Language   

Warszawianka 1905 roku [La Varsovienne; Варшавянка; ¡A las barricadas!]

Autori Vari / Different Authors / Différents Auteurs
Back to the song page with all the versions


1d. Altra versione francese (anni '30?)
LA VARSOVIENNE

Notre ennemi nous attaque en rafales,
Son joug cruel nous opprime odieusement.
Nous sommes entrés dans la lutte finale,
Qui sait encore quel sort nous attend ?
Mais nous prendrons en nos mains prolétaires,
Le drapeau rouge de tous les travailleurs,
Nous lutterons pour la cause ouvrière,
La liberté et le monde meilleur.

Frères en route, tous à la lutte!
Marche hardiment ouvrier, en avant!
Frères en route, tous à la lutte!
Marche hardiment ouvrier, en avant!

Le travailleur meurt toujours de famine,
Nous ne pouvons plus nous taire mes amis,
Ni retenir notre haine en sourdine,
Ni avoir peur d'échafauds ennemis.
Ceux qui sont morts en honneur, avec gloire,
En combattant pour le monde ouvrier,
Ne périrons pas dans notre mémoire,
Et ne seront nullement oubliés!

Frères en route, tous à la lutte!
Marche hardiment ouvrier, en avant!
Frères en route, tous à la lutte!
Marche hardiment ouvrier, en avant!

Nous haïssons les tyrans et les trônes,
Pour délivrer notre peuple martyr,
Nous détruirons leurs palais et couronnes,
N'en laisserons plus aucun souvenir.
Notre vengeance sera impitoyable
Aux parasites du travail humain,
Car tous leurs crimes sont impardonnables,
Et notre jour de revanche est prochain.

Frères en route, tous à la lutte!
Marche hardiment ouvrier, en avant!
Frères en route, tous à la lutte!
Marche hardiment ouvrier, en avant!
LA VARSOVIENNE

En rangs serrés l’ennemi nous attaque
Autour de notre drapeau groupons-nous.
Que nous importe la mort menaçante
Pour notre cause soyons prêts à souffrir
Mais le genre humain courbé sous la honte
Ne doit avoir qu’un seul étendard,
Un seul mot d’ordre Travail et Justice,
Fraternité de tous les ouvriers.

O frères, aux armes, pour notre lutte,
Pour la victoire de tous les travailleurs.

Les profiteurs vautrés dans la richesse
Privent de pain l’ouvrier affamé.
Ceux qui sont morts pour nos grandes idées
N’ont pas en vain combattu et péri.
Contre les richards et les ploutocrates.
Contre les rois, contre les trônes pourris,
Nous lancerons la vengeance puissante
Et nous serons à tout jamais victorieux.

O frères, aux armes, pour notre lutte,
Pour la victoire de tous les travailleurs.


Back to the song page with all the versions

Main Page

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org