Language   

Les Puces

Marco Valdo M.I.
Language: French


Related Songs

Les Pragois étaient allés à Sankt Pauli
(Marco Valdo M.I.)
Tais-toi
(Marco Valdo M.I.)
Les petits Nuages lourds
(Marco Valdo M.I.)


Les Puces

Chanson française – Les Puces – Marco Valdo M.I. – 2022

LA ZINOVIE
est le voyage d’exploration en Zinovie, entrepris par Marco Valdo M. I. et Lucien l’âne, à l’imitation de Carl von Linné en Laponie et de Charles Darwin autour de notre Terre et en parallèle à l’exploration du Disque Monde longuement menée par Terry Pratchett.
La Zinovie, selon Lucien l’âne, est ce territoire mental où se réfléchit d’une certaine manière le monde. La Zinovie renvoie à l’écrivain, logicien, peintre, dessinateur, caricaturiste et philosophe Alexandre Zinoviev et à son abondante littérature.

LA ZINOVIE

Épisode 1 : Actualisation nationale ; Épisode 2 : Cause toujours ! ; Épisode 3 : L’Erreur fondamentale ; Épisode 4 : Le Paradis sur Terre ; Épisode 5 : Les Héros de l’Histoire ; Épisode 6 : L’Endémie ; Épisode 7 : La Réalité ; Épisode 8 : La Carrière du Directeur ; Épisode 9 : Vivre en Zinovie ; Épisode 10 : Le But final ; Épisode 11 : Les nouveaux Hommes ; Épisode 12 : La Rédaction ; Épisode 13 : Glorieuse et grandiose Doussia ; Épisode 14 : Le Bataillon des Suicidés ; Épisode 15 : Les Gens ; Épisode 16 : Jours tranquilles au Pays ; Épisode 17 : La Région ; Épisode 18 : Mémoires d’un Rat militaire ; Épisode 19 : L’inaccessible Rêve ; Épisode 20 : La Gastronomie des Étoiles ; Épisode 21 : Le Progrès ; Épisode 22 : Faire ou ne pas faire ; Épisode 23 : Le Bonheur des Gens ; Épisode 24 : La Sagesse des Dirigeants ; Épisode 25 : Les Valeurs d’Antan ; Épisode 26 : L’Affaire K. ; Épisode 27 : L’Atmosphère ; Épisode 28 : La Nénie de Zinovie ; Épisode 29 : L’Exposition colossale ; Épisode 30 : La Chasse aux Pingouins ; Épisode 31 : Le Rêve et le Réel ; Épisode 32 : La Vérité de l'État ; Épisode 33 : La Briqueterie ; Épisode 34 : L’Armée des Chefs ; Épisode 35 : C’est pas gagné ; Épisode 36 : Les Trois’z’arts ; Épisode 37 : La Porte fermée


Épisode 38
Dialogue Maïeutique

LA PUCE     <br />
Eugène Zamiatine – 1926
LA PUCE
Eugène Zamiatine – 1926


Les puces, maintenant, dit Lucien l’âne, en voilà encore une de tes histoires ! Ce que je peux en dire moi, c’est que les puces, je ne les aime pas. Quand elles se promènent sur moi, elles me piquent et ça chatouille, ça chatouille et je dois me gratter le prépuce. C’est inélégant et c’est gênant.

Lucien l’âne mon ami, on peut te féliciter de ta prescience et dire que tu vas droit au vif de l’affaire, car voici le texte de la chanson qui le prouve :

« Le Guide a dit : « Il n’y a pas de puces. »
Aux puces, on ne fait pas la guerre.
La guerre est un secret militaire.
En silence, on se gratte du côté du prépuce. »


On dirait, dit Lucien l’âne, que les puces tracassent également le dernier Guide ; n’était-ce pas déjà le cas de « La Puce » et des autres écrits d’Eugène Zamiatine au temps de Joseph Staline ? Si je me souviens bien, tous ses écrits furent interdits et « La Puce » retirée de l’affiche en 1927. Bref, n’est-ce pas une allusion, un retour sur l’image de l’Histoire, une manière de juxtaposer deux situations semblables et de faire ressortir une certaine continuité dans la façon d’exercer le pouvoir ?

Il y a de ça, effectivement, répond Marco Valdo M.I., et c’est un renvoi direct à l’histoire récente où il apparaît que la guerre, dont le monde entier est le témoin, cette guerre n’existe pas pour le pays qui la conduit avec tant de pertes et fracas. En tout cas, on le voit ici en Zinovie, le mensonge est l’officielle vérité. Comme on le disait déjà dans La Porte fermée :

« En Zinovie, voyez-vous ça,
Pour comprendre la vie,
Il faut apprendre
À marcher la tête en bas. »


et ici, on l’intègre à la vie et à l’éducation :

« Quand mon enfant grandira,
Il apprendra à vivre la tête en bas. »


Évidemment, dit Lucien l’âne, il faut supposer que ce n’est là que pure ironie ou alors, la vie dans la future Zinovie me paraît aussi épouvantable qu’elle me semble à présent y régner. Cela étant, que raconte d’autre la chanson ?

Je résume au plus bref, répond Marco Valdo M.I., en disant qu’elle raconte la vie en ville et dans la tranchée durant une guerre, qui comme celle contre les puces, n’a pas lieu. Elle fait entendre des réflexions, sans doute celles de Zinoviens anonymes, sur la Zinovie telle que l’organise le Guide et sur la vie quotidienne telle qu’elle est pour les gens.

Voyons voir ça, alors, conclut Lucien l’âne, et puis, tissons le linceul de ce vieux monde infect, infesté, inégal et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
En ville, il tombe une pluie fine.
Lentement, la journée se termine,
Les courses, la guerre, quel bazar !
Encore une fois, on rentre trop tard.
Avec la guerre, pas de hasard !
Les queues causent les retards.
Et là-bas, dans le trou, tous debout,
Les genoux dans la boue,
On ne peut s’asseoir, se coucher,
Engourdis, inertes, aucune pensée,
On n’a plus envie de manger
Et le vent glacé scie la tranchée.

Vous voyez la vie en noir, compagnons.
Partout et toujours, les gouvernants
Ont manié la carotte et le bâton.
Il n’y a là rien d’étonnant.
En Zinovie, on a déjà eu le bâton
Et la carotte ne saurait plus tarder.
Le Guide a bien organisé le pays
Et tout y est génialement réparti :
D’un côté, ceux qui espèrent la carotte
Et reçoivent les coups de bâton ;
De l’autre, ceux qui tiennent le bâton
Et qui reçoivent toujours la carotte.

Fils unique, une chambre particulière,
Des habits neufs, la bouffe régulière :
La viande, le poulet, le pain
Et je m’ennuyais bien.
Chez nous, on était onze enfants.
Toujours faim, on s’amusait bien.
On vivait dans la crasse, avec rien.
C’était un sacré bon temps.
Fils, filles, les deux ?
Oui, les deux, c’est mieux !
Les enfants, ça vaut la peine ;
C’est toute notre espèce humaine.

Les puces, je ne connais rien de pire.
Une puce, c’est juste un point noir.
Une dizaine de puces, déjà, ça empire.
Des centaines de puces, c’est le cauchemar.
On ne sait où, ni comment, on est piqué.
En Zinovie, parler des puces, c’est risqué.
Le Guide a dit : « Il n’y a pas de puces. »
Aux puces, on ne fait pas la guerre.
La guerre est un secret militaire.
En silence, on se gratte du côté du prépuce.
Quand mon enfant grandira,
Il apprendra à vivre la tête en bas.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2022/4/26 - 19:11



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org