Language   

Pilipino rock

Elio e le Storie Tese
Language: Italian

List of versions


Related Songs

Sabbiature
(Elio e le Storie Tese)
Oh Dear Me (The Jute Mill Song)
(Mary Brooksbank)


da "Cicciput" (2003)colf pulizie
Io pulito bagno poi stilato camicia,
poi lavato vetli e stilato camicia,
poi sglassato folno e stilato camicia,
poi sbagliato tutto e messo camicia dentlo folno micloonde,
camicia in micloonde.
Pelò daltlonde
la casa occidentale è difficile da oldinale.

Svuotato pattumiela,
cambiato copliletto,
lavato pavimenti
del gatto pulito gli esclementi,
finita calta igienica, complale anticalcale vim e cif.

Pilipino lock.
Pilipino loll.
Una popolazione di pelfetti pulitoli di case.
Pelò pelò.
La settimana plossima signole io non ci salò.

Ma viene mio palente.
Pulisce celtamente.
Così non cambia niente.
E quando lui finito si scatena col lock.

- Rock! Rock Rock!
Vai, Clistoper John! Heyyyy!
Adesso basta, pinito!

Pilipino lock.
Pilipino loll.
Non siamo un gluppo etnico di sguatteli
al selvizio del bianco.
Pelciò, pelciò.
Scattale tlabocchetto pilipino
e contattale avvocato.

Che dopo fale causa,
e chiedele alletlati
di tutti contlibuti.
È ola di finilla
con il lavolo nelo
così lavolo meno
e guadagno di più.

E poi con tutti gli eulo
mi plendelò un aeleo,
litolno in Pilipine
e non mi vedi più.

Pilipino va, tolna in Pilipine,
ti manchelà quell'oldine speciale
in cui mettevo le cose.
Cosa lestelà di questi anni 80?
Cosa lestelà?

Soltanto una camicia già stilata dentlo un folno a micloonde.
E un Pilipino lock.

Iiiii Pinito?

"Vogli fare il parrucchiere! Mamma, non m'interess', a me la cultura non m'interess'! Io voglio un bel negozio di parrucchiere! Lo so, mamm' AHAHAHA mamm', ti prego, non piangere che fai piangere pur'ammé, mamma! Io ti voglio bene, però voglio andare fuori, cioé questa realtà mi sta stretta, io dentro di me sento che sono un parrucchiere!"

Contributed by DoNQUijote82 - 2012/5/10 - 10:22



Language: French

Version française - Pilippine Lock – Marco Valdo M.I. – 2013
Chanson italienne - Pilipino lock - Elio e le Stolie Tese – 2003

Une pauvre émigrée philippine (c'est vrai que dans la version italienne, c'est un émigré... et après tout, rien n'empêche de changer de genre), après des années de travail au noir et d'exploitation subséquente se décide (enfin!) à se défendre par voie d'avocat et à récupérer ses salaires impayés, d'abandonner ce patron sans scrupules (ils le sont souvent... surtout, vis-à-vis des travailleurs clandestins) et de retourner chez elle... aux Philippines, sans doute ouvrir un salon de coiffure... car tel est son rêve.
Tout cela est fort bien dit à un détail près... l'impossibilité pour les gens d'Asie du Sud-Est de prononcer les « r » et à les remplacer – la plupart du temps – par un son qui se rapproche du « l »... et semble-t-il le « ph », son « f » par un son plus proche du « p ». D'où le titre de « Pilippine lock ».

Enfin, bonne chance pour déchiffrer la version française de mon ami Marco Valdo M.I.; j'en ai le poil tout gris.


Lucien Lane
Je lave toilette puis je lepasse semise
Puis je lave vitles et je lepasse semise
Puis je déglaisse le fou et je lepasse semise.
Puis je tlompe tout et je mets semise dans fou miclonde
semise dans miclonde.
Mais c'est vlai
La maison occidentale est difficile à langé.

Vidé la pouvelle
Changé le couvle-lit
Lavé pavement
Lamassé le sat les escléments
Lemplacé le papié vécé, acheté anticalc vim et cif

Pilippine lock.
Pilippine loll.
Une population de palfaits nettoyeuls de maisons.
J'éplusse éplusse.
La semaine plosaine patlon je ne monte pas.

Mais vient mon palent
Nettoie celtainement
Ainsi lien de sangé
Et quand lui pini se dépoule avec lock

- Rock! Rock Rock!
Dai, Clistopel John! Heyyyy!
Maintenant basta, pinito!

Pilippine lock.
Pilippine loll.
Nous ne sommes pas un gloupe ethnique di squatteuls
Au selvice du blanc.
Poul ça, Poul ça.
Casse le contlat Pilippine
Et contacte l'avocat.

Aplès fait un plocès,
et léclame les alliélés
De tous les salailes.
C'est le moment d'en fini
avec le tlavail noi
ainsi je tlavaille moins
et je gagne plus.

Et puis avec tous les eulos
Je plends un avion,
Je letoulne aux Pilipines
et tu ne me vois plus.

Pilippine s'en va, elle letoulne aux Pilipines,
Il te manquela cet oldle spécial
Où je mettais les choses.
Qu'est-ce qui lestela de ces années 80 ?
Qu'est-ce qui lestela ?

Seulement une chemise déjà lepassée dans un foul à micloonde.
Et un Pilippine lock.

Iiiii finito?



« Tu veux faile la coiffeuse ! Maman, pas m'inteless', à moi la cultule pas m'inteless'! Je veux un beau magasin de coiffeuse ! Je le sais, mamm'AHAHAHA mamm', je te plie, ne pas pleulé que tu fais pleulé moi aussi, maman ! Je t'aime, cependant je veux allé dehols, cette léalité m'étouffe, au dedans de moi je sens que je suis une coiffeuse ! »

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2013/7/12 - 20:49



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org