Language   

Les Lettres maudites

Marco Valdo M.I.
Language: French



De Joos Damann, écuyer
À Hilbert Ryvish, écuyer.
Ne perds plus ton temps et ton argent
En jeux de misère et tristes brelans.

Pour gagner à tous les coups,
Faisons-nous beaux diables,
C’est un emploi admirable,
Les femmes se pendront à nos cous.

Les femmes donnent à leur homme d’amour
Leurs cottes, leurs chemises et leurs atours.
Laissons les pauvres et les laides,
Prenons les belles et les riches,

Faisons leur payer le plaisir du corps,
Bientôt, nous roulerons sur l’or.
À la nuit, il faut te faire beau
Et t’annoncer d’un chant d’oiseau.

Il faut te faire une face de diable
Et te pommader les joues de phosphore –
Un onguent à l’odeur épouvantable,
Une fragrance d’enfer, un parfum de mort.

Et toujours, tue qui te gêne.
Allons chez Katheline, ma débonnaire.
Tu prendras Nelle sans peine ;
Je te la donne, j’en suis le père.

Katheline cache en son logis
Sept cents carolus d’or,
Un véritable trésor.
Pour l’amour, tel sera notre prix.

Puis, ces femmes pour nous seront
Esclaves et serves en travail amoureux.
En Allemagne, nous les mènerons
Et nous les louerons à qui paiera le mieux.

Et nous en séduirons d’autres encore ;
Allumé le feu ardent sous leur ceinture,
Les femmes nous obéissent en tout,
L’amour a le sourire si doux.

À Katheline : M’aimes-tu, mon doux cœur ?
Dis-moi, caches-tu le trésor sous les fleurs ?
Sorcière mignonne, nous irons ce samedi
Danser ensemble au sabbat des esprits.


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org