Lingua   

Tripoli

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Il y a deux Tripoli
Aux bords de la même eau ;
Nous partirons de Tripoli
En bateau, en bateau.

Vivre à Tripoli,
C’était tout un poème ;
C’était notre pays,
On y vivait bien même.

On ne peut plus rester ici ;
On ne peut plus rester à Tripoli ;
Adieu Libye, adieu Liban,
Partons tant qu’il est temps !

En Europe, au Canada, bien loin,
Professeurs, ingénieurs, médecins,
Avec de beaux visas et en avion
De Libye, du Liban, tous s’en vont !

Il y a deux Tripoli
Aux bords de la même eau ;
Nous partirons de Tripoli
En bateau, en bateau.

Quittons le Liban en chantant,
Laissons la Libye, en rêvant,
Nous irons à Larnaca
Sur une grande barque en bois.

Vague par vague, hésitantes,
Demain, Chypre, belle île en mer,
Demain matin, l’île rutilante
Accueillera le père, le fils et la mère.

Il y a deux Tripoli
Aux bords de la même eau ;
Nous partirons de Tripoli
En bateau, en bateau.

Avec mon enfant dans mes bras,
On a jamais atteint Larnaca.
Quand il est mort sur le bateau
Je l’ai jeté à l’eau.

Depuis, pauvre de moi,
J’ai du bleu plein la tête
Depuis des mois et des mois,
La douleur ronge ma bête.

On a perdu le gosse,
On se souvient de l’eau atroce.
Vaut mieux subir ce qu’il a subi,
Que de rester à Tripoli, à Tripoli.

Il y a deux Tripoli
Aux bords de la même eau ;
Nous partirons de Tripoli
En bateau, en bateau.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org