Language   

Tout Perdu

Les Ogres de Barback
Language: French


Related Songs

Grand-père
(Les Ogres de Barback)
Salut à toi
(Bérurier Noir)
Pour me rendre à mon bureau
(Jean Boyer)


Convaincu d'avoir vécu, il plie ses mains sur ses paupières
Et la nuit déjà berce sa chaumière.
Il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

Il ne s'en retournera pas sur ce qu'il est convaincu.
Il est convaincu d'avoir vécu.
Il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

On le rencontre souvent allongé dans un champs convaincu.
Convaincu d'avoir vécu.
Il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

On le reconnaît pourtant tout de vert vêtu.
Vêtu du vert qui a vécu.
Il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

Sa vie fut longue, triste et pleine d'inattendus, d'imprévus.
D'imprévus, pendu, convaincu
Qu'il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

Si je vous parle de cet homme, c'est qu'ils sont des milliers convaincus.
Convaincus d'avoir vécu.
Et ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout perdu.

Ils sont des milliers, que des hommes. En uniformes et déçus.
Déçus de n'avoir rien vaincu.
Et ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout perdu.

Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout déçu.
Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout vaincu.
Non, ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout perdu.
Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout déçu.
Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout vaincu.

Contributed by Renard - 2007/1/17 - 02:10



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org