Lingua   

La Porte fermée

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Tatiana
(Marco Valdo M.I.)
La Briqueterie
(Marco Valdo M.I.)
La Sagesse des Dirigeants
(Marco Valdo M.I.)


La Porte fermée

Chanson française – La Porte fermée – Marco Valdo M.I. – 2022

LA ZINOVIE
est le voyage d’exploration en Zinovie, entrepris par Marco Valdo M. I. et Lucien l’âne, à l’imitation de Carl von Linné en Laponie et de Charles Darwin autour de notre Terre et en parallèle à l’exploration du Disque Monde longuement menée par Terry Pratchett.
La Zinovie, selon Lucien l’âne, est ce territoire mental où se réfléchit d’une certaine manière le monde. La Zinovie renvoie à l’écrivain, logicien, peintre, dessinateur, caricaturiste et philosophe Alexandre Zinoviev et à son abondante littérature.

LA ZINOVIE

Épisode 1 : Actualisation nationale ; Épisode 2 : Cause toujours ! ; Épisode 3 : L’Erreur fondamentale ; Épisode 4 : Le Paradis sur Terre ; Épisode 5 : Les Héros de l’Histoire ; Épisode 6 : L’Endémie ; Épisode 7 : La Réalité ; Épisode 8 : La Carrière du Directeur ; Épisode 9 : Vivre en Zinovie ; Épisode 10 : Le But final ; Épisode 11 : Les nouveaux Hommes ; Épisode 12 : La Rédaction ; Épisode 13 : Glorieuse et grandiose Doussia ; Épisode 14 : Le Bataillon des Suicidés ; Épisode 15 : Les Gens ; Épisode 16 : Jours tranquilles au Pays ; Épisode 17 : La Région ; Épisode 18 : Mémoires d’un Rat militaire ; Épisode 19 : L’inaccessible Rêve ; Épisode 20 : La Gastronomie des Étoiles ; Épisode 21 : Le Progrès ; Épisode 22 : Faire ou ne pas faire ; Épisode 23 : Le Bonheur des Gens ; Épisode 24 : La Sagesse des Dirigeants ; Épisode 25 : Les Valeurs d’Antan ; Épisode 26 : L’Affaire K. ; Épisode 27 : L’Atmosphère ; Épisode 28 : La Nénie de Zinovie ; Épisode 29 : L’Exposition colossale ; Épisode 30 : La Chasse aux Pingouins ; Épisode 31 : Le Rêve et le Réel ; Épisode 32 : La Vérité de l'État ; Épisode 33 : La Briqueterie ; Épisode 34 : L’Armée des Chefs ; Épisode 35 : C’est pas gagné ; Épisode 36 : Les Trois’z’arts ;


Épisode 37

Dialogue Maïeutique

L’AVENIR RADIEUX  Ilya Kabakoff – 1987
L’AVENIR RADIEUX Ilya Kabakoff – 1987


La Porte fermée, dit Lucien l’âne ; on ne sait jamais ce que cache un titre.

Bien entendu, dit Marco Valdo M.I., car le titre est une étiquette ; à la rigueur, une accroche et même peut-être parfois, un accroche-cœur.

Et comme on le sait, insiste Lucien l’âne, une étiquette ne dit pas ce qu’il y a dans la bouteille. Je pense que ton mot d’accroche est plus exact.

Donc, reprend Marco Valdo M.I., derrière cette porte fermée se cachent des scènes et des personnages de Zinovie. Cela seul est certain. Pour le reste, il faut prendre le temps d’écouter, d’entendre et de découvrir.

Évidemment, Marco Valdo M.I. mon ami, mais la question précisément est celle-ci : découvrir quoi ?

Eh bien, Lucien l’âne mon ami, mille choses. À commencer par la fable des rats et des poux, qui introduit la chanson. Un récit dont on peut imaginer que le fabuliste prophétise et expose que même les rats peuvent perdre leur paradis et que cette apparente victoire des poux pourra se révéler être une terrible défaite.
En somme, dit Lucien l’âne, l’histoire peut toujours se retourner contre ceux qui veulent la manipuler.

En effet, répond Marco Valdo M.I., c’est toujours ainsi avec la chanson, elle suscite l’imagination. Ensuite, le conteur (au fait, qui est-il ? Un anonyme zinovien encore une fois) se met à philosopher à propos de la vie en Zinovie, avec cette idée qu’on avait déjà rencontrée antérieurement quand on parcourait le « Livre Blanc » de Pavel Kohout (Le grand bond au plafond), qui montrait le monde à l’envers dans la Tchécoslovaquie soviétisée (de force).

« Adam, Adam, mon fils, que fais-tu au plafond ?
Ne dis pas le contraire, je te vois
Et j’ai peur, j’ai si peur pour toi.
Adam, Adam, mon fils, que fais-tu au plafond ? »


Et donc en Zinovie aussi, on se doit de marcher au plafond, si on veut garder son humanité :

« En Zinovie, voyez-vous ça,
Pour comprendre la vie,
Il faut apprendre
À marcher la tête en bas. »


Oh, dit Lucien l’âne, quand même, ça fait déjà un bout de temps qu’on s’était passionnés pour cette histoire d’homme qui marchait au plafond ; mais, en effet, il y a comme un lien de parenté : quand on marche au plafond, on a forcément la tête en bas et inversement.

Mieux encore, dit Marco Valdo M.I., on peut mettre en parallèle la morale de la troisième strophe :

« Moi, j’ai pris le plus petit
Pour satisfaire ma règle de vie morale
Et refuser la concurrence sociale. »


avec cette pensée d’Adam, l’homme qui marchait au plafond (La Genèse d'Adam)

« En dépit des supplications et des injonctions
Adam refusait toute compétition
Adam disait : Je n’ai qu’une ambition
Apprendre à ne pas avoir d’ambition. »


Et finalement, la dernière strophe, demande Lucien l’âne, que conte-t-elle ?

Elle, répond Marco Valdo M.I., elle parle du Guide, du Premier Guide et de son héritage. En fait, ce Premier Guide, c’était Stalone, de son vrai nom Jizef Stalone qu’on a surnommé Stal et le dernier Guide est Clodomir Foutine, qu’on surnomme le Clodo.

« Au commencement était le premier Guide ;
Il a vaincu tous ses ennemis ;
Il a éliminé tous ses amis ;
Il a libéré les anciens de l’éden de Dieu
Pour imposer le paradis de l’avenir radieux. »

Elle parle du danger de l’édénisation du monde par les prometteurs d’avenir ; l’édénisation est le mot que disait déjà Victor Hugo dans Les Misérables pour désigner les futurs paradisiaques.

Oui, dit Lucien l’âne, depuis tellement longtemps que les religieux, les prophètes, les prometteurs de futurs enthousiasmants bassinent le monde et escroquent les gens avec leurs utopies paradisiaques, des univers à venir toujours futurs, l’humanité aurait dû les mettre tous au rencart. Ce qui est consternant, c’est qu’on voit bien que ces mondes fallacieux, fondés sur l’espoir et l’espérance, continuent à séduite les peuples et tant qu’il en sera ainsi, les promesses et les croyances mèneront les gens par le bout du nez vers les pires catastrophes. Quant à nous, nous qui ne croyons pas, nous qui ne croyons à rien, sans jamais céder aux espoirs, nous tissons le linceul de ce vieux monde perclus, reclus, racoleur, raccrocheur et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane

Les poux envahiront les rats,
Les rats alors partiront.
Ainsi, le paradis des rats cessera
Et faute de rats, les poux mourront.
La porte de l’atelier fermée,
Tombe une neige mouillée,
Taupes dans la rue trouble,
Les autos aux yeux doubles,
Dans la nuit banale, nuit bancale,
Éclaboussent les silhouettes pressées,
Des ombres à peine esquissées,
Voilées de boue et d’eau sales.

On peut en toute logique
Contredire les règles logiques.
Mais si on veut atteindre la vérité,
On doit les respecter.
En Zinovie, voyez-vous ça,
Pour comprendre la vie,
Il faut apprendre
À marcher la tête en bas.
On peut violer les règles de vie,
Mais si on veut garder son humanité,
Les respecter est une nécessité.
C’est un principe ignoré en Zinovie.

Au réfectoire du régiment,
Huit par table, règlement.
Moment essentiel de ma vie :
Un soir, à l’armée, en Zinovie,
Une miche de pain
À partager entre copains.
Le chef coupe des morceaux :
Un gros et des petits.
Dans le gros, il plante son couteau.
Moi, j’ai pris le plus petit
Pour satisfaire ma règle de vie morale
Et refuser la concurrence sociale.

Légende de Zinovie, Zinovie de légende.
Au commencement était le premier Guide ;
Il a vaincu tous ses ennemis ;
Il a éliminé tous ses amis ;
Il a libéré les anciens de l’éden de Dieu
Pour imposer le paradis de l’avenir radieux.
Alors, grâce à ses hauts faits,
La Zinovie a connu un immense progrès.
Rumeur, rumeur de Zinovie, rumeur.
Le Premier Guide n’a pas existé ;
À se demander par qui le bonheur
A pu autant nous infecter.

inviata da Marco Valdo M.I. - 24/4/2022 - 19:42



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org