Language   

Guerre et Paix

Marco Valdo M.I.
Language: French



Related Songs

Nous les ânes
(Lucien Lane)
L’Endémie
(Marco Valdo M.I.)
À perdre la Raison
(Marco Valdo M.I.)


Guerre et Paix

Chanson française – Guerre et Paix – Marco Valdo M.I. – 2022

LA ZINOVIE
est le voyage d’exploration en Zinovie, entrepris par Marco Valdo M. I. et Lucien l’âne, à l’imitation de Carl von Linné en Laponie et de Charles Darwin autour de notre Terre et en parallèle à l’exploration du Disque Monde longuement menée par Terry Pratchett.
La Zinovie, selon Lucien l’âne, est ce territoire mental où se réfléchit d’une certaine manière le monde. La Zinovie renvoie à l’écrivain, logicien, peintre, dessinateur, caricaturiste et philosophe Alexandre Zinoviev et à son abondante littérature.

LA ZINOVIE

Épisode 1 : Actualisation nationale ; Épisode 2 : Cause toujours ! ; Épisode 3 : L’Erreur fondamentale ; Épisode 4 : Le Paradis sur Terre ; Épisode 5 : Les Héros de l’Histoire ; Épisode 6 : L’Endémie ; Épisode 7 : La Réalité ; Épisode 8 : La Carrière du Directeur ; Épisode 9 : Vivre en Zinovie ; Épisode 10 : Le But final ; Épisode 11 : Les nouveaux Hommes ; Épisode 12 : La Rédaction ; Épisode 13 : Glorieuse et grandiose Doussia ; Épisode 14 : Le Bataillon des Suicidés ; Épisode 15 : Les Gens ; Épisode 16 : Jours tranquilles au Pays ; Épisode 17 : La Région ; Épisode 18 : Mémoires d’un Rat militaire ; Épisode 19 : L’inaccessible Rêve ; Épisode 20 : La Gastronomie des Étoiles ; Épisode 21 : Le Progrès ; Épisode 22 : Faire ou ne pas faire ; Épisode 23 : Le Bonheur des Gens ; Épisode 24 : La Sagesse des Dirigeants ; Épisode 25 : Les Valeurs d’Antan ; Épisode 26 : L’Affaire K. ; Épisode 27 : L’Atmosphère ; Épisode 28 : La Nénie de Zinovie ; Épisode 29 : L’Exposition colossale ; Épisode 30 : La Chasse aux Pingouins ; Épisode 31 : Le Rêve et le Réel ; Épisode 32 : La Vérité de l'État ; Épisode 33 : La Briqueterie ; Épisode 34 : L’Armée des Chefs ; Épisode 35 : C’est pas gagné ; Épisode 36 : Les Trois’z’arts ; Épisode 37 : La Porte fermée ; Épisode 38 : Les Puces ; Épisode 39 : L’Ordinaire de la Guerre ; Épisode 40 : La Ville violée ; Épisode 41 : La Vie paysanne ; Épisode 42 : La Charrette ; Épisode 43 : Le Pantalon ; Épisode 44 : La Secrète et la Poésie ; Épisode 45 : L’Édification de l’Utopie ; Épisode 46 : L’Ambition cosmologique ; Épisode 47 : Le Manuscrit ; Épisode 48 : Le Baiser de Paix ;


Épisode 49

Dialogue Maïeutique
L'INVENTION DU GLORIEUX PASSÉ
L'INVENTION DU GLORIEUX PASSÉ


Cette histoire de Guerre et Paix, s’exclame Lucien l’âne, me rappelle quelque chose. En fait, le titre d’un roman russe du temps des tsars et si je me souviens bien, il y est question de la bataille d’Austerlitz. C’était en 1805 ; celle où Koutouzov s’était endormi (Le Sommeil Tranquille de Koutouzov) et avait laissé le Tsar Alexandre courir tout droit au désastre ; ce doit être aussi la bataille où l’Arlequin amoureux avait une dernière fois déserté et où le Lieutenant Franz, devenu capitaine, annonce son suicide à sa maîtresse, suite à la défaite. (La Compote d’Hommes et La Lettre d’Austerlitz).

Il y a de ça, répond Marco Valdo M.I., car il s’agit certainement d’une allusion au roman de Léon Tolstoï. Maintenant, il n’est pas de lien précis avec cette grande œuvre de la littérature russe. Une œuvre, je le rappelle, d’un écrivain profondément pacifiste, opposé viscéralement à la guerre et a fortiori, à toute invasion d’autre pays. Cela précisé, la chanson se divise en deux parties :
— la Guerre, comprend les deux premières strophes ; elle chante la vie des soldats en campagne.
— la Paix, les eux dernières strophes, ramène à la société zinovienne.

Soit, dit Lucien l’âne, mais ne peux-tu détailler un peu comme d’ordinaire.

Bien sûr, répond Marco Valdo M.I., mais je ne découvrirai cependant pas tout. Il n’y aurait plus de charme.
La première partie se passa dans le décor du cantonnement, une voix s’exprime et dit combien la guerre est ennuyeuse ; la même voix accuse les responsables qui contraignent les hommes à mener cette vie « malicieuse » et inventent des justifications absurdes à la guerre :

« Les chefs inventent un passé
Glorieux, de morts et de blessés. »


ensuite, la voix évoque la confusion entretenue dans le pays et l’occultation des principaux intéressés :

« Le silence des soldats
Et les morts ne parlent pas. »


Quant à la deuxième strophe, elle fait comme un écho à une mélancolique soirée au cantonnement.

Oh, Marco Valdo M.I. mon ami, je n’en demande pas autant, mais, je t’en prie, poursuis.

Donc, Lucien l’âne, la deuxième partie, comme je l’ai dit, comporte une strophe où on assiste au procès d’opposants à la guerre et au régime en place et la dernière qui rapporte l’opinion pour le moins sarcastique de la vox populi zinovienne.

Eh bien, merci, dit Lucien l’âne, en voilà assez et d’ailleurs, il est temps de conclure ; alors tissons le linceul de ce vieux monde va-t-en-guerre, belliciste, boutefeu, guerroyeur et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
Passe dans ce désert de l’ennui,
Une souris ; le jour sourd gris,
La vie est incertaine et malicieuse,
La guerre est longue et fastidieuse.
Les chefs inventent un passé
Glorieux, de morts et de blessés.
On en réchappe par pur hasard,
Quand la mort arrive en retard.
Guerre et paix, quelle cacophonie !
On n’entend plus que ça en Zinovie,
Le silence des soldats
Et les morts ne parlent pas.

La bouteille, on l’amène ;
Un casse-croûte, on prépare.
Sur un vieux phono rouillé,
On passe les disques usés.
On fume un tabac très fort,
On boit rien qu’un petit coup,
On mange encore moins encore,
Une guitare sort d’on ne sait où,
Une tristesse chante en grinçant.
Les princesses serrent les héros.
Comme le bonheur est fuyant,
Rien n’est vrai, on le sait trop.

Voici le dossier complet des accusés ;
Tout le complot est décrit dedans
Et en détail ; inutile de nier.
On sait tout, on est au courant.
Vous avez exprimé et répandu
D’évidentes vérités, des propos saugrenus,
Vous avez propagé ouvertement
Un juste et subtil mécontentement.
Vous avez diffusé des informations
Exactes à propos de notre société.
Vous parlez de liberté, de civilisation.
Tout ça pour calomnier nos pionniers.

Quand on devient vieux pour mâcher
Le saucisson dur et la salade,
Est-ce qu’il vaut mieux un dentier entier
Ou garder en bouche ses dents malades ?
Nous, on est toujours contents,
À l’évidence, c’est plus prudent.
Une vieille habitude, c’est connu !
En Zinovie, même les détenus
Ont peur d’être coffrés,
Les mourants d’être arrêtés.
En Zinovie, on veut voir les enfants
Marcher sur les traces de leurs parents.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2022/6/10 - 20:04



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org