Langue   

Hiroshima e Nagasaki 広島市 - 長崎市

Timeline

Hiroshima_aftermath
LE GRAND SOLEIL DE HIROSHIMALe colonel Tibbets, commandant du B-29 « Enola Gay », guida l'appareil à 8000 mètres d'altitude, vers le centre de la ville de Hiroshima. Dans l'espace réservé au chargement, l'armurier, le major Farabee, mit en fonction le mécanisme de décrochage de la bombe.Ensuite, il visa la cible.La bombe tomba.Avec un miaulement infernal, le monstre tomba.Les hommes de l'« Enola Gay » mettent vite, selon les ordres reçus, des lunettes protectrices noires devant les verres du masque à oxygène. Aucune d'eux ne savait à quoi devaient servir ces lunettes. Aucun d'eux ne savait ce qui serait arrivé dans la minute suivante. Ils exécutaient seulement un ordre précis.Et ils attendirent, avec les membres raidis à sembler insensibles. Ils tendaient l'oreille, et croyaient entendre le hurlement de la bombe qui tombait. Mais c'était seulement le battement de leur propre sang. Et tous regardaient fixement dans le vide, sans voir, avec les visages pétrifiés par le pressentiment d'une catastrophe encore jamais vue sur la face de la Terre.Aussi fort que battait le pouls du colonel Tibbets, sa montre continuait tranquille à scander le temps avec ses aiguilles ; une seconde après l'autre se transformaient en passé. Les aiguilles marquèrent huit heures, quatorze minutes et trente-cinq secondes.À la bombe était attaché un parachute qui, par le...continuer moyen d'un appareil expressément étudié, s'ouvrit comme il était prévu.La bombe oscilla, toujours en descendant vers la terre, accrochée au parachute.Les aiguilles de l'horloge marquaient huit heures, quatorze minutes et cinquante secondes.La bombe se trouvait à 600 mètres du sol.À huit heures et quinze, elle avait descendu cent autres mètres, lorsque d'autres appareils inventés par les scientifiques actionnèrent l'allumage à l'intérieur de la bombe : des neutrons provoquèrent la scission de quelques atomes d'un métal lourd, l'uranium 235. Et cette scission se répéta dans une réaction en chaîne à une vitesse stupéfiante .En un millionième de seconde, un nouveau soleil s'alluma dans le ciel, dans une lueur blanche, éblouissante.Il fut cent fois plus incandescent que le soleil au firmament.Et cette balle de feu rayonna des millions de degrés sur la ville de Hiroshima.Dans cette seconde, 86 000 personnes brûlèrent vives.Dans cette seconde, 72 000 personnes subirent de graves blessures.Dans cette seconde, 6 820 maisons furent émiettées et lancées en l'air par le remous d'un vide d'air, à des kilomètres de hauteur dans le ciel sous d'un colossal nuage de poussière.Dans cette seconde, croulèrent 3 750 édifices, dont les décombres s'incendièrent.Dans cette seconde, des rayons mortels de neutrons et des rayons gamma, bombardèrent le lieu de l'explosion dans un rayon d'un kilomètre et demi.Extrait de « Le grand soleil de Hiroshima » de Karl Bruckner, de Hiroshima - the day after de Gregorio Marchi.

107 chansons dans ce groupe




(The Man Who Dropped The Bomb On) Hiroshima
(Rod MacDonald)
1000 Candles, 1000 Cranes
(Small Potatoes)
1985
(The Blue Hearts / ザ・ブルーハーツ)
6-8-1945: Bombe Su Hiroshima
(Statuto)
A rosa de Hiroshima
(Vinícius de Moraes)
Agosto 1945
(Violenti lune elettriche)
Angry Flames
(Karl Jenkins)
Atomic Bomb Dome
(Wartime)
August 6, 1945 (Black Rain)
(Eric Severson)
Cantata de Paz
(Francisco Fanhais)
Canti di vita e d’amore: Sul ponte di Hiroshima
(Luigi Nono)
Cranes over Hiroshima
(Fred Small)
Crime Contre L'Humanité
(Benjamin Voumard)
Dear Mr. Man
(Al Bano & Romina Power)
Demain
(Georges Moustaki)
Dormi bambino
(Dago)
En Solo Unos Minutos...
(Acidez)
Enola Gay
(Orchestral Manoeuvres In The Dark)
Enola Gay
(Utah Phillips)
Enola Gay
(InSeDiA)
Enola Gay
(Ludwig von 88)
Fills d'Hiroshima
(Lluís Llach)
Fire
(Ludwig von 88)
Flight Of The Enola Gay
(Blue Cheer)
Foreign Accents
(Robert Wyatt)
Friðarsangur
(Frændur)
Giorni senza memoria
(Radiodervish)
Godzilla
(Blue Öyster Cult)
Grey Victory
(10,000 Maniacs)
Hibakusha
(Ludwig von 88)
Hiroshima
(Georges Moustaki)
Hiroshima
(Björn Afzelius)
Hiroshima
(Gary Moore)
Hiroshima
(David Rovics)
Hiroshima
(Dan Bern)
Hiroshima
(Wishful Thinking)
Hiroshima
(Utopia)
Hiroshima
(Barón Rojo)
Hiroshima
(Richard Marot)
Hiroshima
(Subhumans)
Hiroshima
(Hobbit)
Hiroshima
(Flower Travellin' Band)
Hiroshima
(Ludwig von 88)
Hiroshima
(Will James)
Hiroshima
(Francesca Solleville)
Hiroshima
(Dead Unicorn)
Hiroshima
(Metamorfosi)
Hiroshima
(Gianni Lamagna)
Hiroshima & Nagasaki (Is This Mankind?)
(Flashback Of Anger)
Hiroshima (Never Again)
(Pak Poe / 朴 保)
Hiroshima (Pax Americana Mix)
(Sleiboi G)
Hiroshima / Χιροσίμα
(Maria Farandouri / Mαρία Φαραντούρη)
Hiroshima and Nagasaki
(Carol Ichinose)
Hiroshima mon amour
(Alcatrazz)
Hiroshima Mon Amour [Valse du café du fleuve]
(Georges Delerue)
Hiroshima Nagasaki Russian Roulette
(Moving Hearts)
Hiroshima símbolo de paz
(Don Filinto y Alfonso Casini)
Hiroshima's Grave
(MetalAeons)
Hiroshima, I´m Sorry
(Kelly Family)
Hiroshima, My Love
(Dogwood Daughter)
Hírósima
(Bubbi Morthens)
I Come and Stand at Every Door
(Pete Seeger)
I giardini di Hiroshima
(Locanda delle Fate)
Il pilota di Hiroshima
(Nomadi)
Il y avait une ville
(Claude Nougaro)
Japon balıkçısı
(Sümeyra Çakır)
La Niña de Hiroshima
(Los Aguaviva)
La scomparsa di Majorana
(Flavio Giurato)
Las voces de los pájaros de Hiroshima
(Horacio Guarany)
Little Boy
(Todos Destinos)
Little Boy
(Ludwig von 88)
Lost in August
(Slug feed)
Manhattan
(Ludwig von 88)
Nagasaki Flame
(Travis Knapp)
Nagasaki Nightmare
(Crass)
Nagasaki pour la vie
(Les Tambours du Bronx)
No more Hiroshima
(X-form)
Nuclear Attack
(Sabaton)
Ofiarom Hiroszimy - Tren
(Krzysztof Penderecki)
Old Man Atom [Atomic Talking Blues]
(Vern Partlow)
Otto e un quarto, Hiroshima
(Gianni Meccia)
Peace On Earth
(John Coltrane)
Primo Levi: Nulla rimane della scolara di Hiroshima
(GLI EXTRA DELLE CCG / AWS EXTRAS / LES EXTRAS DES CCG)
Red Flowers
(Fred Neil)
Richland, Washington
(James Talley)
Sobreviviendo
(Víctor Heredia)
Sudako And The Paper Cranes
(Tommy Sands)
The Ballad of Major Eatherly
(Gene Hunn)
The City of Hiroshima / 広島市: 2004「平和宣言」 / Peace Declaration 2004
(GLI EXTRA DELLE CCG / AWS EXTRAS / LES EXTRAS DES CCG)
The Little Dead Girl
(Paul Robeson)
The Yard Went On Forever
(Richard Harris)
Tokio quattrocinque
(Skoll)
Tre passi nel delirio
(Dugentodumila)
U-235
(Mogwai)
Und es ward: Hiroshima
(Felicitas Kukuck)
Warzone
(Yoko Ono)
When The Bomb Drops
(Subhumans)
Where Do We Go From Here?
(Yoko Ono)
[Hiroshima]
(Francesco De Gregori)
Журавли
(Rasul Gamzatov [Ħamzatil Rasul] / Расул Гамзатов [ХӀамзатил Расул])
Хиросима
(LT Illegal)
ひろしまから [From Hiroshima]
(東京都被爆者団体協議会 /Tokyo Bombings Survivors Council)
シンフォニーの5広島 - Symphony no 5 Hiroshima
(Masao Ohki)
ヒロシマの有る国で [From A Country Called Hiroshima]
(Satoshi Yamamoto / 山本さとし )
一本の鉛筆 [If I Had One Pencil]
(Hibari Misora / 美空ひばり)
原爆許すまじ [No More Atomic Bombs]
(Ishiji Asada / 中央合唱団 木下航二)
夜鷹の夢 [The Dream Of The Night Hawk]
(Do As Infinity)




Autres parcours


hosted by inventati.org