Language   

Der Fuehrer's Face

Spike Jones & His City Slickers
Language: English

List of versions



‎[1942]‎
Parole e musica di Oliver Wallace (1887-1963), il ‎compositore inglese noto per la sua collaborazione con i Disney Studios americani (sue le musiche ‎di “Dumbo”, “Peter Pan”, “Cenerentola”, “Alice nel Paese delle Meraviglie”, ecc.).‎




Parodia dell’ “Horst-Wessel-Lied”, uno degli inni nazisti, che nel cartone animato della Walt ‎Disney originariamente intitolato “Donald Duck in Nutzi Land”, uscito all’inizio del 1943, viene ‎intonata da un grottesco quartetto costituito dalle caricature di Goebbels, Göring, Hess, Mussolini e ‎Hirohito (o il generale giapponese Tojo). ‎




Il protagonista del cartoon è Paperino, cittadino tedesco costretto a vivere nell’assurda ed alienante ‎società nazista. Per fortuna è solo un brutto incubo e Donald Duck si sveglia negli USA ‎abbracciando e baciando la Statua della Libertà.‎

Spike Jones (quello a sinistra)‎
Spike Jones (quello a sinistra)‎


La parodia fu a sua volta parodiata da Spike Jones che la impreziosì con la parlata “anglo-tedesca” ‎e, soprattutto, con l’effetto “scorreggia” ottenuto con una sorta di kazoo…‎
La versione di Spike Jones ebbe un tale successo che la Disney cambiò il titolo del film in “Der ‎Fuehrer's Face”. ‎
Paradossalmente, anche se il cartone poteva rivelarsi un grande successo (ed infatti ottenne subito il ‎prestigioso Academy Award for Best Animated Short Film), la Disney, imbarazzata da quel ‎Paperino nazista, preferì non farlo circolare. Lo si è rivisto solo dopo il 1994, quando fu votato tra i ‎migliori 50 cartoni animati di tutti i tempi.

A differenza della versione nel cartone animato, alcune versioni di Spike Jones contenevano lo scortese effetto sonoro di uno strumento chiamato "birdaphone", che faceva una pernacchia dopo ogni "Heil!" per mostrare disprezzo per Hitler (la versione del cartone animato è caratterizzata invece dall'uso di una tuba). La pernacchia, detta "Bronx Cheer", era una ben nota espressione di disgusto in quel periodo di tempo, e non venne ritenuta oscena o offensiva.
Ven der Fuehrer says, Ve iss der Master Race!
Ve Heil! (fart) heil! (fart) right in der Fuehrer's face.
Not to love der Fuehrer iss a great disgrace,
Ve Heil! (fart) heil! (fart) right in der Fuehrer's face.

Ven Herr Goebbels says, Ve own der Vorldt und space!
Ve Heil! (fart) heil! (fart) right in Herr Goebbel's face.
Ven Herr Goering says, De'll nefer bomb dis place!
Ve heil! (fart) heil! (fart) right in Herr Goering's face.

Are ve not der Super Men, Aryan-pure Super Men?
Ja! Ve iss der Super Men, Super-dooper-super men.
Iss der Nazi land so goot? Vould you leave it iff you could?
Ja! Dis Nazi land iss goot. Ve vould leave it iff ve could.

Ve bring der vorldt New Order
Heil Hitler's vorldt New Order!
Ef'ry one off foreign race
Vill love der Fuehrer's face,
Ven ve bring to der vorldt dis(-)order.

Ven der Fuehrer says, Ve iss der Master Race!
Ve Heil! (fart) heil! (fart) right in der Fuehrer's face.
Not to love der Fuehrer iss a great disgrace,
So ve heil! (fart) heil! (fart) right in der Fuehrer's face.

Ven der Fuehrer says, Ve iss der Master Race!
Ve Heil! (fart) heil! (fart) right in der Fuehrer's face.
Not to love der Fuehrer iss a great disgrace,
So ve heil! (fart) heil! (fart) right in der Fuehrer's face.

Contributed by Bartleby - 2012/4/11 - 10:45




Language: French

Version française – À LA GUEULE DU FÜHREUR – Marco Valdo M.I. – 2016
Chanson étazunienne – Der Fuerher’s face – Spike Jones – 1942

Gueule du Führer  Erwin Blumenfeld - 1933
Gueule du Führer Erwin Blumenfeld - 1933


Mon ami Lucien l’âne, voici une chanson qui va te réjouir, toi et bien d’autres personnes ; que tu la connaisses déjà ou non. Car si tu ne la connais pas tu vas découvrir un grand moment de la chanson de dérision , de la parodie et si tu la connais déjà, tu t’en délecteras d’autant plus volontiers. Cependant, dans les deux cas, tu ne l’auras jamais rencontrée en langue française. Je viens de la faire cette version française et je t’assure que c’est une sorte de gageure que d’adapter du Spike Jones en délire dans une autre langue. D’ailleurs, lui-même, dans quelle langue l’a-t-il écrite cette chanson ? En nazigermanglisch ? Seul, Viktor Klemperer pourrait en déceler les mystères.

Quoi ? Qui ? Viktor Klemperer ? Le frère du chef d’orchestre, Otto.

Oui, c’est bien à lui que je fais allusion et à son ouvrage L.T.I. (Lingua Tertii Imperii), la langue du Troisième Reich celle dans laquelle on emberlificota et on englua les Allemands jusqu’à leur faire perdre le sens du réel pour se noyer dans le lisier nazi. La langue n’est pas seulement la langue, elle n’est pas seulement moyen de communication, outil de culture, elle est aussi arme de propagande, puissant instrument de publicité et de contrôle et de domination des esprits. Mais ici, en tant que parodie de la LTI, elle joue pleinement son rôle d’arme de dévoilement. Cette contre-langue créée tout exprès par Spike Jones est terriblement ressemblante et parfaitement efficace dans ses effets. Elle est du même tonneau parodique que le discours final d’Adenoid Hynkel, même si elle se décline autrement. Et précisément, c’est là que j’ai rencontré une difficulté que je n’ai pas pu résoudre de façon satisfaisante, mais comme tu le verras, c’est le lot de tous ceux qui s’y essayeraient. D’ailleurs, ici personne ne l’a encore ( ? Peut-être R.V.?) tenté. Il s’agit de traduire une langue qui n’existe pas dans une langue qui existe ? Ou dans une autre langue qui n’existe pas ? Bref, j’ai fait une version pour que les gens de langue française la comprennent. Pour le ton, je renvoie à Spike Jones, dont je signale ici outre les influences qui lui ont été – à juste titre – attribuées par ailleurs (voir la notice Wiki), les Monty Python (voir l’usage des noix de coco dans l’histoire de la musique par Spike Jones et celui du bruitage de cheval dans Le Saint-Graal).

Oui, tout cela est fort bien, mais cette chanson ?, demande Lucien l’âne en laissant un sabot en l’air comme la fin de la question.

En effet, la chanson. Dès avant la sortie du film, la chanson Der Fuehrer’s Face composée par Oliver Wallace (musicien qui travaillait chez Disney dès 1936) pour ce court métrage avait été parodiée et enregistrée par Spike Jones and His City Slickers. La chanson rencontra un tel succès, que Disney fut conduit à changer le titre du film, qui était « Donald Duck in Nutziland » et de le remplacer par le titre de la chanson, en l’occurrence : « Der Fuerher’s face ». Dans cette version de Spike Jones, le son d’un petit instrument, le « sifflet péteur », une sorte de petite trompette de fantaisie, genre mirliton de farces et attrapes, imitant le bruit d’un « pet » moqueur, ponctue la chanson anti-nazie. Dans le film, la chanson est reprise par la fanfare. Le disque de la chanson s’est vendu à 200 000 exemplaires dès sa sortie en novembre 1942 et lorsque l’animateur newyorkais Martin Block a annoncé qu’il offrait ce disque pour toute souscription à des bons de guerre de 30 $, le soir même 10 000 souscriptions ont été enregistrées. Pour le reste, je reviens un instant à cette histoire de « pet » et de « doigt d’honneur ». Dans les versions américaines Heil est généralement suivi d’un pet – noté ici en français onomatopique : « Prout ! » ; en plus, dans l’interprétation de Spike Jones et des City Slickers, les chanteurs et l’orchestre lèvent le bras droit en tendant le majeur, un bras doigt d’honneur, si l’on peut résumer la chose ; d’où, l’expression « Doigt d’honneur à la gueule du Führeu », dont dans un souci d’équité vis-à-vis de l’effet linguistique dont j’ai parlé, j’ai francisé le nom en jouant sur la proximité phonique, l’homophonie entre fureur et Führe(u)r. Pour la bonne compréhension de l’ensemble, je proposerai ensuite la version « Dysney » de la chanson et sa traduction française (tirées de Wiki).

Formidable ! Je vais peut-être y comprendre quelque chose, dit Lucien l’âne en activant sa queue comme un métronome. Cependant, reprenons notre tâche et tissons le linceul de ce vieux monde plein de chansons et de Führeurs, idiot, insensé et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
À LA GUEULE DU FÜHREUR

Quand le Führer gueule, nous sommes la race des seigneurs !
Nous hurlons Heil (prout), Heil (prout) ! Doigt d’honneur à la gueule du Führeur.
Ne pas aimer le Führeur est une erreur.
Nous hurlons Heil (prout), Heil (prout) ! Doigt d’honneur à la gueule du Führeur.

Quand Herr Goebbels dit : nous prendrons la terre et l’univers !
Nous hurlons Heil (prout), Heil (prout) ! À la gueule de Goebbels, un doigt d’honneur.
Quand Herr Goering dit : il n’y aura jamais de bombes sur Nüremberg !
Nous hurlons Heil (prout), Heil (prout) ! À la gueule de Goering, un doigt d’honneur.

Qui sont les Supermans, les purs Aryens supermans ?
Ja ! Nous sommes les surhommes, Hyper-super-supermans !
Le Naziland, c’est super. Voulez-vous le quitter ?
Ja ! Le Naziland est super. Nous voulons le quitter.

Nous apportons au monde l’Ordre Nouveau.
Heil pour Hitler et son Ordre Nouveau.
Tous, de toutes les races aimeront la gueule du Führeur,
Quand nous donnerons au monde le désordre du Führeur.

Quand le Führer gueule, nous sommes la race des saigneurs !
Nous hurlons Heil (prout), Heil (prout) ! À la gueule du Führeur.
Ne pas aimer le Führeur est une erreur.
Nous hurlons Heil (prout), Heil (prout) ! À la gueule du Führeur.

Quand le Führer gueule, nous sommes la race des vainqueurs !
Nous hurlons Heil (prout), Heil (prout) ! À la gueule du Führeur.
Ne pas aimer le Führeur est une horreur.
Nous hurlons Heil (prout), Heil (prout) ! À la gueule du Führeur.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2016/8/28 - 22:23




Language: English

Version Oliver Wallace pour le film de Walt Disney – 1943
DER FUEHRER’S FACE

When der Fuehrer says, "We ist der master race",
We HEIL! [fart] HEIL! [fart] right in der Fuehrer’s face !
Not to love der Fuehrer is a great disgrace,
So we HEIL! [fart] HEIL! [fart] right in der Fuehrer’s face !

When Herr Goebbels says we own the world and space
We heil heil right in Herr Goebbels’ face
When Herr Goring says they’ll never bomb dis place
We heil heil right in Herr Goring’s face

Are we not the supermen Aryan pure supermen
Ja we are the supermen (super duper supermen)
Is this Nutsy land so good
Would you leave it if you could

Ja this Nutsy land is good
We would leave it if we could
We bring the world to order
Heil Hitler’s world to order

Everyone of foreign race
Will love der fuehrer’s face
When we bring to the world dis order

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2016/8/28 - 22:24




Language: French

Version française de Der Fuehrer’s face, version Dysney, 1943
LA FIGURE DU FÜHRER

Quand le Führer dit : « Nous sommes la race des seigneurs »,
Nous crions HEIL! [pet] HEIL ! [pet] droit vers la figure du Führer !
Ne pas aimer le Führer est une grande disgrâce,
Alors nous crions HEIL ! [pet] HEIL ! [pet] droit vers la figure du Führer !

Quand Herr Goebbels dit que le monde et l’univers nous appartiennent
Nous crions « heil ! » droit vers la figure d’Herr Goebbels
Quand Herr Göring dit qu’ils ne nous atteindront jamais
Nous crions « heil ! » droit vers la figure d’Herr Göring

Ne sommes-nous pas des surhommes, nous la pure race aryenne
Ja ! nous sommes des surhommes
Notre terre nazie est si belle
La quitterions-nous si nous le pouvions ?

Ja ! cette terre nazie est belle
Nous la quitterions si nous le pouvions
Nous remettrons de l’ordre sur la Terre
Faire crier Heil ! à la Terre entière

Toutes les races étrangères
Vénéreront le visage du Führer
Quand nous auront mis de l’ordre sur Terre

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2016/8/28 - 22:25




Language: Italian

Traduzione italiana da guerranimata
« Quando il Fuhrer dice “Noi essere la Razza sovrana”
Noi HEIL! HEIL! Dritto nella faccia del Führer!
Non amare il Führer è una grande disgrazia,
Perciò noi HEIL! HEIL! Dritto nella faccia del Führer!

Quando Herr Goebbels dice “Possediamo il mondo und lo spazio”
Noi HEIL! HEIL! Dritto nella faccia di HerrGobbels!
Quando Herr Goering dice “Non bombarderanno mai kvesto luogo”
Noi HEIL! HEIL! Dritto nella faccia di HerrGoering!

Siamo i supermen?
I puri supermen ariani?
Ja, noi siamo i super duper supermen!
La terra del Nazismo è buona?
La lasceresti se potresti?
Ja, la terra del Nazismo è buona!
Non la lasceremo se potessimo

Noi porteremo l’ordine nel mondo
L’ordine del mondo del Santo Hitler
Tutte le razze straniere
Ameranno la faccia del Fuhrer»

Contributed by Dq82 - 2016/8/29 - 12:08


Dopo l’attacco di Pearl Harbor, i Walt Disney Studios furono messi sottosopra in quanto venivano fatte richieste di film propagandistici dal Ministero del Tesoro, dell’Agricoltura, dell’Aeronautica, della Marina e dallo stesso presidente Roosevelt. Il personaggio disneyano che fu scelto per incarnare gli ideali degli Americani durante il periodo di guerra fu Paperino, già utilizzato precedentemente per incitare i cittadini a pagare le tasse, a comprare beni di lusso ecc, Paperino diventa l’occasione per ridicolizzare il Furher e i modi retorici della Germania Nazista.

Qui troviamo il povero Paperino che viene svegliato da una marcia che canta in onore delle virtù naziste: la banda include l’imperatore del Giappone Hirohito al bassotuba ,

Mussolini alla grancassa e il militare tedesco Goering all’ottavino. La svastica è ovunque: sulla carta parati, sulla sveglia, sugli oggetti domestici… mentre le siepi e gli alberi sono tagliati a forma di croce uncinata e scattano nel saluto romano.

Paperino è qui un povero operaio tedesco, che vive seguendo i rigidi tempi nazisti, la retorica, i saluti militari… ma non regge il ritmo di questa vita e si concede vizi “abusivi” come la colazione con l’aroma di uova e bacon (tra l’altro tipica americana). A seguito dell’esaurimento del povero papero, c’è il magico risveglio nell’America degli anni 40, tutta tappezzata di stelle e strisce con la tranquillante presenza della statua della libertà

Questo cortometraggio (8 minuti), a causa della sua trama, è stato censurato per molti anni in diversi paesi, specialmente in Germania, dove si pensava che, in seguito alla pace pattuita da tutti le nazioni, le successive generazioni tedesche si sarebbero offese alla vista del corto. Solo nel 2004 fu ufficialmente pubblicato all’interno del Disney Treasure “On The Front Lines”

Dq82 - 2016/8/29 - 12:13



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org