Language   

Traditions

François Béranger
Language: French

List of versions


Related Songs

Combine anti-G
(François Béranger)
Talking Union
(Almanac Singers)
Dure-mère
(François Béranger)


[2002]
Album “Profiter du temps”

beranger16


Una denuncia contro certe tradizioni che non sono altro che pratiche di crudeltà, di sopraffazione, di dominio, di sfruttamento e di morte: la lapidazione delle adultere nell’Afghanistan dei Talebani, l’infibulazione che menoma per sempre le bambine africane, la corrida, le cosiddette “fattorie della bile” nel sud-est asiatico, ossia gli allevamenti intensivi di orsi tibetani dove gli animali sono rinchiusi in gabbie strettissime e permanentemente infilzati con un catetere che ne estrae la bile, ingrediente utilizzato nella medicina locale…
Au milieu du stade
Deux tas de chiffons
Informes et sanglants
Bougent encore un peu
En fait c'est deux femmes
Que les Talibans
En cercle autour d'elles
Lapident à mort

Les gradins du cirque
Sont noirs à craquer
Et la foule noire en appelle à dieu.
Sous le Burqua immonde
Qui nie leur existence,
Femmes vendues, battues,
Femmes qu'on ne soigne plus.

A ces faux croyants
Aux sourates du Coran
A ce père sans âme
Je préfère Omar Khayyam (*)

Sous les mille masques
De la tradition
La cruauté se cache
Et empeste la mort

Des villages d'Afrique
Aux banlieues de nos villes
On étouffe les cris
Des petites filles
Que les matrones torturent,
Excisent, infibulent
Pour les marier mieux,
Les rendre plus dociles
Elles ne jouiront jamais,
Seront sages pour servir,
Vendues encore enfants
Aux mâles libidineux
Elles porteront sans faille
Des portées de marmaille puis,
Vieillards avant l'âge,
On les répudiera.
De tous mes voyages
Me poursuit l'image
Du regard sans espoir
De ces enfants sans âge

Sous les mille masques
De la tradition
La cruauté se cache
Et empeste la mort

Dans nos stades aussi,
Les olé insistants
Comme des cris de plaisir,
Portent un freluquet
Un pantin de gravure,
Brodé, doré sur tranche,
Qui tourne en dérision
La bête qui n'en peut plus.
Faire de la beauté
D'une masse de vie
D'un seul coup d'épée
De la viande de boucherie
Les aficionados
Ont un puissant orgasme
Ils disent qu'ils rendent hommage au soleil, à la vie
Aficionados en treillis kaki
Dont le sexe craignos
Est en forme de fusil

Sous les mille masques
De la tradition
La cruauté se cache
Et empeste la mort

Dans l'Extrême-Orient
J'ai vu dans des cages
Des ours énormes ligotés vivants.
De leur vésicule percée
Par un drain s'écoule
Leur bile qui guérit tout, dit-on.

Contributed by Bartleby - 2010/9/17 - 11:53


(*) ‘Omar Ḫayyām, matematico, astronomo, poeta e filosofo persiano vissuto tra l’XI e il XII secolo. Fu un grande sapiente e un mistico ma anche un epicureo molto scettico verso le pratiche dell’Islam ortodosso.

Bartleby - 2010/9/17 - 11:53



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org