Lingua   

Si Tu Passes Par Là

Antoine Ciosi


Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

E i' venticinque luglio
(anonimo)
Ballade de celui qui chanta dans les supplices
(Louis Aragon)
Le temps du noir et blanc
(Antoine Ciosi)


1989
Canti Di A Libertà
libertà

Dominique Vincetti, originaire de Silvarecciu, a 20 ans quand il part défendre la jeune République espagnole. Communiste, il sera des brigades internationales. Blessé dans les combats contre les fascistes espagnols il revient en Corse où il s’affrontera à nouveau aux fascistes dans la Résistance.
Durant le mois d'août 1943 la direction du parti communiste lui confie la responsabilité de réceptionner les armes destinées à la Résistance et débarquées du sous marin Casabinaca. De Casta, il pourra rayonner sur la région des Agriates et préparer l’acheminement des armes sur le plateau de Calamicornu ou le dépôt est établi pour les entreposer.
L'organisation incombe à Dominique Vincetti. Il fait appel aux résistants du Nebbiu mais aussi à ceux de Pietralba, de Lama, de la Balagne, de la Costera et de la Marana pour accomplir cette dangereuse mission. Ils seront environ 200 à ses côtes pour mener à bien cette tâche.
Le 19 août 1943, il reste très peu d'armes dans la maisonnette de Casta un dernier voyage suffira. Dominique Vincetti est là avec Charles Galetti, lorsque vers 16 heures trois camions s’arrêtent non loin de là. Les carabiniers en sortent nombreux et prennent positions pour donner l'assaut. Les deux hommes face à eux n’envisagent pas de se rendre.
L’affrontement a lieu les italiens tombent mais les munitions manquent et les Résistants décident de quitter leur abri Dominique touché doit s'arrêter mais il s’arrange pour protéger la fuite de son camarade.
Sa nièce, Maria Casanova, lui a rendu hommage en écrivant ce beau poème
terrecorse
Si tu passes par là, par cet endroit sauvage
Au lieu nommé Casta, désert des Agriates
Si tu passes par là, prends un peu de ton temps
Un homme est tombé là, il avait vingt-sept ans.

Sur le bord du chemin une petite stèle
Pour la fin d'un destin et pour qu'on se rappelle
Maison abandonnée derrière les chênes roux
Sa vie s'est arrêtée un matin du mois d'août.

Si tu passes par là, toi touriste en voyage
Ou berger qui t'en vas vers d'autres pâturages
Si tu passes par là, à l'aube ou au couchant,
Quelques roses fanées rêvent encore du printemps.

Le ciel et le maquis étaient remplis d'odeurs
Quatre coups de fusil déchirant le silence
Et le sang a rougi la pierre étincelante.

Si tu passes par là, sous la lumière immense
Au lieu nommé Casta, désert de roches blanches
Si tu passes par là, la nature est si belle
Mais la mort quelquefois attaque en plein soleil.

Il y a dans l'air vibrant un souffle de promesses
Dans les échos du vent, tu l'entendras peut-être,
C'est là qu'il est tombé: Dumenicu Vincetti
Mortu pè a libertà, Dumenicu Vincetti.

inviata da dq82 - 9/12/2016 - 23:26


Merci

10/8/2018 - 08:32



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org