Lingua   

L'Italia

Brusco
Lingua: Italiano

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

I sogni e le idee
(Villa Ada Crew)
Berluscone
(Villa Ada Crew)
U metetore
(Rocco Scotellaro)


Quattroemezzo
Marco è preoccupato non sa come farà ad arrivare al 30 con quel poco che ha, per l'affitto di un monolocale fuori città spende mezza mensilità RAH RAH
Giulia da tre anni sta in una società ora aspetta un figlio qual è il suo posto la sa ha un co.co.co., niente maternità quindi non sa se se lo terrà RAH RAH
Simone è di Crotone nan ha più il suo papà per raccomandazione di qualche autorità lavora in un call-center come fa la metà dei ventenni che stanno là RAH RAH
Franco è un uomo solo che oramai c'ha un età negli ultimi trent'anni ha sempre guidato un tram ora è pensionata proprio non cela fa con quello che lo stato gli dà
Il politico mi parla ma non lo vedo mai qua al supermercato o nella mia comunità col suo stipendio annuo ci vivrebbe una città e poi ci parla di onestà e di moralità RAH RAH
Chiudono i negozi ma si sa che al posto dei negozi un'altra banca arriverà
sarà che non capisco ma qualcosa non va non mi freghi con le autorità
L'Italia vuole fotterci, non faremo fotterci
L'Italia vuole fotterci, non faremo fotterci
ci faranno guerra per tenere a bada i poveri RAH RAH
Maurizio ora ha una casa di sua proprietà ha preso 30 e passa multe qualche anno fa il comune lo minaccia che se non pagherà pignorerà ciò che ha RAH RAH
Jhonny è di scampia e non ha opportunità oggi vende l'erba poi domani vedrà ma se Jhonny pensa a chi lavora alla sma dice "guarda è meglio stà accà" RAH RAH
Patrik è un ragazzo nato nel Senegal quindi lo sa bene cosa è la povertà ma mi ripete spesso qua non c'è umanità e sogna il suo ritorno a Dakar RAH RAH
Sonia era sposata ma ora lui non ci sta vive sola con la bimba e lavora all'auchan solo per l'asilo spende un'enormità ma queste cose Fini le sa??
Il politico mi parla ma non lo vedo mai qua al supermercato o nella mia comunità col suo stipendio annuo ci vivrebbe una città e poi ci parla di onestà e di moralità RAH RAH
Chiudono i negozi ma si sa che al posto dei negozi un'altra banca arriverà
sarà che non capisco ma qualcosa non va non mi freghi con le autorità
L'Italia vuole fotterci, non faremo fotterci
L'Italia vuole fotterci, non faremo fotterci
ci faranno guerra per tenere a bada i poveri RAH RAH
Francesca è laureata ma lavora in un bar divide con due amiche le bollette del gas ha studiato per tre anni la biodiversità ora dice "chi me l'ha fatto fa" RAH RAH
Anna ha quarant'anni e ha preso in gestione un pub ha cambiato la sua vita per l musica jazz dice che finanziano e le danno una chance allora è andata a vivere a Karrah RAH RAH

inviata da DonQuijote82 - 13/3/2011 - 18:53



Lingua: Francese

Version française – L'ITALIE – Marco Valdo M.I. – 2011
Chanson italienne – L'Italia – Brusco

Ah, Lucien l'âne mon ami, je vois ton regard , comment dire un peu sceptique, un peu ironique... Sans doute à cause de ces RAH RAH, qui sont, en effet, un peu curieux. Cela tient au genre musical, je suppose. Mais comme tu le sais, ce qui me passionne moi, c'est de savoir ce que raconte la chanson... Et là, celle-ci est intéressante... Intitulée, comme tu le vois, L'Italie, elle donne un portrait assez exact de l'Italie que certains qualifieront « d'en bas ». Bref, l'Italie des pauvres, l'Italie concrète du réel contemporain... Une Italie abandonnée par ceux d'en haut, exploitée par ses riches et par ceux qui les servent, une Italie ravagée par la misère. Celle des jeunes d'aujourd'hui et des moins jeunes aussi, d’ailleurs. C'est un peu à la chanson ce que le cinéma a pu donner parfois au temps où le cinéma italien parlait de la réalité.

Je te comprends bien, Marco Valdo M.I.. Je vois bien comme cette chanson (elle n'est pas la seule) trace un portrait sans fard de l'Italie telle que les gens la vivent. On est loin des falbalas télévisuels... Oh, ce n'est qu'un croquis, mais il dit bien des choses souvent ou ignorées ou cachées, occultées, dissimulées, noyées sous les torrents de boue médiatique de la propagande du régime bunga-bungiste. C'est une chanson toute simple qui raconte tout simplement les choses de la vie. Mais encore une fois, vois-tu Marco Valdo M.I. mon ami, tout cela montre combien il est important de tisser sans cesse, inexorablement, le linceul de ce vieux monde imbécile, hâbleur, prometteur de bons jours et cacochyme.

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
L'ITALIE

Marco est préoccupé il ne sait comment faire pour arriver au 30 avec le peu qu'il a; pour la location d'un studio hors de la ville, il dépense la moitié de la mensualité RAH RAH

Giulia est depuis trois ans dans une société; maintenant elle attend un enfant et à sa place, aucune maternité sinon elle ne sait si elle la gardera RAH RAH

Simon est de Crotone, il n'a plus son papa ; par recommandation de quelqu'un, il travaille dans un call-center comme fait la moitié des jeunes qui sont là RAH RAH

Franco est un homme seul qui est âgé ; dans les trente dernières années, il a toujours conduit un tram ; à présent, il est pensionné et il ne s'en sort vraiment pas avec ce que lui donne l’État RAH RAH

Le politicien me parle mais je ne le vois jamais ici au supermarché ou dans mon quartier ; avec son salaire annuel, on ferait vivre une ville et ensuite, il ose parler d'honnêteté et de moralité RAH RAH

Les commerces ferment mais on sait qu'à la place des magasins une autre banque arrivera
Il doit y avoir quelque chose qui ne va pas ; je me fous des autorités
L'Italie veut nous avoir, nous ne nous laisserons pas faire
L'Italie veut nous avoir, nous ne nous laisserons pas faire
Ils nous font la guerre pour dominer les pauvres RAH RAH

Maurizio a une maison ; il avait pris plus de trente amendes il y a un an et la commune le menace de lui prendre ce qu'il a s'il ne paye pas RAH RAH

Johnny est de Scampia [[http://fr.wikipedia.org/wiki/Scampia]] et il n'a aucune opportunité ; aujourd'hui il vend l'herbe et demain, on verra mais si Johnny pense à celui qui travaille à la SMA [[http://it.wikipedia.org/wiki/Supermercati_Sma]](Supermarché), il dit « regarde, c'est mieux d'être là » RAH RAH

Patrick est un gars né au Sénégal, dès lors il sait très ce qu'est la pauvreté, mais il me répète souvent qu'ici, ce n’est pas l'humanité » et il rêve à son retour à Dakar.
Sonia est mariée, mais maintenant, lui n'est plus là ; elle vit seule avec sa fille et travaille chez Auchan seulement pour la crèche elle dépense une fortune mais est-ce que Fini sait cela ?
Le politicien me parle mais je ne le vois jamais ici au supermarché ou dans mon quartier ; avec son salaire annuel, on ferait vivre une ville et ensuite, il ose parler d'honnêteté et de moralité RAH RAH

Les commerces ferment mais on sait qu'à la place des magasins une autre banque arrivera
Il doit y avoir quelque chose qui ne va pas ; je me fous des autorités
Leur Italie veut nous avoir, nous ne nous laisserons pas faire
Leur Italie veut nous avoir, nous ne nous laisserons pas faire
Ils nous font la guerre pour dominer les pauvres RAH RAH

Francesca est diplômée mais travaille dans un bar ; elle partage avec deux amies les factures du gaz ; elle a étudié trois ans la biodiversité ; maintenant elle dit « Qui me l'a fait faire, fasse » RAH RAH

Anna a quarante ans et elle a pris en gestion un pub ; elle a changé de vie pour le jazz ; elle dit qu'ils financent et lui donnent une chance, alors elle est allée vivre à Karrah RAH RAH

inviata da Marco Valdo M.I. - 14/3/2011 - 17:47



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org