Language   

Le Christ en bois

Gaston Couté
Language: French


Related Songs

Religion
(Ten Years After)
Inno anticlericale
(Anonymous)
L'Amour anarchiste
(Gaston Couté)


[1899]
Parole di Gaston Couté
Poesia messa in musica da Bernard Lavilliers ai suoi esordi, nel 1967-68. Poi nella sua raccolta “Premiers pas” pubblicata nel 1981.



Il Cristo adorato nelle chiese non è il vero Cristo ma soltanto un manichino, di legno, insensibile, finto, uno spaventapasseri che i ricchi mettono a protezione dei beni da loro accumulati a discapito dei poveri… Chiaro, no?!?
Bon guieu! la sale commune!... A ce souèr,
Parsounne a voulu m'ar'cevouér
Poue que je me gîte et que je me cache
Dans la paille, à couté de ses vaches,
Et, c'est poure ren que j'ai tiré
Le cordon de sounnette à ton curé
Et que j'ai cougné cheu tes déviotes:
Les celles qui bredouillent des pate nôtres
Pour aller dans ton Paradis...
Se ment pas un quignon de pain rassis
A me fourrer en travers de la goule...
Ils le gardent pour jiter à leurs poules;
Et, c'est pour ça que j'attends veni demain
Au bas de toué, sue le rabôrd du chemin,
En haut du talus, sous le vent de bise.
Qu'ébranle les grands bras de ta crouéx grise...
Abrrrr!... que je pince fort ele salaud!
E je sens mon nez qui fond en ieau
Et tous mes memb'ers qui guerdillent,
Et mon cul gelé sous mes penilles;
Mais, tu t'en fous, toué, que je fasse frouéd:
T'as le cul, t'as le coeur, t'as tout en boués!

Hé le Christ!
T'entends-t-y mes boyaux
Chanter la chanson des moignieaux
Qui demandent à picoter quelque chose?
Hé le Christ!
T'entends-t-y que je te cause
Et que je te dis que j'ai-z-eune faim de voleux?
Telle ment que si, par devant nous deux,
Je passait quelqu'un sue la route,
Pour un méyion coumme pour eune croùte,
Je me semble que je ferais un mauvais coup!...
Tout ça, c'est ben, mais c'est point tout;
Après, ça serait en Cour d'assises
Que je te retrouverais; et, quoué que je dise
Les idées que ça dounne et l'effet
Que ça produit de pas avouer bouffé,
Les juges ils vourin ren entendre,
Car c'est des gâs qui sont pas tendres
Pour les ceusse qu'a pas de position;
les ne me raterin pas, les cochons!
Et tu se rais pus cochon que mes juges,
Toué qui me v'oués vente creux et sans refuge,
Tu ferais pas eune démarche pour moué:
T'as le vente, t'as le coeur, t'as tout en bois!

L'autre, ele vrai Christ! ele bon je teux de sôrts
Qu'était si bon qu'il en est mort,
Me trouvant guerdillant à cette place,
M'aurait dit: "Couche sur ma paillasse!..."
Et, me voyant coumme ça querver de faim,
le m'aurait dit: "Coupe-toué du pain!
Gn'en a du tout frés dans ma huche,
Pendant que je vas te tirer eune cruche
De vin nouvieau à mon poinson;
T'as drouét coumme tout le monde au gueule ton
Pisque le souleil fait pour tout le monde
Veni du grain de blé la mouésson blonde
Et la vendange des sâs tortus..."
Si, condamné, je m'avait vu,
Il aurait dit aux juges: "Mes frères,
Qu'il y foute done la première pierre
C'ti de vous qui n'a jamais fauté!..."
Mais, toué que les curés ont planté
Et qui trône cheu les gens de justice,
T'es ren!..., qu'un mannequin au service
Des riches qui te mettent au coin de leurs biens
Pour faire peur aux moignieaux du chemin
Que je soummes... Et, pour ça, que la bise grande
Te foute à bas... Christ ede contrebande,
Christ ede l'Eglis! Christ ede la Loué,
Qu'as tout, de partout, qu'as tout en boués!...

Contributed by Bernart Bartleby - 2015/5/14 - 13:51



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org