (?) in carcere prima di Ulrike Meinhof, nel 1976, e poi dei suoi compagni dell’organizzazione terroristica “Rote Armee Fraktion”, Andreas Baader, Gudrun Ensslin e Jan-Carl Raspe, trovati morti nelle loro celle nel carcere di Stammheim il 18 ottobre del 1977.



Consiglio al proprosito la visione di due film, “Stammheim - Die Baader-Meinhof-Gruppe vor Gericht” (“Stammheim, il caso Baader-Meinhof”) diretto nel 1986 da Reinhard Hauff e vincitore dell’Orso d’Oro al Festival di Berlino, e “Die Stille nach dem Schuss” (“Il silenzio dopo lo sparo”) diretto nel 2000 dal grande Volker Schlöndorff, quello de “Il caso Katharina Blum” e “Il tamburo di latta”, per citare due suoi capolavori…

Ne parlez donc pas de quelques terroristes
Ils sont si peu nombreux
Ceux qui sont pas sous terre ont les yeux tellement tristes
Le sourire si peureux
Ceux qui sont pas en taule ont peur que la police
Ne soit bientôt sur eux
Ils se feront crever par des poulets fascistes
Qu’ont le peuple avec eux

Ayez donc pas si peur de quelques terroristes
Ces misérables gueux
Font rarement péter les bidules anarchistes
Qu’ils trimbalent avec eux
Les cadavres alignés sur le bord de la piste
Le plus souvent c’est eux
Prenez donc plutôt garde aux automobilistes
Ceux la sont plus nombreux

Ayez quelques respect pour tous ces terroristes
Sont assez généreux
Ils meurent pour des idées sur les impérialistes
C’est assez courageux
Quand ils tuent ça profite à d’affreux journalistes
Et leurs canards haineux
Si tout ça c’était pas du mou pour les fascistes
Je serais avec eux

Courrez pas tous après ces quelques terroristes
Soyez pas si haineux
Quand les poulets viendront vous en donner la liste
Jetez la devant eux
S’ils vous disent que chacun doit être sur la piste
D’assassins si hargneux
Dites-leur que quand les flics ont suicidé le Christ
Le peuple était heureux

Pauvre Baader
Mon cœur se serre
Pauvre Ensslin
Mon cœur s’échine
Sacrée Meinhof
Mon cœur s’échauffe
Pauvre Raspe
C’est râpé

inviata da Bernart - 18/11/2013 - 09:20



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org