Lingua   

La partance

anonimo
Lingua: Francese



La journée que j'épouse, je reçois commandement
Commandement* de guerre, servir** le Roi Louis
Au sortir de l'église, l'a bien fallu partir.

La partance a été longue, l'a bien duré sept ans
Au bout de la septième congé*** ils m'ont donné
Dans les bras de ma chère j'irai me reposer.

La journée que j'arrive, ma femme elle se remarie
J'arrive devant sa porte, les trois p'tits coups frappant****,
J'ai posé***** ma valise, mon or et mon argent.

Et les gens de la noce m'ont convié à souper
Et moi qu'était bien aise, je n'ai pas refusé
J'ai déplacé ma chaise auprès de la mariée.

Mais les gens de la noce se****** sont trouvés insultés:
"Retirez-vous gendarme, retirez-vous d'ici!
La mariée de ce soir elle vous appartient pas."

T'en souviens-tu, la belle, les rires et les serments?
T'en souviens-tu, la belle? Voilà ce soir sept ans,
T'en souviens-tu, la belle, que ton mari est absent?"

La belle elle me devine, elle s'écrie tous les saints
Elle s'écrie en larmes par la mort de Jésus-Christ:
"À c'matin j'étais veuve, à c'soir j'ai deux maris."

Elle s'écrie en larmes par la mort de Jésus-Christ:
"À c'matin j'étais veuve, à c'soir j'ai deux maris."
VARIANTES:

* Un commandement
** Pour servir
*** Mon congé
**** Trois petits coups j'frappa (grammaticalement incongru)
***** Laissé
****** S'en


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org