Language   

Parler le fracas

Le Peuple de l'Herbe
Language: French


Related Songs

1 Rythme 2 Chien
(Le Peuple de l'Herbe)
Plastic People
(Le Peuple de l'Herbe)


[2012]
Nell'album "A Matter of Time"
Featuring Marc Nammour

A Matter of Time
J'aime quand les pages bavent quand le groove est grave
L'arrogance du son qui sort du fond de la cave
Des cicatrices et quelques livres comme bagages
J'ai faim je te l'ai déjà dit je viens forcer le barrage
Pas là pour te servir la soupe à la louche
Eh tonton dis pourquoi tu tousses quand j'ouvre la bouche
Allez bouge, t'as reconnu la touche qui fait mouche
Quand les vandales se redéploient les vendus se couchent
Allume la mèche d'une dynamite héréditaire
Je suis ce chroniqueur qui ne répond pas à leurs critères
Je fais gaffe où je mets les pieds, parano j'ai mes repères
Et il n'est pas question de plier quand l'étau se resserre
J'attends le sabotage je veux gripper la machine
L'imprévu, le coup du sort, faire valser le décor
Je veux dégraisser le porc puis redresser l'échine
Inverser la vapeur et voir la peur changer de bord
Urgent, crier.

Dehors tout est si calme j'en ai la chair de poule
Déconcertant l'aisance avec laquelle les coqs savent museler la foule
Quelques miettes et ça picore ça roucoule
Ça vit enfermé et tranquille comme une moule
Faudrait que le chien en moi s'arrête de grogner
Qu'il rampe se couche transi de peur de se faire cogner
Faudrait qu'il fasse le beau pour un morceau de sucre
Qu'il lève la patte quand on lui demande sans montrer les crocs
Erreur de formatage le mien refuse le dressage
Ils ne peuvent voir au fond de ses yeux qu'un mauvais présage
Comme un étrange mélange, un sulfureux dosage
Au fond de ses yeux que de la colère par temps de rage
J'attends le sabotage je veux gripper la machine
L'imprévu, le coup du sort, faire valser le décor
Je veux dégraisser le porc puis redresser l'échine
Inverser la vapeur et voir la peur changer de bord
Urgent, crier.

Oui urgent, crier, libérer les mots
Sortir du silence comme d'un abcès trouver l'écho
Laisser la folie exploser, ignorer l'appât
Aller droit à l'opposé, écouter parler le fracas
Alerte rouge, parce que le bleu me rend malade
Un rouge profond et dense à la mesure de la brimade
Alerte rouge, parce que le rose est bien trop fade
Oui rouge comme la couleur des théâtres et barricades
Car s'ils savaient ce que je pense de leur mode d'emploi
Leurs façons de nous la faire à l'envers et à l'endroit
Leur fin sera mon début c'est bien normal qu'on reste en froid
Je crache mes brulots de prolo puis disparais après l'envoi
J'attends le sabotage je veux gripper la machine
L'imprévu, le coup du sort, faire valser le décor
Je veux dégraisser le porc puis redresser l'échine
Inverser la vapeur et voir la peur changer de bord
Urgent, crier.
Urgent, vriller.

Contributed by Bernart Bartleby - 2019/6/1 - 17:22



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org