Language   

La Java de Bouche en Blair

La Chorale des Chants de la Rue
Language: French

List of versions


Related Songs

Laissez rester les Sans Papiers
(La Chorale des Chants de la Rue)
La semaine sanglante
(Jean-Baptiste Clément)
Je vous salue Fratrie
(La Chorale des Chants de la Rue)


[2003]
Sull'aria de La Java des Bons-Enfants di Marc Lemaunier e Raymond La Science

Air : La Java des Bons-Enfants de Marc Lemaunier et Raymond La Science, février 2003
Au QG d'la Maison Blanche,
Deux hommes, sur l'Irak se penchent
Le Père Bush et son pote Blair
Nous préparent une jolie guéguerre

Ils veulent liquider Saddam,
Qu'il tombe raide sous l'macadam
Nous jurant qu'c'est un loup noir,
Alors qu'ils zieutent tout son or noir.

Sûr qu'Hussein n'est qu'un tyran,
Mais Bush, pas blanc pour autant,
Ils nous prennent tous pour des cons,
À leur Guerre, NOUS DISONS NON.

Et tous ces enfants d'Bagdad,
Qui ne cherchent que rigolade,
Bientôt pâles sous les décombres,
Bush creusera encore des tombes.

Se croient-ils les rois du monde ?
Pour ainsi jeter leurs bombes,
Nous voulons vivre autrement
A bas leur pouvoir opprimant.

Sûr qu'Hussein n'est qu'un tyran,
Mais Bush, pas blanc pour autant,
Ils nous prennent tous pour des cons,
À leur Guerre, NOUS DIRONS NON.

Au QG d'la Maison Blanche,
Deux hommes, sur l'Irak se penchent
Le Père Bush et son pote Blair
Nous préparent une jolie p'tite guerre

Au QG d'la Maison Blanche,
Deux hommes veulent leur p'tite revanche
Ne rentrons pas dans leur jeu
Dénonçons tous leurs vils enjeux.

Contributed by adriana - 2005/8/19 - 18:25



Language: French

Il testo originale de "La Java des Bons-Enfants" di Marc Lemaunier e Raymond La Science (1892).

*

Le 8 novembre 1892, à Paris, Emile Henry dépose une bombe à retardement destinée à faire sauter les bureaux de la compagnie des mines de Carmaux (qui avait réprimé des grèves très durement), mais la bombe, découverte, est transportée par un agent au commissariat de Police, rue des Bons-Enfants, où elle explose en tuant cinq policiers.

L'8 novembre 1892, a Parigi, Emile Henry piazza una bomba a scoppio ritardato destinata a far saltare in aria gli uffici della compagnia mineraria di Carmaux (che aveva represso duramente degli scioperi). Ma la bomba, scoperta, viene trasportata da un agente al commissariato di polizia della Rue des Bons-Enfants, dove esplode uccidendo cinque poliziotti.
LA JAVA DES BONS-ENFANTS

Dans la rue des Bons-Enfants
On vend tout au plus offrant
Y avait un commissariat
Et maintenant il n'est plus là.

Une explosion fantastique
N'en a pas laissé une brique
On crut qu' c'était Fantômas
Mais c'était la lutte des classes.

Un poulet zélé vint vite
Y porter une marmite
Qu'était à renversement
Et la retourne, imprudemment.

Le brigadier, l'commissaire
Mêlés au poulet vulgaire
Partent en fragments épars
Qu'on ramasse sur un buvard.

Contrairement à c'qu'on croyait
Y en avait qui en avaient
L'étonnement est profond
On peut les voir jusqu'au plafond.

Voilà bien ce qu'il fallait
Pour faire la guerre aux palais
Sache que ta meilleure amie
Prolétaire, c'est la chimie.

Les socialos n'ont rien fait
Pour abréger les forfaits
D'infamie capitaliste
Mais heureusement vient l'anarchiste.

Il n'a pas de préjugés
Les curés seront mangés
Plus d'patries, plus d'colonies
Et tout le pouvoir, il le nie.

Encore quelques beaux efforts
Et disons qu'on se fait fort
De régler radicalement
L'problème social en suspens.

Dans la rue des Bons-Enfants
Viande à vendre au plus offrant
L'avenir radieux prend place
Et le vieux monde est à la casse.

Contributed by Riccardo Venturi - 2005/8/21 - 00:03



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org