Lingua   

Lady Marlène

Daniel Balavoine
Lingua: Francese

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

500 connards sur la ligne de départ
(Renaud)
Promenade
(Daniel Balavoine)


[1977]
Album "Les Aventures de Simon et Gunther..."

A West German man places balloons on the wall as East German “Vopos,” or Volkspolizei, watch from atop it near the Brandenburg Gate in Berlin, West Germany on Nov. 4, 1989, by James Nachtwey
A West German man places balloons on the wall as East German “Vopos,” or Volkspolizei, watch from atop it near the Brandenburg Gate in Berlin, West Germany on Nov. 4, 1989, by James Nachtwey


Gli "hommes en vert" erano i "vopos", gli uomini della Volkspolizei della Germania Est incaricati della vigilanza sul Muro a Berlino...
Près du mur
Assis sur le côté
Ma tête dure
Rampait encore
Au pavé lustré
Je le savais
J'arriverais

Mes chaussures
Me faisaient mal aux pieds
Mes mains si sûres
Creusaient encore
Vers la liberté
Quand ils ont tiré
Sur mes idées

Lady Marlène
Toi tu t'endors de l'autre côté
Lady Marlène
A Berlin tu sais rien n'a changé
C'est bien difficile de s'évader
Les hommes en vert ont tiré

Près du mur
Vide sur le côté
Ma rage mûre
S'est effondrée
Au bord du fossé
Je la savais
J'y resterais

Lady Marlène
Toi tu t'endors de l'autre côté
Lady Marlène
A Berlin tu sais rien n'a changé
C'est trop difficile de s'évader
Les hommes en vert ont tiré

inviata da Alessandro - 8/4/2009 - 14:32


A partire dalla canzone di Balavoine, un'approfondimento storico sul Muro di Berlino dall'interessante l'histgeobox, il blog tenuto da alcuni docenti di liceo francesi che ha come obiettivo di far conoscere la storia e la geografia attraverso le canzoni.

Alessandro - 2/12/2009 - 14:11


La question du mur de Berlin est quand même celle posée par le maçon : sachant qu'un mur a deux côtés, quand va-t-on faire tomber le deuxième – celui de la pauvreté, de la misère, du chômage, de l'exploitation, de l'entreprise, de la propriété ?
Revenons donc à l'essentiel et à cette Guerre de Cent Mille Ans que les riches mènent contre les pauvres et revoyons cette question du mur de Berlin ou d'ailleurs. N'avez-vous jamais remarqué que les murs ont été construits pour protéger les pouvoirs en place et que ce sont toujours les pauvres ou les moins puissants qui les ont fait tomber? C'est en tous cas vrai pour celui de Berlin qui est tombé à la suite des coups de boutoir des Allemands de l'Est qui souhaitaient se libérer de l'oppression de leurs patrons bureaucratiques... Et pas comme on essaye de nous le faire avaler par les soi-disant démocraties inféodées à l'OTAN. Les gens ont fait tomber les murs, certes, mais pas pour tomber sous la coupe des patrons capitalistes, pas pour sombrer dans le libéralisme idiot qui les suffoque à présent, pas pour finir dans ce vieux monde cacochyme et puant qui est le nôtre.

Qu'on se le dise …

Ils ont cherché la liberté, ils ont trouvé la soumission à l'argent – la plus avilissante qui soit.

Nous, on nage dans cette mare putride depuis des siècles et des siècles, ainsi soit-il. Nous, comme eux, on étouffe...

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.

Marco Valdo M.I. - 2/12/2009 - 17:13


Berlino est, 17 agosto 1962.
Il corpo del diciottenne Peter Fechter giace ai piedi del Muro, colpito dai vopos... "Les hommes en vert ont tiré" e Fechter fu lasciato ad agonizzare per quasi un'ora, sotto gli obiettivi dei fotografi, senza soccorso...
Il corpo del diciottenne Peter Fechter giace ai piedi del Muro, colpito dai vopos... "Les hommes en vert ont tiré" e Fechter fu lasciato ad agonizzare per quasi un'ora, sotto gli obiettivi dei fotografi, senza soccorso...

Alessandro - 2/12/2009 - 18:21



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org