Language   

Salut Commune!

Clovis Hugues
Language: French


Related Songs

Guillaume et Paris
(Eugène Pottier)
La complainte de Rossel
(Anonymous)
La chanson des maréchaux
(Maurice Couyba [Maurice Boukay])


[1881]
Versi di Clovis Hugues (1851-1907), poeta, romanziere, comunardo a Marsiglia e militante socialista (poi in vecchiaia – come spesso accade - diventato nazionalista boulangista)
Musica di Pierre Letorey (1867-1948), compositore
Testo trovato su Histoire de France en Chansons
Brano incluso nella compilation intitolata “L’esprit anarchiste de la Commune à Mai 68. Chansons anarchistes et pacifistes, 1820-1990”, a cura di Jean Buzelin e Christian Marcadet.

L’esprit anarchiste de la Commune à Mai 68
Salut Commune! Quand tu vins,
La France agonisait, livrée
Par les rhéteurs subtiles et vains
Par les repus de la curée
Les bourgeois monnayaient l'affront
Les chefs criaient "Feu sur qui bouge!"
Versailles riait, cette gouge
Toi tu pleurais, la honte au front
Salut! Oh grande Vierge!

Salut Commune! En te dressant
Tu vengeais de leurs capitaines
Tous ces parias dont le sang
Est moins cher que l'eau des fontaines
C'était l'aube auguste des droits
Qui se levaient dans ta prunelle
Les peuples étaient sous ton aile
Tu ne combattais que les rois
Salut! Patrie universelle!

Salut Commune! Tu clamais
- Ne coulez plus larmes amères
- Debout ! Faisons sur les sommets
Rayonner les saintes chimères
Tu rêvais, ô toi qu'on proscrit
Le mal mort, la haine bridée
Dans l'humanité fécondée
Par tous les mâles de l'Esprit
Salut! Glaneuse de l'Idée!

Salut Commune! O jours maudits
Contre toi, contre tes Apôtres
Se dressent toujours les bandits
Qui mangent le pain blanc des autres
Lorsqu'ils t'eurent collée au mut
Foutriquet éclatait de rire
On tira sur toi comme on tire
Sur les moineaux dans les blés mûrs
Salut! Glorieuse martyre!

Salut Commune! Le ciel bleu
Riait aux flots baisant la rive
Tu respirais encore un peu
On t'enterra dans la chaux vive!
L'herbe refleurit les talus
L'effroi dispersa ton escorte
Lorque le vent battit ta porte
Personne ne répondit plus
Salut, toi qui pour nous est morte!

Mais non, tu n'es pas morte, non!
Pour déraciner le vieux monde
Nous n'avons qu'à jeter ton nom
A l'énorme foule qui gronde
Buvez, chantez, faites l'amour
Le gouffre a faim, la planche glisse
Il faut que le sort s'accomplisse
Il faut que le peuple ait son tour
Salut demain! Salut justice!

Contributed by Bernart Bartleby - 2014/11/26 - 09:25



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org