Lingua   

Sempre allegri

Bandabardò
Lingua: Italiano

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

Tre passi avanti
(Bandabardò)
Don Kihote i Sančo Pansa
(Rambo Amadeus)
Piosenka walcząca
(Grzegorz Dąbrowski)


2004
Tre Passi avanti

Tre passi avanti

Non c'è molto da stare allegri, ma questa canzone mi ricorda due CCG: There But For Fortune "la fortuna è un fatto di geografia" e poi cita Dario Fo (anche nei credits dell'album) Ho visto un re, oltre al riferimento, più o meno diretto a Don Chisciotte.
Datemi i mulini a vento
le chiavi del convento
la soluzione a tutti i difetti miei
è la solitudine (ma non la vorrei)...
all' attacco miele e tabacco!!!!!?

Sono nato sulle ossa rotte
dalla parte più forte
la fortuna è un fatto di geografia
voglio un 2 cavalli armato di energia

ALL' ATTACCO
MIELE E TABACCO
E VINO NERO CONTRO L' ACIDITÀ

la danza dell'arroganza
ha da finire e presto finirà
Non lascerò il timone al tempo
guardo l'orizzonte ogni momento
cerco soluzioni e trucchi di magia
credo che alla fine arrivi la cavalleria

ALL' ATTACCO
MIELE E TABACCO
E VINO NERO CONTRO L' ACIDITÀ

Grido!!! senza permesso
senza rumore nessuno sentirà
Datemi i mulini a vento
le chiavi del convento
la soluzione a tutti i difetti miei

è la solitudine ma...
sempre allegri bisogna stare
che il nostro piangere fa male al re
fa male al ricco e al cardinale
diventan tristi se noi piangiam

inviata da dq82 - 30/11/2015 - 10:06



Lingua: Francese

Version française – TOUJOURS CONTENTS – Marco Valdo M.I. – 2015
Chanson italienne - Sempre allegri - Bandabardò – 2004

Il n’y a pas beaucoup de raisons d’être contents, mais cette chanson me rappelle deux CCG : There But For Fortune « la fortune est un fait de géographie » et ensuite il cite (Dario Fo lui-même) Ho visto un re, outre la référence, plus ou moins directe à Don Quichotte.

  « Donnez-moi les moulins à vent, <br />
Les clés du couvent, <br />
La solution à tous mes tourments »
« Donnez-moi les moulins à vent,
Les clés du couvent,
La solution à tous mes tourments »


Mais voici, Lucien l’âne mon ami, une canzone qui sans doute, sans aucun doute, sans doute aucun, te plaira. Tu devrais te sentir comme chez toi, car je sais que tu as vécu dans l’ombre de Don Quichotte, toi aussi. Et puis, tu es d’un naturel paisible, subtilement ordonné et plein de joie de vivre. C’est d’ailleurs assez réjouissant pour ceux qui sont, comme moi, amenés à te fréquenter : tu diffuses la joie comme une centrale nucléaire diffuse des radiations.

Hou là, que me chantes-tu là, Marco Valdo M.I. mon ami ? Arrête tout de suite tes dithyrambes, elles sont superfétatoires et nettement excessives. Cela dit, j’aime la joie et je me sens tout guilleret lorsque je fredonne « Y a de la joie » ou dans une interprétation beaucoup plus récente et où l’on entend que la voix a changé, « Y a de la joie » de Monsieur Trenet. Chanson qui, soit dit en passant, est une des plus grandes chansons de paix (et donc contre la guerre) que je connaisse. On devrait l’insérer dans les Chansons contre la guerre…

Sans doute, sans doute… Mais qui le fera ? Ce serait une bonne chose d’autant qu’elle comporte à un degré très élevé ce qui fait la qualité de la chanson de la bande à Bardot… Cet humour, cette ironie décalée, cette vision à côté du monde… Qui laisse pantois le réalisme et casse la monotonie des discours. J’en ai d’ailleurs ajouté un brin – ô rien qu’un petit grain d'ironie onirique – dans ma version française.

Je parie qu’il y a encore de la rime là-dessous.

Très juste. La rime me pousse à commettre des incartades et il est juste aussi que je ne les regrette jamais. Pour la bonne bouche, je vais t’indiquer où j’ai posé mon grain de sel sur la queue de l’oiseau chanteur, en commençant par le texte italien et puis, en jouxtant la version française…

« sempre allegri bisogna stare
che il nostro piangere fa male al re
fa male al ricco e al cardinale
diventan tristi se noi piangiam. »
et voici ce que c’est devenu :
« Il faut être toujours content
Car nos pleurs font mal aux dents,
Font mal au roi, au cardinal et au riche.
Quand nous pleurons, ils sont tristes. »

En effet, je trouve que ce mal aux dents pose comme une distance, un geste d’Arlequin, un mot de Guignol… En tous cas, il ne dépare pas.

À bien y songer, elle m’a fait aussi – comme il m’arrive souvent et je m’en suis déjà expliqué – prendre un mot pour un autre ou faire glisser le sens. Cela dit, je te montre de quoi il s’agit – en italien et puis, en français ; ensuite, je m’explique.

« Datemi i mulini a vento
le chiavi del convento
la soluzione a tutti i difetti miei »
et
« Donnez-moi les moulins à vent,
Les clés du couvent,
La solution à tous mes tourments ».

Lors même qu’il aurait fallu traduire « mes défauts » pour « i difetti miei », mais ça ne rimait pas… et puis, une solution à tous les tourments… On ne saurait trouver rien de mieux… C’est bien pour ça que je dis que je fais des versions… À L’ATTAQUE - MIEL ET TABAC - ET VIN NOIR CONTRE L’ACIDITÉ

Alors, arrêtons nos divagations et reprenons notre tâche et tissons le linceul de ce monde triste, ennuyeux, bruyant, rythmé et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
TOUJOURS CONTENTS

Donnez-moi les moulins à vent,
Les clés du couvent,
La solution à tous mes tourments,
C’est la solitude (mais je ne la voudrais pas)…
À l’attaque miel et tabac ! ! ! ! ! ?

Je suis né sur les os cassés
De la part du plus fort
La fortune est un fait de géographie
Je veux une deux chevaux armée d’énergie

À L’ATTAQUE
MIEL ET TABAC
ET VIN NOIR CONTRE L’ACIDITÉ

La danse de l’arrogance
Doit finir et finira vite
Je ne laisserai pas la barre au temps
Je regarde l’horizon chaque instant
Je cherche des solutions et des trucs de magie
Je crois qu’à la fin toujours arrive la cavalerie

À L’ATTAQUE
MIEL ET TABAC
ET VIN NOIR CONTRE L’ACIDITÉ

Sans permission, je crie ! ! !
Sans bruit, personne ne peut entendre.
Donnez-moi les moulins à vent
Les clés du couvent
La solution à tous mes tourments.

Il y a la solitude, pourtant…
Il faut être toujours content
Car nos pleurs font mal aux dents,
Font mal au roi, au cardinal et au riche.
Quand nous pleurons, ils sont tristes.

inviata da Marco Valdo M.I. - 3/12/2015 - 22:25



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org