Language   

Venite cavalieri

Mario Castellacci
Language: Italian

List of versions


Related Songs

Un calcio alla città
(Domenico Modugno)
La Luna
(Mario Castellacci)
Morire sì, ma non così
(Mario Castellacci)


Testo decisamente caustico sul tema delle crociate, piuttosto sorprendente se si considera che il musical di cui fa parte viene solitamente rappresentato in parrocchie e oratori.

forzavenite
Venite cavalieri, saltimbanchi e vagabondi.
Venite zoppi e dritti, miserabili e giocondi
la fiamma della fede purifica ogni pecca.
Cacciamo l'infedele, rimandiamolo alla Mecca.
Venite cani e gatti, schiavi, nobili e mercanti.
Venite coi somari, coi ronzini e i ronzinanti.
Vogliamo la gloria sui campi di battaglia.
Evviva la crociata che fa santa la canaglia.

Prenotiamoci con zelo
un biglietto per il cielo.
Prenotiamoci con zelo
un biglietto per il cielo.

Venite sognatori, venturieri e farabutti.
Laggiù c'è pane e morte, gloria e femmine per tutti.
Il giorno del riscatto già bussa ai nostri cuori.
Ingrossa come un fiume la Crociata contro i Mori.
Gerusalemme chiama, noi dobbiamo farla nostra.
avanti lancia in resta per la bella santa giostra
a morte l'infedele, rompiamogli le corna.
Siccome Dio lo vuole tutto quadra e il conto torna.

Prenotiamoci con zelo
un biglietto per il cielo.
Prenotiamoci con zelo
un biglietto per il cielo.

Contributed by yossarian99@operamail.com - 2008/10/31 - 16:26



Language: French

Version française – Venez Chevaliers – Marco Valdo M.I. - 2008
Chanson italienne – Venite cavalieri – Forza Venite Gente


Partons pour la Terre Sainte avec nos pieds nus... Là-bas décidément , on s'amuse. Embrassons-nous tous, mes frères ! Aimons-nous, les uns sur les autres ! Venez Chevaliers est tiré d'un conte musical qui raconte l'histoire de Saint François d'Assise et des grands massacres que furent les Croisades. Une chance encore qu'à l'époque, on en était encore à l'artisanat guerrier. Les versions contemporaines s'inspirent plus de l'industrie; elles sont plus technologiques et plus efficientes.
Ce conte musical s'intitulait Forza venite Gente, ce qui pourrait guerrièrement se traduire par « Hardi, venez tous ! »; il est apparu vers 1981; il fut joué un nombre considérable de fois en Italie, en Pologne et au Mexique.
Le commentaire en italien dit : « Texte résolument caustique sur le thème des croisades, plutôt surprenant si on considère que le spectacle musical dont il fait partie est généralement présenté dans les paroisses et les oratoires. »
Il n'est pas certain que ses auteurs (qui sont-ils ?) aient eu l'intention follement ironique qui finalement transparaît dans le texte. Mais le fait est là, elle distille un humour acide. Plaisir d'humour....
Le traducteur n'a pu s'empêcher d'insérer une variante – il cédait ainsi à la tentation, ce qui lui sera pardonné. Cette variante s'appuie sur deux vers du Chant du Départ, dont le titre semble approprié pour une croisade, dont voici le verset original :

La République nous appelle
Sachons vaincre ou sachons périr
Un Français doit vivre pour elle
Pour elle un Français doit mourir.


Évidemment, il est assez inhabituel de confondre la République et Jérusalem, quoique parfois...
Cela dit, l'inconvénient avec Jérusalem, c'est qu'ils sont nombreux ceux qui ont l'intention – pour le moins saugrenue – de mourir pour elle. Si au moins, ils se décidaient à le faire tous ensemble une bonne fois pour toutes...
A la décharge de Marie-Joseph Chénier qui l'écrivit en 1794, on soulignera qu'il avait donné à ce « Chant du Départ », le titre moins « croisé » d' Hymne à la liberté ; c'est Maximilien Robespierre qui le rebaptisa ainsi.
Marco Valdo M.I.
VENEZ CHEVALIERS

Venez chevaliers, saltimbanques et vagabonds,
Venez boiteux et mariolles, misérables et joyeux
La flamme de la foi purifie tous les péchés.
Chassons l'infidèle, renvoyons-le à La Mecque.
Venez chats et chiens, esclaves, nobles et marchands.
Venez avec vos ânes, avec vos haridelles et vos rossinantes.
Exigeons la gloire sur les champs de bataille.
Vive la Croisade qui sanctifie la canaille !

Réservons avec zèle
Un billet pour le Ciel.
Réservons avec zèle
Un billet pour le Ciel.

Venez rêveurs, aventuriers et salauds.
Là-bas, il y a du pain et de la mort, de la gloire et des femmes pour tous.
Le jour de la rédemption frappe déjà à nos coeurs.
La Croisade contre les Maures comme un fleuve va grossir,
La Jérusalem nous appelle, sachons vaincre et sachons périr
Un Croisé doit vivre pour elle; pour elle, un Croisé doit mourir.(1)
Lance en arrêt pour la belle joute, en avant !
À mort, l'Infidèle, rompons-lui les bras.
Puisque Dieu le veut, tout ira et le compte y sera.

Réservons avec zèle
Un billet pour le Ciel.
Réservons avec zèle
Un billet pour le Ciel.
(1) variante inspirée du Chant du Départ (Marie-Joseph Chénier – 1794), introduite par le traducteur. La version italienne dit : Jérusalem appelle, nous devons la faire nôtre.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2008/11/1 - 15:35



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org