Language   

Mamagranda

Modena City Ramblers
Language: Italian (Emiliano Modenese)

List of versions


Related Songs

This Land Is Your Land
(Woody Guthrie)
Latinoamericana
(Stefano "Cisco" Bellotti)
The Shore of Botany Bay
(Anonymous)


[2002]
Testo e musica dei Modena City Ramblers
Lyrics and music by Modena City Ramblers
Album: "Radio Rebelde"

rdb


E' l’unica canzone in dialetto dell’album. Parla di immigrazione per fame e guerra, di gente che abbandona la famiglia in cerca di futuro e di lavoro per approdare all’opulenta Italia ed alla sua paura del diverso. Ma le nostre presunte ricchezze si basano proprio sul lavoro degli immigrati, cui il brano indirizza un abbraccio ed un canto di speranza e di fortuna.
Mamagranda besa al furester!
Per la so vèta, per la so dignitè
Perchè un teimp i so pass ieren anca i mè
Ed frount a la violeinsa luter per l'uguagliansa
Perchè un dè a guarderom in di'occ i so fioi
Gira la giostra e nueter adrè
Perchè la storia l'è nova s'an s'guerda mia indrè
Perchè la storia l'è antiga soùl cambien i nom
Cercher la fortuna, ander per al mond
Mamagranda besa al furester!
Mamagranda besa al furester!
Per la speransa, per un lavour
Perchè un teimp i noster vecc i l'an fat anca lor
Countra l'ignuransa, e l'intoleransa
Perchè un dè a guarderom in di'occ i so fioi
Gira la giostra e nueter adrè
Perchè la storia l'è nova s'an s'guerda mia indrè
Perchè la storia l'è antiga soùl cambien i nom
Cercher la fortuna, ander per al mond...
Mamagranda besa al furester!

Contributed by DonQuijote82 - 2009/2/20 - 11:06




Language: Italian

Versione italiana di DonQuijote82
MAMAGRANDA BACIA LO STRANIERO

Per la sua vita, per la sua dignità
perché un tempo i suoi passi erano anche i miei
di fronte alla violenza, lottar per l'uguaglianza
perché un giorno guarderemo negli occhi i suoi figli

Gira la giostra e noi dietro a lei
perché la storia è nuova, non si guarda mai indietro
perché la storia è antica, cambiano solo i nomi
cercare fortuna, andare per il mondo
Mamagranda bacia lo straniero
Mamagranda bacia lo straniero

Per la speranza, per un lavoro
Perché un tempo l'hanno fatto anche i nostri avi
Contro l'ignoranza, e l'intolleranza
perché un giorno guarderemo negli occhi i suoi figli

Gira la giostra e noi dietro a lei
perché la storia è nuova, non si guarda mai indietro
perché la storia è antica, cambiano solo i nomi
cercare fortuna, andare per il mondo

Gira la giostra e noi dietro a lei
perché la storia è nuova, non si guarda mai indietro
perché la storia è antica, cambiano solo i nomi
cercare fortuna, andare per il mondo
Mamagranda bacia lo straniero
Mamagranda bacia lo straniero

Contributed by DonQuijote82 - 2009/2/20 - 18:41




Language: French

Version française - MAMAGRANDA - Marco Valdo M.I. - 2009
d'après la version italienne de DonQuijote82 – MAMAGRANDA BACIA LO STRANIERO de la chanson Mamagranda
– Modena City Ramblers – 2001

C'est l'unique chanson en dialecte de l'album. Elle parle de l'immigration due à la faim, à la guerre, de gens qui abandonnent leur famille à la recherche d'un futur et d'un travail pour atteindre à l'opulence italienne et à sa peur de la différence. Mais nos présumées richesses se basent justement sur le travail des immigrés, auxquels ce morceau adresse un salut et un chant d'espoir de fortune.

Commentaire de Marco Valdo M.I. qui vit au coeur de l'émigration – immigration italienne.

La question de l'immigration est toujours difficile à appréhender pour ceux qui ont une situation relativement – parfois même, très relativement supérieure à celle de l'immigré et qui ressentent l'autre comme une menace et un concurrent et elle est facile à comprendre et accepter pour qui envisage l'autre d'où qu'il vienne comme un être humain, comme un autre lui-même, c'est-à-dire celui qui a une capacité d'empathie suffisamment grande que pour penser : et si c'était moi qui devait fuir mon pays, quitter ma famille, mes amis, les lieux de mon enfance et traverser des frontières et aller quémander chez d'autres le droit de vivre....
Si c'était moi.... en effet. Il fut un temps où ce fut moi, ou mon père, ou ma grand-mère, ou mes aïeuls.
On est tous, toujours, des émigrés, des immigrés... à une ou deux générations près. D'où venaient les splendides Lombards ?
Où sont allés nos “Americani”, revenus de là-bas, parfois riches, parfois plus misérables encore ?
Et ceux qui furent échangés contre du charbon à la fin des années de guerre et qui vivent encore “immigrés” dans d'autres pays d'Europe ? Et qui ne peuvent même plus rentrer au “pays”, car ils sont devenus des “étrangers”.... Ceux qui sont en Australie ou en Amérique... Ô, en ces temps-là, Mamagranda, tu t'en débarrassais de ces enfants que tu ne pouvais plus nourrir. Il est vrai qu'un immense crétin avait dilapidé toutes tes richesses, qu'il t'avait ruinée, qu'il t'avait mise à genoux, qu'il t'avait plongée dans la misère.
Mamagranda, au nom de tous tes enfants qui ont dû faire leur vie ailleurs et qui ont permis ton aisance actuelle, accueille bien ceux qui viennent d'un autre lieu....
D'ailleurs, moi qui les connais bien, laisse-moi te dire que les tiens, ni leurs enfants, ni leurs petits-enfants ne reviendront plus.

Enfin, comme traducteur, j'ai un peu triché, un peu forcé le trait. Tu me pardonneras, j'en suis sûr, d'avoir inversé le regard . Regarde ce vers en italien et ces deux vers en français :
« Perché un giorno guarderemo negli occhi i suoi figli »
que j'ai traduit une première fois :
« Car un jour, nous regarderons ses fils dans les yeux »
et une deuxième fois, comme le temps passe...
« Car un jour, ses fils nous regarderont dans les yeux »
et il en sera bien ainsi.

Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.
MAMAGRANDA

Mamagranda, embrasse l'étranger !
Pour sa vie, pour sa dignité
Car un temps, ses pas étaient aussi les miens
Face à la violence, lutter pour l'égalité
Car un jour, nous regarderons ses fils dans les yeux

Tourne le manège et nous derrière elle
Car l'histoire est neuve, elle ne regarde pas en arrière
Car l'histoire est ancienne, seuls changent les noms
Tenter sa chance, aller par le monde.
Mamagranda embrasse l'étranger !
Mamagranda embrasse l'étranger !

Pour un travail, pour une espérance
Car un temps, nos aïeuls l'ont fait
Contre l'ignorance et l'intolérance
Car un jour, ses fils nous regarderont dans les yeux

Tourne le manège et nous derrière elle
Car l'histoire est neuve, elle ne regarde pas en arrière
Car l'histoire est ancienne, seuls changent les noms
Tenter sa chance, aller par le monde.

Tourne le manège et nous derrière elle
Car l'histoire est neuve, elle ne regarde pas en arrière
Car l'histoire est ancienne, seuls changent les noms
Tenter sa chance, aller par le monde.
Mamagranda embrasse l'étranger !
Mamagranda embrasse l'étranger !

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2009/2/22 - 16:36



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org