Language   

Il 2000‎

Ugolino
Language: Italian

List of versions



‎[1971]‎
Lato B de “I soldi non son tutto”‎
Testo trovato su La voce di Lorenzo

Ugolino‎

Dal canto mio, io sto già pensando al 3000, quando finalmente potrò godermi la tanto agognata ‎pensione… ‎

Morte al lavoro, sì, ma soprattutto a chi ci costringe a lavorare!
Fortuna che non sono un tipo troppo pessimista
sennò io non saprei dove sbattere la testa
un sacco di pensieri, le ore di lavoro
e adesso ci mancava anche l’amore.‎

Fortuna che son uno che ama il rischio e l’avventura
sennò verrebbe il dubbio che per me la vita è dura
ci metterò trent’anni per una posizione
ma nel 2000 poi starò benone.‎

Il 2000, il 2000 sarà un anno eccezionale
nel 2000, nel 2000 più nessuno starà male
Il 2000, il 2000 che bell’anno che sarà
nel 2000, nel 2000 tutti bene si starà.
Se ci saremo, se ci saremo, se ci saremo, se ci sarem!‎

Nel 1999 io lo so
potrò comprarmi tutte quelle cose che vorrò
che lusso che farò, quante comodità
vivrò come può vivere un pascià.‎

Qualcuno non mi crede ma poi se ne accorgerà
trent’anni sembran tanti da passare ma vedrà
che cambiamento avrò, e se mi incontrerà
so già che non mi riconoscerà.‎

Il 2000, il 2000 sarà un anno eccezionale
nel 2000, nel 2000 più nessuno starà male
il 2000, il 2000 che bell’anno che sarà
nel 2000, nel 2000 tutti bene si starà.
Se ci saremo, se ci saremo, se ci saremo, se ci sarem!‎

È vero che qualcuno pur avendo la mia età
le cose che io sogno lui invece ce le ha già
mi piacerebbe sì, avercele di già
mi toccherà soltanto un po’ aspettar.‎

Il 2000, il 2000 sarà un anno eccezionale
nel 2000, nel 2000 più nessuno starà male
il 2000, il 2000 che bell’anno che sarà
nel 2000, nel 2000 tutti bene si starà…‎

Contributed by Bartleby - 2012/5/3 - 08:44



Language: French

Version française – L'AN 2000 – Marco Valdo M.I. – 2012
Chanson italienne – Il 2000 – Ugolino – 1971

De mon côté, je pense déjà à l'an 3000, quand je pourrai finalement jouir de la pension tant convoitée...

Mort au travail ! Oui, mais surtout à ceux qui nous contraignent à travailler !


+++++

Ah, mon ami Lucien l'âne, l'an 2000... Qu'est-ce qu'il a pu faire rêver... et tirer des plans sur la comète... En 2000 ceci, en 2000, cela... Des bugs, des bigs, des begs, des bogs, des bings, des bongs et des bangs !

Je sais, je sais... C'était déjà pareil en l'An Mil et en l'An Zéro, itou et même, en l'An Mil avant zéro et en l'An – 2000.... Toujours les mêmes couillonnades et toujours, la même Guerre de Cent Mille Ans que les riches faisaient déjà aux pauvres afin de déjà les exploiter, déjà les écraser sous leur domination, déjà étendre leurs domaines, déjà multiplier leurs richesses, déjà les obliger à travailler, déjà vouloir du profit, encore du profit, toujours du profit... Déjà le même infantilisme attardé... Ah, Marco Valdo M.I., quand donc viendra l'Âge d'Homme, où dépouillé de tous les oripeaux de la richesse, débarrassé du sale virus de l'avidité, l'être bipède vivra enfin comme un être humain...

Mais, Lucien l'âne mon ami, il ne faut pas tirer parti de cette longue traversée du désert de l'avidité pour se désespérer. La seule réponse est d'encore et toujours, tels les Canuts, tel Valdo lui-même, faire l'éloge de la pauvreté, dire que la richesse elle-même est le mal qui nous ronge, redire que cette société des riches est à détruire (Delenda est ! - à force, on aura l'air de vieux Catons ! Et verra-t-on advenir la chute de l'empire...), et tisser tranquillement le linceul de ce vieux monde trop gras, obèse, dégoulinant d'argent, asthmatique, glaireux et cacochyme (heureusement).

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
L'AN 2000

Une chance que je ne sois pas un type trop pessimiste
Sinon je ne saurais pas où donner de la tête
Un sac de pensées, les heures de travail
Et maintenant il ne manquait plus que l'amour.

Une chance que je sois quelqu'un qui aime le risque et l'aventure
Sinon le doute me viendrait que la vie est dure
Il me faudra trente ans pour faire ma place
Mais en 2000, je serai à mon aise.

2000, 2000 sera une année exceptionnelle
Plus personne ne se trouvera mal en 2000, en 2000,
Quelle belle année ce sera 2000, 2000
On sera tous bien en 2000, en 2000,
Si on y arrive, si on y arrive, si on y arrive, si on y arrive !

En 1999, je le sais
Je pourrai m'acheter toutes les choses que je voudrai
Dans quel luxe je vivrai, quel confort il y aura
Je vivrai comme peut vivre un pacha

Celui qui ne me croit pas, plus tard s'en apercevra
Trente ans, c'est long à passer, n'est-ce pas ?
Mais s'il me rencontre, quel changement, il constatera
Je sais déjà qu'il ne me reconnaîtra pas.

2000, 2000 sera une année exceptionnelle
Plus personne ne se trouvera mal en 2000, en 2000,
Quelle belle année ce sera 2000, 2000
On sera tous bien en 2000, en 2000,
Si on y arrive, si on y arrive, si on y arrive, si on y arrive !

Il est vrai que je connais quelqu'un de mon âge
Les choses dont je rêve, lui les a déjà
Il me plairait aussi oui, de les avoir déjà
Il me faudra seulement un peu de patience.

2000, 2000 sera une année exceptionnelle
Plus personne ne se trouvera mal en 2000, en 2000,
Quelle belle année ce sera 2000, 2000
On sera tous bien en 2000, en 2000,
Si on y arrive, si on y arrive, si on y arrive, si on y arrive !

Contributed by Marco Valdo M.I. - 2012/5/5 - 15:31



Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org