Language   

République

La Canaille
Language: French

List of versions


Related Songs

I catturati
(Frankie HI-NRG MC)
When?
(The Jimmy Castor Bunch)
Jamais Nationale
(La Canaille)


[2017]
Scritta da Marc Nammour
Nell'album "11.08.73" (data di nascita dell'Hip Hop)

11.08.73


"Premier extrait du quatrième album du groupe, République est sorti en mai 2017, entre les deux tours de l'élection présidentielle française.
Marc Nammour présente d'abord la République française telle qu'elle est idéalisée, avant de revenir sur son Histoire pas toujours glorieuse et sur ce qu'elle représente aujourd'hui: une façade pour masquer que le pouvoir est réellement aux mains des très riches." (Genius)

Spiegazione del titolo dell'album, "11.08.73":

"Per quanto resti un esercizio arbitrario stabilire con esattezza una ricorrenza del genere, i più autorevoli esperti in materia da tempo hanno convenuto che l’11 agosto 1973, nel West Bronx, ebbe inizio la saga di uno stile musicale e di vita che avrebbe cambiato la cultura del mondo occidentale e (in meglio) le sorti dell’industria discografica per decenni a venire.

L’11 agosto 1973, al 1520 di Sedwick Avenue, nel West Bronx, DJ Kool Herc cominciò a mettere dischi a una festa organizzata dalla sorella maggiore. Aveva diciotto anni ed era già un colosso. Il DJ il cui pseudonimo era tratto dalla marca di sigarette Kool e da Hercules, grazie alla sua mole, cominciò col reggae e notò che di quei circa 200 invitati non ballava proprio nessuno. Pare che, non appena scelse di suonare “It’s Just Begun”, pezzo dal titolo profetico del Jimmy Castor Bunch, il party decollò. Da quella sera, per circa cinque anni, una nuova forma di controcultura si affermò a New York, prima di decollare per sempre verso il mainstream e diventare un genere musicale a pieno titolo." (Rockol)
Je te côtoie depuis l'enfance
Depuis le jour où je débarque en France
À l'époque j'avais confiance
T'étais celle que les bancs de l'école encensent
Les manuels semblaient tous unanimes
Ta maxime avait toute mon estime
En trois mots j'étais conquis j'avais compris
Tu portais le cri que le peuple exprime
Légitime bienveillante
Généreuse solidaire accueillante
Que de vertus que de compliments
Ton bilan paraissait concluant
T'avais tué l'empire et les "sang bleu"
Fait des lois pour étrangler les temples
T'as fait trembler les grands, crevé l’écran
T'étais celle qu'on érige en exemple

Répu, répu, répu…
Répugnante République
Répu, répu, répu…
Répugnante République
Gueule de vache gueule de flic
Dis-moi pourquoi rester courtois?
Tu n'as qu’un camp il est bourgeois
Dis-moi comment voter pour toi?
Répu, répu, répu…
Répugnante République
Répu, répu, répu…
Répugnante République
Avec toi le bâton n'a fait que changer de main
Je sais que je dois te dépasser si je veux chanter demain

Puis j'apprends les heures sombres de ton histoire
L'envers du décor de tes victoires
La mémoire chargée de sang
T'as défendu l’étendue de ton territoire
J'apprends que derrière ta bonhomie
Se cache l’économie de tes colonies
Ah ça y va ça ira follow me
Quand le trône autochtone enrichit tes lobbys
J'apprends les barbouzes la Françafrique
La ronde des valises diplomatiques
J'apprends l'Indochine j'apprends Papon
J'apprends Sétif et ton goût des canons
Soudain la candeur se dissipe
Je me méfie de tes disciples
Tant de dénis, de crimes indicibles
Soudain j'accuse et renie ton hémicycle

Répu, répu, répu…
Répugnante République
Répu, répu, répu…
Répugnante République
Gueule de vache gueule de flic
Dis-moi pourquoi rester courtois?
Tu n'as qu’un camp il est bourgeois
Dis-moi comment voter pour toi?
Répu, répu, répu…
Répugnante République
Répu, répu, répu…
Répugnante République
Avec toi le bâton n'a fait que changer de main
Je sais que je dois te dépasser si je veux chanter demain

Aujourd'hui tu n’es qu’un mythe une relique
Une supplique de plus pour bigots
Un totem qui n'agite
Que les pourris, les brasseurs de vent et les bourricots
Langue chloroforme, langue de bois
Tes phrases sont creuses elles manquent de poids
Reine du faux débat, peste ou choléra
Tes porte-voix me mettent hors de moi
La sécurité dans toutes les bouches
La peur de l'autre chez le Français de souche
Que de la haine sous toutes ses couches
Entasse écrase les pauvres comme des mouches
Rétrograde phallocrate élitiste raciste et mensongère
Ok, soyons clair, si je t'insulte c'est volontaire

Répu, répu, répu…
Répugnante République
Répu, répu, répu…
Répugnante République
Gueule de vache gueule de flic
Dis-moi pourquoi rester courtois?
Tu n'as qu’un camp il est bourgeois
Dis-moi comment voter pour toi?
Répu, répu, répu…
Répugnante République
Répu, répu, répu…
Répugnante République
Avec toi le bâton n'a fait que changer de main
Je sais que je dois te dépasser si je veux chanter demain

Contributed by Bernart Bartleby - 2019/6/1 - 22:16


Cioa Lorenzo,

ma pensa te i casi della vita... contribuendo questo pezzo francese, sono venuto a conoscenza della genesi dell'hip hop americano, e le roots stanno proprio in quel Jimmy Castor che tu hai riscoperto pochi giorni fa...

Mi sà tanto che non dovrò fare i salti mortali per inserire la sua immortale "It's Just Begun" tra le CCG...

"Peace will come / This world will rest / Once we have / Togetherness"

Ne convieni?

Saluzzi

B.B. - 2019/6/1 - 22:23


guarda te i casi della vita. Io questa storia della data di nascita dell'hip-hop l'ho sentita raccontare ieri sera a "Propaganda Live" da Frankie HI-NRG MC...

Lorenzo - 2019/6/1 - 22:25



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org