Language   

Os vampiros

José "Zeca" Afonso
Back to the song page with all the versions


Versione spagnola di Gustavo Sierra Fernandez
LES VAMPIRES

Dans le ciel gris, sous l'astre sourd
Battant de leurs ailes le silence de la nuit
Ils viennent en bandes avec des pieds de velours
Pour sucer le sang frais des brebis.

Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.
Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.

Les vampires arrivent de partout
Ils se posent sur les trottoirs et sur les toits
Ils portent dans leur ventre de très anciens égouts
Rien ne les relie à leurs vies brisées.

Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.
Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.

Il y en a qui se fient à leur aspect sérieux
Et quand ils arrivent leur ouvrent leur porte.

Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.
Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.

Les vaincus tombent à terre apeurés
On entend leurs cris dans la nuit étouffée
Dans les fossés, gisent les victimes d'une idée
Et du sang du troupeau, jamais ils n'ont assez.

Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.
Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.

Ce sont les maîtres de tout l'Univers
Seigneurs par la force, dominateurs sans lois.
Ils s'emplissent de blé et boivent le vin vert
Ils dansent en rond dans la pinède du roi.

Il y en a qui se fient à leur aspect sérieux
Et quand ils arrivent leur ouvrent leur porte.

Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.
Ils mangent tout, ils mangent tout
Ils mangent tout et ne laissent rien.
LOS VAMPIROS

En el cielo gris
sobre el astro mudo
batiendo las alas
en la noche callada
vienen en bandadas
con pies peludos
a chupar la sangre fresca
de la manada.

Si alguien se engaña
con su aire serio
y les abre
las puertas a su llegada
ellos comen todo
y no dejan nada.

A toda parte
llegan los vampiros
se posan en los edificios
se posan en las aceras
traen en el vientre
despojos antiguos
pero nada les importa
las vidas acabadas.

Son los mayordomos
del universo entero
señores a la fuerza
mandadores sin ley
llenan los graneros
beben vino joven
bailan a corro
en el pinar del rey.

Ellos lo comen todo
y no dejan nada.

En el suelo del miedo
tumban a los vencidos
se oyen los gritos
en la noche angustiosa.
Yacen en los agujeros
víctimas de un credo
y no se agota
la sangre de la manada.

Si alguien se engaña
con su aire serio
y les abre
las puertas a su llegada
ellos comen todo
y no dejan nada.


Back to the song page with all the versions

Main Page

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org