Language   

Vivre en Zinovie

Marco Valdo M.I.
Language: French


Related Songs

La Peinture en Prison
(Marco Valdo M.I.)
Les Spermatozoïdes
(Ricet Barrier)
La Région
(Marco Valdo M.I.)


Vivre en Zinovie

Chanson française – Vivre en Zinovie – Marco Valdo M.I. – 2021

LA ZINOVIE
est le voyage d’exploration en Zinovie, entrepris par Marco Valdo M. I. et Lucien l’âne, à l’imitation de Carl von Linné en Laponie et de Charles Darwin autour de notre Terre et en parallèle à l’exploration du Disque Monde longuement menée par Terry Pratchett.
La Zinovie, selon Lucien l’âne, est ce territoire mental où se réfléchit d’une certaine manière le monde. La Zinovie renvoie à l’écrivain, logicien, peintre, dessinateur, caricaturiste et philosophe Alexandre Zinoviev et à son abondante littérature.

LA ZINOVIE

Épisode 1 : Actualisation nationale ; Épisode 2 : Cause toujours ! ; Épisode 3 : L’Erreur fondamentale ; Épisode 4 :Le Paradis sur Terre ; Épisode 5 : Les Héros de l’Histoire ; Épisode 6 : L’Endémie ; Épisode 7 : La Réalité ; Épisode 8 : La Carrière du Directeur


Épisode 9

Dialogue Maïeutique

DANSE POPULAIRE  Kazimir Malevitch - ca.1910
DANSE POPULAIRE Kazimir Malevitch - ca.1910


Vivre en Zinovie, c’est toute une affaire, Lucien l’âne mon ami. D’abord, il ne faut pas oublier que la Zinovie d’aujourd’hui est le fruit d’une révolution d’hier ou d’avant-hier.

Ben voyons, Marco Valdo M.I. mon ami, ça je le sais et je ne l’ai pas oublié. Je le garde toujours à l’esprit ; c’était une grande eschatologie que cette révolution – elle annonçait la fin de l’ancien monde, elle prédisait le paradis.

Donc, reprend Marco Valdo M.I., ce fut une révolution qui avait proclamé de belles ambitions ; il était question d’égalité, d’abondance, de pouvoir au peuple et que sais-je encore.

Et n’est-ce pas ce qui a été fait, demande Lucien l’âne ?

Si fait, répond Marco Valdo M.I., les révolutionnaires au pouvoir ont fait ce qu’ils voulaient. D’ailleurs, on vit fleurir, par exemple, des écoles ; on mettait tout le monde au travail ; on discutait en assemblées, on organisait la société. Faites des efforts qu’ils disaient pour l’avenir radieux ; nous sommes l’antichambre du paradis. Le tout est d’y croire, et au commencement, les gens y ont cru. De fait, c’était un beau début.

Hou là, dit Lucien l’âne, dès qu’on parle de croire et qu’on parle de paradis, ça sent l’arnaque.

Oh, dit Marco Valdo M.I., en fait d’antichambre du paradis, la nouvelle société accouchait d’un monstre. Les gens disaient : L’avenir radieux, l’antichambre du paradis, c’est bien beau, mais, nous on vit dans le présent. Ne touchez pas à notre monde tel qu’il est, disaient certains ; celui-là, on le connaît, on en connaît les règles, on sait comment y faire carrière.

Faire carrière, dit Lucien l’âne, c’est tentant, mais comment ? Tout le monde ne peut pas faire La Carrière du Directeur.

Bien sûr, Lucien l’âne mon ami, mais il y a d’autres voies vers les sommets et la chanson en détaille trois et la façon, les obstacles qui s’y dressent et les moyens à mettre en œuvre pour réussir. En résumé, il y a
— la voie du héros, mais :

« Pas facile, d’être un héros,
Le travail tue bien les chevaux.
Pour la majorité,
C’est un canal à éviter. »
— la voie de l’économie, où :
« Certainement, on peut réussir,
On peut voler, on peut s’enrichir.
Reste le danger d’être limogé ;
Il faut s’assurer d’être protégé. »
et la troisième est la carrière militaire :
« Au fin fond d’un trou,
Pendant des années moisir
Et s’ennuyer à périr
À garder une vide immensité. »


Mais, dit Lucien l’âne, il doit bien y en avoir qui réussissent ; tous ne peuvent systématiquement échouer.

Évidemment qu’il y en a qui réussissent, dit Marco Valdo M.I. ; c’est bien pour ça qu’il y en a tant qui échouent. En Zinovie (mais n’est-ce pas le cas ailleurs ?), pour réussir, il faut écarter (écraser ?) les autres. C’est l’histoire des Les Spermatozoïdes:
« Tous les autres vainqueurs, ceux qui sont déjà dehors,
Ils m’attendent pour se battre pour voir qui sera le plus fort,
Mais quand je sortirai, il n’y aura plus de vacances ;
Pendant soixante-dix ans, la bagarre recommence.
C’est la vie, c’est la vie ! »

En somme, tous pour un, c’est le principe de base de la solidarité telle que la conçoit le groupe et puis, il faut maintenir l’unité et la continuité dans le changement contrôlé.

Forcément, dit Lucien l’âne, ça laisse peu de place à l’initiative, ça limite drastiquement les nouveautés et en quelque sorte, ça chloroforme l’originalité. Mais passons, je ne doute pas qu’on en reparle. À présent, tissons le linceul de ce vieux monde perclus, arthritique, engourdi, perclus et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
La Zinovie est une conglomération
De diverses populations
Avec une histoire, des traditions,
Des modes de vie et des chansons.
Sa capitale est Zinovou.
C’est le centre de tout :
Des poupées-gigognes révolutionnaires,
Du sport, des danses populaires,
Et de grandes fêtes pour les gens
Et des berceuses pour les enfants.
Ce qui pourrait changer le pays
Est définitivement banni.

Il y a des chemins en Zinovie,
Pour vivre et gagner bien sa vie,
Des voies, des canaux du succès
Où la plupart n’accèdent jamais.
Être héros du travail, faire un exploit
Est une difficile vocation ;
Il y faut de la ténacité et de l’obstination
Du courage, de la force pour trois.
Pas facile, d’être un héros,
Le travail tue bien les chevaux.
Pour la majorité,
C’est un canal à éviter.

La voie dorée de l’économie
Est périlleuse en Zinovie.
Elle conduit loin, elle mène tôt
Jusqu’au plus haut niveau.
Pas si simple qu’on peut croire :
Il faut courir de tous côtés ;
Puis, il faut savoir et savoir boire.
Et il faut quand même bosser ;
Certainement, on peut réussir,
On peut voler, on peut s’enrichir.
Reste le danger d’être limogé ;
Il faut s’assurer d’être protégé.

Pour la carrière militaire,
Tout est ordonné, tout est clair.
Aux sommets, on peut grimper ;
Et patient, lentement y arriver.
En attendant, on boit beaucoup,
On a des responsabilités,
Et loin de chez nous,
Se carapater et s’enterrer
Au fin fond d’un trou,
Pendant des années moisir
Et s’ennuyer à périr
À garder une vide immensité.

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2021/12/13 - 14:16



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org