Language   

Cellini avait Raison

Marco Valdo M.I.
Language: French



Régulièrement, j’écris
Mes lettres le mardi et le vendredi.
C’est le régime ici.
Rien de neuf, tout reste pareil :
Les gouttes de pluie et le rayon de soleil.

Les jours s’égalent
Et semblables s’étalent
En un amas chronométrique.
Je mène une vie atonique,
Mais très hygiénique.

Ne pouvoir rien faire,
Ce mal me désespère.
Au Château Saint-Ange, Cellini
D’une brindille et de poussière,
Lui aussi, l’écrivit.

Je n’ai rien demandé :
Ni de pouvoir peindre,
Ni d’acheter des livres.
J’attends d’être libre
Et de pouvoir m’en aller.

Cellini avait raison,
Comme de l’oiseau en cage la chanson,
La littérature des peuples
Est née en cellule
Derrière les barreaux des prisons.

Du matin au soir, je lis,
Douze heures par jour.
Et me vient à l’esprit
Spinoza qu’on bannit
Pour toujours.


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org