Language   

Noi, non siamo cristiani... Sans crucifix, sans religion (2)

Marco Valdo M.I.
Language: French

List of versions


Related Songs

La ninna nanna del piccolo borghese
(Assemblea Musicale Teatrale)
L'Hélicon de Berluscon
(Lucien Lane)
5° Non Uccidere
(Infezione)


Noi, non siamo cristiani...

Sans crucifix, sans religion (2)

Canzone européenne de langue française – Marco Valdo M.I. – 2011


vauro051109 11


Mais, mon ami Marco Valdo M.I., tu avais déjà fait une canzone qui portait ce titre, qui s'intitulait très exactement ainsi : « Sans crucifix, sans religion » ... à ce qu'il me semble.


C'est exact, Lucien l'âne mon ami, mais voilà, si tu te souviens de la précédente, elle contait une histoire, celle du juge Sastre, un juge espagnol qui avait donné raison aux citoyens qui demandaient qu'on retire les crucifix des écoles... L'affaire avait fait grand bruit en Espagne et tout le saint tremblement s'était mis en branle pour châtier le juge trop tolérant. Voilà que pareille histoire se déroule depuis des années en Italie où un juge, un simple juge, tolérant lui aussi, soucieux d'appliquer la Constitution, la loi et toutes ses obligations décide – l'égalité oblige, l'équité commande, l'honnêteté impose – décide donc de retirer le crucifix de ses audiences. On était en 2003. Et peut-être en serait-il resté là, si on ne l'avait maltraité, si on ne l'avait méchamment déconsidéré, si on n'avait voulu à toute force imposer le symbole des catholiques à tout le monde à l'encontre des lois de la République.


« À l'encontre des lois de la République » Que veux- tu dire ?


Tout simplement ceci, que le juge Tosti a démontré qu'aucune loi italienne n'impose le crucifix dans les lieux publics et que bien au contraire, la Constitution l'interdit – au nom de l'égalité de tous les citoyens, de la liberté de religion... Mieux encore, si j'ose dire ainsi, il a mis au jour qu'encore aujourd'hui, en Italie, on met les crucifix dans les lieux publics sur base d'une circulaire fasciste de 1926. En clair, dans l'Italie actuelle, en dépit de la Constitution et de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et de l'Europe, malgré la condamnation universelle du fascisme, malgré les millions de morts résultant de la dérive fasciste… on applique des règlements fascistes et de plus, avec obstination. Crois-moi, cela pose question et pas seulement aux Italiens, mais à toute l'Europe.

conférence du juge Tosti devant les amis d'ALBI - association laïque belgo-italienne.
conférence du juge Tosti devant les amis d'ALBI - association laïque belgo-italienne.


Mais enfin, mon ami Marco Valdo M.I., nous voici en deux mille et onze... Pourquoi en parles-tu seulement maintenant ? Et que s'est-il passé entretemps ?


Car l'histoire du juge Luigi Tosti, en effet, a pris de l'extension et le juge, un homme tranquille et posé, est poursuivi et persécuté comme aux temps de la Sainte Inquisition. ( Par parenthèse, nous nous souvenons d'Albi, tenez-vous le pour dit. Les Croisades, non merci ! ) Bref, on le prive de son siège, puis, on l'affame et on l'assiège. Jusqu'aux menaces de mort viennent hanter ses jours. On le terrorise, mais lui ne recule pas. On le condamne à la prison, on lui refuse sa subsistance, on lui réduit sa pension, on lui retire sa fonction... Pour le faire taire, tout est bon. On cherche à lui faire perdre la raison... Avec l'argent de tous les citoyens, on lui fait la guerre, on veut l'épuiser, on cherche à le détruire. Aux dernières nouvelles, il est condamné à de la prison, on lui a ôté son emploi... On va même jusqu'à lui donner raison, mais...on le condamne quand même – sur base d'une décision d'un fasciste...

Comment sais-tu tout cela , mon ami Marco Valdo M.I. ? Et pourquoi fais-tu cela ? Est-ce que tu crois que cela peut servir d'ainsi intervenir ?


Commençons par la fin. En effet, je crois que cela peut servir et aider notre ami le juge. Souviens-toi, Lucien l'âne mon ami, de l'affaire Calas et de l'intervention de Jean-Marie Arouet, dit Voltaire. Quant à la raison pour laquelle j'agis ainsi. C'est tout simple : je suis convaincu du bon droit du juge, que je suis une personne qui aide son prochain quand il est malmené, que pour moi, la solidarité n'est pas un vain mot. Quant à savoir, si cela peut servir... S'il fallait que l'honnêteté serve pour qu'on la pratique, s'il fallait que l'amour serve pour qu'on aime... Je considère qu'il est de mon devoir d'être humain, de citoyen européen d'aider le juge Tosti. J'ajouterai que je ressens à son égard comme un sentiment de véritable amitié... Il y faudrait un bon petit référendum sur cette question du crucifix dans les lieux publics... Enfin, je sais les choses car le juge Tosti est venu à Bruxelles parler devant le Parlement européen. Qu'ensuite, à notre invitation, il a fait une conférence et nous – je veux dire en fait, notre association d'Amis laïques belgo-italienne (en fait, ALBI) – nous avons longuement parlé avec lui... Une belle soirée, c'était hier soir. En somme, je sais tout cela de première main. Et comme tu vois, je suis tellement scandalisé, je suis tellement abasourdi d'une telle vilénie, d'une telle bassesse de la part des magistrats italiens qui ne soutiennent pas ce juge intègre, que j'en ai fait cette petite canzone... Avant que tu ne conclues, laisse-moi te citer le Patriarche de Ferney et te montrer la fin du procès de Calas :
« Voici la fin des procédures: le 1er  mars 1763, la requête des Calas fut jugée admissible par le bureau des cassations. Le 7 mars, le Grand Conseil demanda la communication de la procédure de Toulouse qui ne fut faite qu'à la fin juillet 1763. Le 4 juin 1764, fut rendue la sentence de cassation et le procès fut renvoyé devant les maîtres des requêtes. Le nouveau procès put se dérouler dans de bonnes conditions et le capitoul David de Beaudrigue, artisan du premier jugement fut destitué en février 1765 et l'arrêt de réhabilitation rendu à l'unanimité le 9 mars 1765.
La joie de Voltaire fut immense: "...On est enivré à Genève comme à Paris du gain de notre procès... Ecr (asez) l'inf (âme) mon cher frère, écr. l'inf. et dites à frère Protagoras ecr. l'inf. le matin, écr. l'inf. le soir..." soit ÉCRASEZ L'INFÂME LE MATIN, ÉCRASEZ L'INFÂME LE SOIR... Ce qui est un excellent exercice... Pour la gouverne de ceux qui ne connaissent pas cette expression voltairienne : l'infâme n'est rien d'autre que l'ECAR – Église Catholique, Apostolique et Romaine. Une dernièer chose... Le titre commence par cette phrase venue tout droit du "Christ s'est arrêté à Eboli" (Cristo si è fermato a Eboli) de notre bon Carlo Levi. Mais cette fois, il faudra bien considérer l'expression au premier degré... Nous sommes Européens et nous ne sommes pas chrétiens...


Et bien, Marco Valdo M.I. mon ami, je suis un âne, j'ai vu ce que j'ai vu, l'Inquisition, les bûchers, les croisades et tout ce qui s'en suit et je vous dis, à vous les humains, il est plus que temps de mettre un frein aux visées catholiques et même de les éradiquer. Souviens-toi du chant des Canuts... Il nous faut tisser le linceul de ce vieux monde catholique, cahotique, inique, despotique et cacochyme.



Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
Le vent tourne, le vent tourne, le vent a tourné
Nous célébrons ici un vrai héros
Un homme des temps nouveaux
Un Européen épris de justice et de liberté
Cet homme, il faut que ce soit dit :
C'est le juge Luigi Tosti.

Je vous conte l'affaire, je vous dis l'imbroglio
En plein cœur de l'Italie, à Camerino,
Pays de Saint Venant, le juge Luigi Tosti
Refuse de juger sous le crucifix.
L'Église le désigne,
L'État l'assassine
La terreur est catholique,
Le bourreau est bureaucratique.

Le vent tourne, le vent tourne, le vent a tourné
Nous célébrons ici un vrai héros
Un homme des temps nouveaux
Un Européen épris de justice et de liberté
Cet homme, il faut que ce soit dit :
C'est le juge Luigi Tosti.

En vérité, je vous le dis, Dieu s'en fout
Qu'on le suspende ici en forme de crucifix,
Qu'on le pende ailleurs ou qu'on le mette au trou.
Dieu s'en fout et si l'on en croit Saint Louis,
Grand pourfendeur d'infidèles et croisé jusqu'au bout.
La Justice se rend mieux sous un chêne que sous un crucifix.

Le vent tourne, le vent tourne, le vent a tourné
Nous célébrons ici un vrai héros
Un homme des temps nouveaux
Un Européen épris de justice et de liberté
Cet homme, il faut que ce soit dit :
C'est le juge Luigi Tosti.

Mais il est de gens plus catholiques que le Saint Roi
Ils imposent aux Musulmans, aux Juifs, aux agnostiques
Aux Bouddhistes, aux athées et à tous les laïques
De vivre sous l'ombre de leur croix.
Jusques et y compris dans les salles publiques.
Ainsi on l'impose même à ceux qui n'ont pas la foi.

Le vent tourne, le vent tourne, le vent a tourné
Nous célébrons ici un vrai héros
Un homme des temps nouveaux
Un Européen épris de justice et de liberté
Cet homme, il faut que ce soit dit :
C'est le juge Luigi Tosti.

Cette obligation n'est pas nouvelle, elle est fasciste
Elle est fille d'un régime totalitaire et raciste
Une exhalaison malodorante de la panse féconde
D'où sortit la chose immonde
Et depuis toujours et surtout depuis Latran,
L'Italie est une colonie du Vatican.

Le vent tourne, le vent tourne, le vent a tourné
Nous célébrons ici un vrai héros
Un homme des temps nouveaux
Un Européen épris de justice et de liberté
Cet homme, il faut que ce soit dit :
C'est le juge Luigi Tosti.

On n'en veut pas de votre crucifix
Noi, non siamo cristiani, on vous le dit
Nous ne sommes pas des Chrétiens,
Ni brebis, ni sujets, mais citoyens européens.
Sastre, Tosti, après l'Espagne et l'Italie
Vont-ils sur l'Europe entière répandre leurs litanies

Le vent tourne, le vent tourne, le vent a tourné
Nous célébrons ici un vrai héros
Un homme des temps nouveaux
Un Européen épris de justice et de liberté
Cet homme, il faut que ce soit dit :
C'est le juge Luigi Tosti.

Vous êtes venus sur les terres de Cro-Magnon
Depuis deux mille ans, venus d'ailleurs
Venus pour tout dire d'Asie Mineure,
Armés de votre croix, vous terrorisez nos régions
Nous ne sommes pas des Chrétiens,
Ni des brebis, ni des sujets, mais des citoyens européens.

Le vent tourne, le vent tourne, le vent a tourné
Nous célébrons ici un vrai héros
Un homme des temps nouveaux
Un Européen épris de justice et de liberté
Cet homme, il faut que ce soit dit :
C'est le juge Luigi Tosti.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2011/6/18 - 21:17


L’Aquila, Corte d’appello assolve il giudice Luigi Tosti

La Cor­te d’ap­pel­lo a L’Aqui­la ha as­sol­to ieri il giu­di­ce Lui­gi To­sti, già con­dan­na­to in pri­mo gra­do per es­ser­si ri­fiu­ta­to di svol­ge­re udien­ze in tri­bu­na­le per­ché in aula era pre­sen­te il cro­ci­fis­so non­ché ri­mos­so dal suo in­ca­ri­co, per­ché il fat­to “non sus­si­ste”. Cade quin­di l’ac­cu­sa di in­ter­ru­zio­ne di pub­bli­co ser­vi­zio, come già sen­ten­zia­to dal­la Cas­sa­zio­ne, per­ché era sta­to tro­va­to un al­tro giu­di­ce per te­ne­re le udien­ze.

uaar.it


albi tosti

Marco Valdo M.I. - 2012/7/12 - 00:09



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org