Language   

Marche des gardes civiques

Gaston Couté
Language: French



Versi di Gaston Couté e Seider (?)‎
Musica di Alcib Mario, pianista (lo stesso di Gloire à Rousset)‎
Nella raccolta intitolata “La chanson d'un gâs qu'a mal tourné”, le opere complete di Gaston Couté ‎pubblicate in cinque volumi dalle edizioni “Le vent du ch'min” tra il 1976 ed il 1977 e riedite nel ‎‎2013 dalle edizioni “La Matière Noire” (La “Marche des gardes civiques” si trova nel secondo ‎volume).‎

La chanson d'un gâs qu'a ‎mal tourné

‎“Ogni domenica il bravo brussellese, per il re e per la patria, assume delle sembianze militaresche. ‎Tutti i cittadini di Moolenbeck [Molenbeek-Saint-Jean, nella regione Bruxelles-Capitale, ndr], dal ‎panettiere al farmacista, scendono sul piede di guerra… Allora bisogna vederli passare così ‎combinati, canticchiando tutti compresi questo piccolo ritornello: Maledizione! ‎‎[“Godfordom”, da “God verdoeme”… credo sia neerlandese. In fiammingo si usa anche “God ‎verdomme de nonn de Djeu!”, che mi pare unisca in qualche modo il neerlandese al francese… ndr] ‎‎Che fatica essere guardia civica! Maledizione! Però è anche chic… Maledizione! Quanto pesa ‎‎‘sto fucile, ed è pure pericoloso! Però abbiamo delle belle tradizioni! Maledizione!”…‎

Guardia civica "all'erta". Loverval, Belgio.
Guardia civica "all'erta". Loverval, Belgio.
Chaqu’Dimanch' le bon Bruxellois
Pour la Patrie et pour le roi
Arbor' des allur's militaires
Tous les citoyens d'Moolenbeck,‎
Du boulanger à l'apoteck,‎
Se mettent sur le pied de guerre...‎
Alors faut les voir passer dans c'tt'état
Fredonnant grav'ment ce petit refrain-là :‎

Godfordom ! ça est d'la fatiqu'‎
D'êtr' gard’civiqu'‎
Mais ça est quand mêm' chic...‎
Godfordom ! c'est lourd un fusil
C'est dang'reux aussi
Mais on a d'beaux habits
Godfordom !‎
Godfordom !‎

Celui-là qui commande en chef
C'est tout bonnement le gros Jef
Le charcutier de sur la place ;‎
II a la têt' de Poléon‎
A part que ses ch'veux y sont blonds
Il veut que ça pète ou qu'ça casse...‎
Aussi faut entend’les vaillants soldats
A chacun d'ses ordr's entonner cet air-là :‎

Godfordom ! ça est d'la fatiqu'‎
D'étr' gard’civiqu'‎
Mais ça est quand mêm' chic...‎
Godfordom ! halte pour un' fois
Jefke... ou sans quoi
On s'fournit plus chez toi !‎
Godfordom !‎
Godfordom !‎

La.d'ssus, le bon Van den Bistroo
Qui tient un débit de faro
Dit, épongeant sa fac’qui suinte :‎
‎" Aï ! voyons, faut pas s'engueuler ;‎
l'fait trop chaud. Mieux vaut aller
Chez moi profiter sur un' pinte ! "...‎
Alors, tout le mond’s'en va boir' comm' ça
Dans l'estaminet en chantant cet air-là

Godfordom ! ça est d'la fatiqu'‎
D'étr' gard’civiqu'‎
Mais ça est quand mêm' chic...‎
Godfordom ! c'est Jef qu'est l'plus saoul
C'est juste après tout
Car c'est l'chef, savez-vous ?‎
Godfordom !‎
Godfordom !‎

L'soir, les voyant rentrer avec
Un' joyeus’cuit' dans Moolenbeck
Ayant servi l'Roi, la Patrie,‎
Leurs femm', fiér's de tels héros
Leur ouvrent les bras ronds et gros
Et les étouff'nt de calin'ries...‎
Alors en s'laissant glisser dans les draps
Soldats et gradés soupir'nt ce r'frain-là :‎

Godfordom ! ça est d'la fatiqu'‎
D'êtr' gard’civiqu'‎
Mais ça est quand mêm' chic...‎
Godfordom ! d'puis c'matin qu'je m'tu'‎
Tant pis ! j'n'en peux plus‎
Maint'nant je tire au...‎
Godfordom !‎
Godfordom !‎

Contributed by Bernart - 2013/8/26 - 13:24



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org