Language   

L'Internationale

Eugène Pottier
Back to the song page with all the versions


OriginalGRECO ANTICO / ANCIENT GREEK
L'INTERNATIONALEL'INTERNATIONALE
Au citoyen Gustave LEFRANÇAIS, membre de la commune.TÔN ERGATÔN HAĬSMA DIETHNES
hypò toû Eugenéiou Pottiér kaì toû Pétrou Degéitēr sympoiethén
Debout, les damnés de la terre
Debout, les forçats de la faim!
La raison tonne en son cratère
C'est l'éruption de la fin.
Du passé faisons table rase
Foules, esclaves, debout, debout
Le monde va changer de base
Nous ne sommes rien, soyons tout!
Stête, tês gês ô hypotartárioi,
stête, tês péinēs ô erétai
en tôĭ kratêri brémei ho lógos
aphîktai hē ékrēxis hē teleutâia.
Tòn parelthónta khrónon khrê aphanîsai
ô doúlōn ókhloi stête, stête
metathemelioûtai ho kósmos
ant'oudenòs genoûmen tò pân.
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Il n'est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu, ni César, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes
Décrétons le salut commun
Pour que le voleur rende gorge
Pour tirer l'esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge
Battons le fer quand il est chaud.
Hypsístoi oukh hypárkhousi sōtêres,
oúte theói oúte Kâisar oúte dēmarkhoi,
ho ergátes heautòn diasoĭzésthō,
pántōn sōtērían epsēphisámetha.
Hín' apodōsēĭ tēn léian ho kléptēs
kài eis desmotērion apakhthêĭ,
khrē physētēria emphysêsai
kài khalkéuein tòn sídēron thermón.
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
L'état comprime et la loi triche
L'impôt saigne le malheureux
Nul devoir ne s'impose au riche
Le droit du pauvre est un mot creux
C'est assez, languir en tutelle
L'égalité veut d'autres lois
Pas de droits sans devoirs dit-elle
Egaux, pas de devoirs sans droits.
Kheiroûsin hoi árkhontes, taráttei ho nómos,
timēmasi phlebotomêitai ho dystykhēs:
toû plousíou oudén esti kathêkon,
allà ptōkhôis tà díkaia kenología.
hális estin hēmîn epitropês:
állous nómous apaitêi he isonomía
légousa mén ouk êinai díkaia akathēkonta
kathēkonta d'ouk êinai adíkaia
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Hideux dans leur apothéose
Les rois de la mine et du rail
Ont-ils jamais fait autre chose
Que dévaliser le travail
Dans les coffres-forts de la bande
Ce qu'il a crée s'est fondu
En décrétant qu'on le lui rende
Le peuple ne veut que son dû.
Phoberói idêin en têĭ apotheōsei
hoi metállōn kài sidērodrómōn
kýrioi, tí állo épratton
ē tôis ergátais exéklepton?
en tôis toû tágmatos kibōtôis
phyláttetai nŷn tà toû leō:
all'ékrine ho leōs antapódosin
pántōn hôn hoi ōphéiletai.
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Les rois nous saoulaient de fumées
Paix entre nous, guerre aux tyrans
Appliquons la grève aux armées
Crosse en l'air, et rompons les rangs
S'ils s'obstinent, ces cannibales
A faire de nous des héros
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux.
Kapnôĭ eméthyskon hymâs hoi basilêis!
Eirēnē hymîn, tyránnois pólemos!
Anakērýxantes stratiâis apergasían
tà hópla katathōmetha, tēn táxin lýsōmen!
Eàn diiskhyrísōntai hoûtoi hoi anthrōpophágoi
anērōízein hymâs, takhéōs mathēsontai
tà pyrobóla êinai hēmôn stratēgôis!
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Ouvriers, paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs
La terre n'appartient qu'aux hommes
L'oisif ira loger ailleurs
Combien, de nos chairs se repaissent
Mais si les corbeaux, les vautours
Un de ces matins disparaissent
Le soleil brillera toujours.
Ergátai, agroikói esmen hēmêis
tôn ergatôn megálē stásis!
Tôis anthrōpois he gê mónon prosēkei,
kài skeuagōgēsetai ho rháĭthymos!
Póson tréphontai hēmôn têĭ sarkí,
all'ēn kórakes kài gŷpes
mías hēméras aphanisthôsin,
astrápsei ho hēlios eis aiéi!
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi
Eis tòn teleutâion agôna
synenoûmeth' hōst' áurion
tôĭ Háĭsmati tôĭ Diethnêi
synenôĭntai hoi anthrōpoi.


Back to the song page with all the versions

Main Page

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org