Language   

Los dos filhets del rei

Anonymous
Back to the song page with all the versions


Traduction francaise de René Zosso
LOS DOS FILHETS DEL REI

A la guèrra qui i va,
 qui i va non tòrna gaire

Oc los dos filhets del rei  
a la guèrra son anadi

Joanet jamai n’es tornat  
 e Joan-Francesc pas encara

Sa maire lo vic venir      
 per un prat que verdavaja

« Qué ne pòrtas mieu filhot
qué pòrtas de las batalhas ? »

« Entre jo e mon caval    
ne portam vint-e-nòu plagas

Mon caval porta las nòu,
 jo paubret totas las autras

Ma maire fètz-me lo lèit
 no’i demororai pas gaire

Serai mòrt a mièja nuèit
 mon caval a punta d’alba

M’enterrarètz al sagrat,  
mon caval a la passada

M’enramelarètz de flors,
mon caval de totas armas

Passaràn los passejants,  
diràn : quina bèla tomba !

La tomba del filh del rei
qu’a ganhat força batalhas

La tomba del filh del rei
que n’es mòrt a las batalhas

Las campanas de Madrid
 sonaràn a punta d’alba

Sonaràn per mon baron
 qu’a ganhat força batalhas

Sonaràn per mon baron
 que n’es mòrt a las batalhas
A LA GUERRE QUI Y VA

A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère
A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère

Et sont les deux fils du roi
S’en sont allés à la guerre
Jean n’est jamais retourné
Et Jean-François pas encore

A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère
A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère

Sa mère le voit venir
Dessus un pré qui verdoie :
- Et que m’as-tu donc, mon fils,
Rapporté de tes batailles

A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère
A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère

- Entre moi et mon cheval
Nous avons vingt et neuf plaies
Mon cheval n’en a que neuf
Et moi pauvre j’ai les autres

A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère
A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère

Ma mère, faites mon lit
Mais je n’y dormirai guère
Je serai mort à minuit
Et mon cheval blanc à l’aube

A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère
A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère

Vous me couvrirez de fleurs
Mon cheval aura mes armes
Passeront tous les passants
Et diront : la belle tombe

A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère
A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère

La tombe du fils du roi
Qui a gagné force bataille
Qui a gagné force bataille
Et puis est mort à la guerre

A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère
A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère

Sont les cloches de Madrid
Elles sonneront à l’aube
Sonneront pour mon baron
Qui n'est pas mort à la guerre.*

A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère
A la guerre qui y va, qui y va s’en revient guère

* Come spiegato già nell'introduzione la traduzione è qui errata:
"n'", in occitano, NON è una negazione ! è espletivo, a valore eufonico per dividere "que" e "es mort". Ma era stato tradotto con "non è morto...", in un senso ironico dal momento che di fatto è morto nell suo letto.
La traduzione corretta è "qui est bien mort à la guerre"



Back to the song page with all the versions

Main Page

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org