Lingua   

La Colline

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Souvenirs de guerre, souvenirs d'autrefois
Quelle est cette foule, où va-t-elle et pourquoi ?
En avançant dans l'air piquant, un peu froid
Au crépuscule, la troupe grise en mouvement,
Va où va le vent
Elle serpente irisée d'écailles vermeil.
Elle apparaît et resplendit au soleil,
La colline s'élève à l'horizon,
On y va; tous y vont
Nous avançons vers où nous devons aller
À peine sortis du sommeil et de l'obscurité,
Le froid de l'aube nous glace le dos
Une gêne se glisse dans la gorge, entre les dents.
On entrevoit sur l'étendue d'eau
Une lueur orangée aux reflets safran
Tout est à sa place comme au temps de l'enfance,
Quand joyeux, on partait en vacances
L'ordre est venu, c'est le dernier combat
Tous Chvéïk, tous soldats,
Au-delà de la plaine, s'élève, verte, la colline.
Avec son château dans le soleil orange.
Soudain sonnent les clarines,
Elle attend et sourit d'un air étrange
Comme un seul homme, on y va,
Elle ouvre ses flancs à nos derniers pas
En échos redondants, sonne le glas.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org