Language   

Regardez-les défiler !

Léo Ferré
Language: French



REGARDEZ-LES DÉFILER !

EcoleInfanterie1960


« Regardez-les défiler !» est une de ces chansons de Léo Ferré qui une fois entrée dans une tête a bien du mal à en sortir. C'est une chanson très courte, mais qui marque, marque, marque. Elle dit non pas l'horreur de la guerre, mais la mécanique de la guerre, qui comme une vis sans fin gigantesque entraîne des milliers, des millions d'hommes vers un destin sans avenir, qui comme une presse énorme écrase sans se presser d'abord la main, puis le bras, puis le reste de celui qui y a mis le petit doigt.
Mais c'est aussi et en même temps, une chanson qui appelle à la désertion armée (comme dans L'Internationale : ils sauront bientôt que nos balles sont pour nos propres généraux...), à la révolte, à la révolution... On ne sait jamais pourquoi ces choses-là ne se font pas.
Comme disait Vian à propos du Déserteur, ce n'est pas là une chanson antimilitariste, c'est une chanson violemment pro-civile.
Elle prône l'objection de conscience armée.
Tous comptes faits, il n'y a vraiment pas de raison de se laisser assassiner en bêlant comme des moutons, en meuglant comme des veaux.
« Regardez-les défiler ! » a tout-à-fait sa place dans les chansons fondamentales d'un site de chansons contre la guerre.
Regardez-les défiler,
Ils ne savent ce qu'ils font
Et pourtant, ils s'en vont
Ils s'en vont sans savoir où ils vont
Regardez-les défiler,
ils n'ont pas su dire non
à la voix du canon
Ils s'en vont pour le droit, pour la loi
On ne sait jamais pourquoi
et voilà, on remet ça.
On leur a dit que c'était la dernière guerre
Ils sont partis sans un mot mais ils n'y croient guère

Regardez-les s'en aller
Dans quelques jours, ils auront des tambours des clairons
Ils tueront
sans savoir ce qu'ils font .
Regardez-les s'en aller
Dans quelques jours, ils auront des fusils des canons.
Ils tueront
croix d'honneur croix de bois
On ne sait jamais pourquoi
et pourtant, on remet ça.
La vie, l'amour, les chansons n'ont pas de frontières
Nous sommes tous les enfants de la même terre.

Prends ton fusil mon ami, c'est pour la dernière fois
On dit ça et voilà
pour le droit, pour la loi,
on remet ça.
Prends ton fusil
mon ami
Si tu savais t'en servir
tu pourrais t'affranchir
Pour le droit, pour la loi
mais voilà
on ne sait jamais pourquoi
ces choses-là ne se font pas.

Regardez-les défiler
Regardez-les défiler
Regardez-les défiler
Regardez-les ...

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2008/9/22 - 23:10



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org