Language   

Sto benissimo - Je vais très bien

Marco Valdo M.I.
Language: French


Related Songs

Antonio
(Marco Valdo M.I.)
Juste un Homme
(Marco Valdo M.I.)
L'Hélicon de Berluscon
(Lucien Lane)


Sto benissimo - Je vais très bien
Canzone léviane – Sto benissimo – Je vais très bien – Marco Valdo M.I. - 2005


On connaît tous de ces gens, de ces athlètes du travail, de ces marathoniens de l'effort, de ces acharnés de l'activité, de ces malades atteints d'un cancer du lucre, de ces accros de la calculette, du téléphone et de l'ordinateur, de ces stakhanovistes du capital, de ces fétichistes de l'action et des bourses, de ces obsédés du rendement et de ces tueurs de coûts... qui s'agitent tellement qu'ils suent le « burnout » (Je rappelle cette élégante expression coloniale : « faire suer le burnous » qui exprimait finement qu'il fallait faire crever de travail les Maghrébins, qu'il convenait d'exploiter au maximum le personnel indigène...).
Bien évidemment, ces messieurs s'appliquent à eux-mêmes ces tourments jusqu'à s'y brûler les ailes et le reste. Précisément, en angliche, « Burn out ». Un esprit espiègle y entendrait : « Burnes out », traduction : génitoires à sec, couilles plates... Et il ne se tromperait pas, me susurre mon ami Jean, médecin de son état.

Ces gens-là, Monsieur, se soignent à l'autoconviction, à l'autoconditionnement : Je vais bien, je vais très bien, dit-il, et il meurt.

Le travailleur de base, lui, fait moins de chichi. Il maintient la façade, sous peine de perdre son emploi, mais il sait qu'il est toujours éreinté par un travail qui dans le meilleur des cas, l'indiffère et qu'à la vérité, la plupart du temps, il déteste.
Et puis, un jour, la bulle éclate et il crie la vérité : Je suis mal, très mal. Ils me prennent pour un élément, pour une chose, pour un rouage. Ici, il crie : « je ne suis pas un élément, je ne suis pas une pièce d'auto, un morceau de radiateur ».

C'est le début d'une libération; elle commence par la dénonciation, dans la haine et finit dans l'affirmation de soi, de la conscience d'être un homme, dans l'idée qu'il y va de la dignité, de la conscience et de la vie elle-même.
Alors, finit le temps des plaît-il maître, finit le temps des courbettes et de l'acceptation...

Du coup, il va mieux, beaucoup mieux et le refrain soudain devient vérité : il va très bien, benissimo.

Et là, commence la révolte : « Non siamo più cose, ma protogonisti ! » "Ne soyons plus des choses, mais des protagonistes !"(sentence de résistance énoncée par Carlo Levi dans le premier bulletin de la Filef) et l'esclave prend le chemin de la résistance; il ne le quittera plus.

Ora e sempre : Resistenza !
Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.
Benissimo ! Benissimo !
Sto benissimo !
Dico io !
Ma non è vero,
Non è vero.
Sto male, malissimo.

Très bien ! Très bien !
Je vais très bien !
Je le dis ! Je le dis !
Mais ce n’est pas vrai,
Ce n’est pas vrai !
Je vais mal, très mal !

Sono un elemento ! Un buon elemento !
Dicono loro.
Je suis un élément ! Un bon élément !
Qu’ils disent.
Je ne suis qu’un élément ! Un bon élément !

Invece di dire uomo
Di dire persona
Dicono elemento !
Pare che il mondo
sia una macchina
O un termosifone
O un termosifone

Au lieu de dire homme
De dire personne
Ils disent éléments !
Pour eux, le monde est
Une machine
Ou un radiateur
Ou un radiateur.

Invece d’aver uomini
Avremmo elementi
Elementi, documenti
Documenti, documenti
Non siamo più uomini
Documenti, documenti
Non siamo più uomini
Plus des hommes, des éléments
Éléments, documents,
Documents, documents,
Plus des hommes
Des documents,
Des documents,
Plus des hommes.

Io, li odio, li odio
Quei mostri !
Sono veramente mostri
Quegli elementi.
Sono veri mostri
Li odio, li odio.

Je les hais, je les hais
Ces monstres !
Sont vraiment des monstres
Ces éléments
Sont de vrais monstres
Je les hais ! Je les hais.

Benissimo ! Benissimo !
Sto benissimo !
Dico io !

Très bien ! Très bien !
Je vais très bien !
Je le dis ! Je le dis !

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2009/4/15 - 23:37



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org