Language   

Les quatre chevaliers noirs de Sardaigne

Marco Valdo M.I.
Language: French



Oristano en fête.
Au bal, la foule est prête.
Tout soudainement
s’élève impétueux, militaire,
insultant, un roulement.
Une voix étrangère,
effarante, intruse, insolente,
avance inexorable, effrayante.

L'Enseigne porte un drapeau blanc,
ample et funèbre
quatre tambours au son menaçant
quatre Chevaliers de l'Èbre
vêtus de moire,
longs manteaux
chapeaux à plumes noires,
hauts, spectraux,
traversent la place
au pas rigide des pantins.
La foule muette s'efface
S'ouvre le sillon du destin.

Dans la cour du Palais seigneurial
l'évêque de Santa Giusta,
très épiscopal,
se tenant tout droit,
descend l’escalier
à la rencontre des Chevaliers.
Ils s’inclinent profondément
Plumes dans la poussière
Les Tambours se taisent subitement.
L’Enseigne baisse jusqu'à terre
son immense drapeau blanc
La suite salue protocolairement.

Le Roi d'Aragon veut vous voir.
Vous et personne d'autre.
Disent les chevaliers noirs.
Vous et personne d'autre.
L'évêque les invite à entrer.
Nous sommes très pressés, Excellence
Le vent tombe, Excellence.
Il nous faut embarquer
Après, nul bateau ne pourra quitter l’Île.
Pendant un mois, ce sera l'Île.
L'Île absolue ! L'Île ! L'Île !

Alors venant d’Espagne pas de renforts...
pas de vivres, pas de bateaux,
pas d'hommes, pas de chevaux...
Les vôtres sont défaits, morts !
Elle est sarde, la victoire...
Les chevaliers déclarent :
Par une victoire sans gloire,
Notre armée vaincue a gagné la guerre.
Et voici la clé du mystère :
l’armée du Guadalquivir ...
a débarqué à Cagliari
La peste était sur le Guadalquivir,
La peste a débarqué à Cagliari,
La Peste a gagné.
Dieu est de notre côté.
Quand le vent l'aura balayée,
avec une nouvelle armée,
le Roi débarquera
Sans combat, il vaincra.

Les Tambours battent
Les Chevaliers repartent
Et l'évêque court
après chevaliers et tambours
Et l'évêque hurle : « Je viens avec vous ! …
Attendez-moi ! … Je viens avec vous ! … »
Et l'évêque court après les chevaliers,
Et l'évêque s'effondre foudroyé.


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org