Language   

Mercanti di Liquore: Lombardia

GLI EXTRA DELLE CCG / AWS EXTRAS / LES EXTRAS DES CCG
Language: Italian

List of versions


Related Songs

Mrs Thatcher
(Mercanti di Liquore e Marco Paolini)
Ninna nanna
(Mercanti di Liquore)
Il Vangelo secondo Margaret Thatcher
(Mercanti di Liquore e Marco Paolini)


[2002]
Dall'album "La musica dei poveri"


I Mercanti di Liquore.
I Mercanti di Liquore.


Ci piace chi resiste, qui dentro; ma non chi "resiste" con una toga addosso e la sua faccia da mandaingalera; pronunciandolo magari tre volte, l'infinito di quel verbo, e continuando a far parte del sistema da galera del potere e della politicanza. No, questi finti "resistenti" non ci attengono proprio. Ci garba, invece, chi resiste in dei posti che sembrano oramai persi, magari affidando la propria resistenza ad una canzone bella come questa, che è al tempo stesso una specie di disperato atto d'amore verso la propria terra, ed un grido a andare avanti, a rivedere in qualche modo la luce in fondo al tunnel. Con questi ragazzi, coi Mercanti di Liquore, ci abbiamo a che fare fin da quando non erano ancora famosi, fin da quando non facevano le canzoni assieme a Marco Paolini, fin da quando scrivevano ogni tanto sul newsgroup di De André e cantavano le loro cover. Un saluto e un abbraccio, se ci leggono; e un bicchiere in alto. [Riccardo Venturi].
Atterrati su in Brianza come un 747
siam cresciuti di nascosto, come le castagne matte
La regina Teodolinda ci faceva l'occhiolino
ma noi irriconoscenti, non gli abbiam fatto l'inchino

Imparammo la chitarra per avere un occasione
per paura di sentirci come un mobile a Lissone
Poi ci siamo travestiti da soldati di ventura
per cercare di scalare questa ripida pianura

Lombardia, com'è facile volerti male
di sorrisi non ne fai e ti piace maltrattare
ma noi siamo i figli storti, nati dentro un'osteria
e riusciamo a respirare, pur essendo in Lombardia

A Milano costruimmo una giostra di cristallo
ma la pioggia di monete l'ha distrutta sul più bello
riparammo nei quartieri dove c'è periferia
perchè sotto l'immondizia sta nascosta la magia

E fu notte sempre lunga, ubriaca nei sobborghi
imparammo a camminare con il passo dei balordi
il profumo dell'asfalto ed il nome dei coltelli
diventammo spazzatura, diventammo molto belli.

Lombardia, com'è facile volerti male
di sorrisi non ne fai e ti piace maltrattare
ma noi siamo i figli storti, nati dentro un'osteria
e riusciamo anche a volare, pur essendo in Lombardia

Quando venne l'uragano ci sorprese sopra Lecco
lo prendemmo per la coda e lo ficcammo dentro al sacco
anche il lago fu gentile, ci ha svelato il suo mistero
con in cambio la promessa di non raccontarlo in giro

Abbiam preso qualche stella dalla notte bergamasca
mentre il diavolo rideva gli fregammo la sua crusca
poi chiedemmo alla montagna di cantarci una canzone
e nella valle sottostante tutti fecero l'amore

Lombardia, com'è facile volerti male
di sorrisi non ne fai e ti piace maltrattare
ma noi siamo i figli storti, nati dentro un'osteria
e riusciamo a respirare, pur essendo in Lombardia

Abbiam fatto la scommessa di una vita rattoppata
come quando giochi il due nella briscola chiamata
non ci provoca vergogna la volgarità o il baccano
perchè anche l'occhio pesto può vedere assai lontano

Quindi non ci biasimare se non siamo riverenti
è difficile parlare con in bocca il paradenti
Se non puoi volerci bene facci almeno compagnia
Tanto sai dove trovarci...buonanotte, Lombardia.

Contributed by Riccardo Venturi - 2007/6/1 - 19:31



Language: French

Version française – Lombardie – Marco Valdo M.I. – 2008
Chanson italienne - Lombardia – Mercanti di Liquore – 2002

Celui qui résiste nous plaît, mais pas celui qui « résiste » avec une toge sur le dos et une tête à t'envoyer en prison; en prononçant trois fois peut-être, l'infinitif de ce verbe et en continuant à faire partie du système de prison et de pouvoir et de la « politique ». Non, ces faux « résistants » ne nous touchent pas vraiment. Nous ravit, par contre, celui qui résiste en des places qui semblaient désormais perdues, sans doute en confiant cette résistance à une chanson belle comme celle-ci, qui est en même temps une espèce d'acte d'amour désespéré envers sa propre terre et un cri pour avancer, pour revoir d'une certaine manière la lumière au fond du tunnel. Ces gars, les Mercanti di Liquore, nous les avons connus quand ils n'étaient pas encore fameux, quand ils ne faisaient pas encore leurs chansons avec Marco Paolini, quand ils écrivaient parfois sur le newsgroup de De André et chantaient leurs textes. On les salue, on les embrasse, s'ils nous lisent; et on leur lève notre verre. [Riccardo Venturi]
LOMBARDIE

Atterris comme un 747 à Brianza (1)
Nous avons grandi en cachette, comme des châtaignes folles (2)
La reine Teodolinda (3) nous clignait de l'œil,
mais nous pas reconnaissants, nous ne lui avons pas fait la révérence.

Nous avons appris la guitare pour avoir une occasion
par peur de nous sentir comme un meuble à Lissone
puis nous nous sommes déguisés en mercenaires
pour chercher à grimper cette plaine pentue.

Lombardie, comme il est facile de ne pas t'aimer
Tu ne fais pas de sourires et maltraiter te plaît
Mais nous, nous sommes des enfants tordus, nés dans un bistrot
et nous réussissons à respirer, tout en étant en Lombardie.

A Milan, nous avons construit un manège de cristal
mais la pluie de monnaie l'a détruit au meilleur moment.
Nous nous sommes réfugiés dans les quartiers de la périphérie
car sous l'immondice est cachée la magie.

Et ce fut la nuit longue, soûle dans les faubourgs.
Nous avons appris à marcher du pas des balourds,
le parfum de l'asphalte et le nom des couteaux;
nous sommes devenus des ordures, nous sommes devenus fort beaux.

Lombardie, comme il est facile de ne aps t'aimer
Tu ne fais pas de sourires et maltraiter te plaît
Mais nous, nous sommes des enfants tordus, nés dans un bistrot
et nous réussissons même à voler, tout en étant en Lombardie.

Quand est venu l'ouragan, il nous surprit au-dessus de Lecco (4).
Nous le prîmes par la queue et nous le fichâmes dans notre sac.
Le lac aussi fut gentil, il nous a révélé son mystère
en échange de la promesse de ne pas le divulguer à la ronde.

Nous avons attrapé une étoile de la nuit bergamasque.
Tandis que le diable riait, nous lui avons volé sa farine,
puis, nous avons demandé à la montagne de nous chanter une chanson
et dans la vallée dessous, tous firent l'amour.

Lombardie, comme il est facile de ne pas t'aimer
Tu ne fais pas de sourires et maltraiter te plaît
Mais nous, nous sommes des enfants tordus, nés dans un bistrot
et nous réussissons à respirer, tout en étant en Lombardie.

Nous avons fait le pari d'une vie rapiécée
comme quand vient au jeu le deux que tu appelles.
La vulgarité ou le boucan ne nous provoque pas de honte
car même un œil poché peut voir assez loin

Alors, il ne faut pas nous blâmer si nous ne sommes pas révérants.
Il est difficile de parler avec un protège-dents
Si tu ne peux nous aimer, tiens-nous au moins compagnie
Tu sais où nous trouver... Bonne nuit, Lombardie.
(1) Brianza : région de la Lombardie où est située Monza, ville royale de Teodolinda
(2) châtaignes folles : traduction littérale et poétique de l'italien « castagne matte ». Sans doute, eût-il été plus conforme, mais moins poétique, de traduire « marrons » – ces châtaignes fausses, incomestibles.
(3) Teodolinda : reine des Lombards : +/- 590-627; capitale : Monza et Milan.
(4) Lecco et lac : Lecco est une ville au nord de Milan sur le bord du lac de Côme.

Contributed by Marco valdo M.I. - 2008/11/17 - 20:19



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org