Language   

Tout Perdu

Les Ogres de Barback
Language: French


Related Songs

Femme Du Guerrier
(Les Ogres de Barback)
Pour me rendre à mon bureau
(Jean Boyer)
J'aime mieux me taire
(Frédéric Mouret)


Les Ogres de Barback.
Les Ogres de Barback.
Convaincu d'avoir vécu, il plie ses mains sur ses paupières
Et la nuit déjà berce sa chaumière.
Il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

Il ne s'en retournera pas sur ce qu'il est convaincu.
Il est convaincu d'avoir vécu.
Il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

On le rencontre souvent allongé dans un champs convaincu.
Convaincu d'avoir vécu.
Il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

On le reconnaît pourtant tout de vert vêtu.
Vêtu du vert qui a vécu.
Il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

Sa vie fut longue, triste et pleine d'inattendus, d'imprévus.
D'imprévus, pendu, convaincu
Qu'il n'a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu.

Si je vous parle de cet homme, c'est qu'ils sont des milliers convaincus.
Convaincus d'avoir vécu.
Et ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout perdu.

Ils sont des milliers, que des hommes. En uniformes et déçus.
Déçus de n'avoir rien vaincu.
Et ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout perdu.

Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout déçu.
Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout vaincu.
Non, ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout perdu.
Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout déçu.
Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout vaincu.

Contributed by Renard - 2007/1/17 - 02:10



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org