Language   

Le marchand d'canons

Pierre Louki
Language: French


Related Songs

José de Catalogne
(Francesca Solleville)
Je ne ferai jamais...
(Pierre Louki)


[1994?]
Parole e musica di Pierre Louki
Nell’album “Verses bissextils” del 1996
Testo trovato su Je Chante! Magazine, in un articolo a firma di Joseph Moalic

Verses bissextils

Un’altra pura CCG/AWS scritta da Louki, con echi de Le petit commerce di Boris Vian.
Le marchand d'canons,
Le pauvre a du souci.
L'affaire tourne rond,
Ça s'vend bien, Dieu merci
Mais cré nom de nom
Que c'est dur, que c'est triste
De vendre du canon
Quand on est pacifiste.

Le marchand d'canons
Qu'est un homme au grand coeur
Ne dit jamais non,
Ni vaincus, ni vainqueurs.
On n'choisit pas quand
On fournit la mitraille.
Quel que soit le camp,
Quelle que soit la bataille.

Le marchand d'canons
Qui est très émotif,
Longtemps, oui très long-
Temps s'arracha les tifs
Rapport aux poilus
Qu'auront pas la vie sauve.
Il n's'les arrache plus,
C'est trop tard, il est chauve.

Le marchand d'canons
Eut été plus pénard
A vendre des melons
Ou bien des épinards.
Helas, le primeur
Souffre d'années douteuses
Tandis qu'l'artilleur
N'a plus de saisons creuses.

Le marchand d'canons
Est parfois fatigué.
Quand il a l'bourdon,
Il voudrait tout larguer.
Mais - question subtile -
Dès qu'le moral lui manque,
Pourquoi reçoit-il
Un coup d'fil de sa banque?

Le marchand d'canons
Est décoré cent fois
A cause du pognon
Qu'il rapporte à l'état.
Suffit pas d'pleurer,
D'condamner les tueries,
Faut récupérer
Du fric pour la patrie.

Le marchand d'canons
Embauche à tour de bras.
Chez ses compagnons
Personne ne s'en plaindra.
On n's'apitoie plus
Sur les pékins qui meurent.
Plus on fait d'obus
Et moins ça fait d'chômeurs.

Le marchand d'canons
N'est pas sans s'inquiéter
Des malheurs profonds
De notre humanité.
Pour un vrai pardon,
Il se met en prière
Puis il verse un don
Pour les victimes de guerre.

Le marchand d'canons
A deux enfants charmants
Qui continueront
Le commerce d'armement.
Métier d'avenir
Dans le monde où nous sommes,
Y'aura d'quoi fournir.
Faisons confiance aux hommes.

Le marchand d'canons
Un jour disparaîtra
Et quelque grand nom
Sur son cercueil dira
Combien cet homme sut
Se montrer réaliste
Bien qu'au fond il fut
Un fervent pacifiste.

Contributed by Bernart Bartleby - 2018/2/2 - 13:21



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org